BON APPÉTIT- Les cinq plats turcs les plus étranges

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 27/12/2015 à 23:04 | Mis à jour le 15/02/2018 à 16:56
13489_836722333041501_4789099275578086002_n

Outre les baklavas et les loukoums dont tout le monde raffole, combien d'entre vous se sont déjà sentis perplexes face à un plat au restaurant? Lepetitjournal.com d'Istanbul a sélectionné pour vous quatre plats et un dessert atypiques et originaux. A vos fourchettes !

Islak Burger ou le burger humide  

Photo Bambi Cafe

Le hamburger turc le plus célèbre est sans aucun doute le Islak Burger, littéralement "burger humide". Ces burgers sont bel et bien "mouillés" et pour cause: la viande est trempée préalablement dans une sauce à l'ail et à la tomate, imbibant ainsi le pain. Le sandwich est ensuite installé sous une hotte en verre à forte température, à l'image d'un hammam pour hamburger. Alors certes, le pain a un aspect peu appétissant au premier abord, mais ne vous fiez pas aux apparences, le Islak Burger peut combler une petite faim lors de vos escapades nocturnes.  

 

 

Işkembe çorbası ou la soupe à base de panse de boeuf  

Photo Wikicommons

Les soupes tiennent une place importante dans l'alimentation de base en Turquie. L'hiver peut être rude, la soupe (çorba) permet ainsi de réchauffer les corps souvent engourdis par le froid. De la panse (première partie de l'estomac) de mouton, de veau ou de boeuf, mijote pendant des heures entières dans un bouillon. Les morceaux d'estomac sont par la suite découpés grossièrement. De couleur blanchâtre, le bouillon est accompagné de jus d'ail écrasé, de vinaigre ou encore de piment. Cette soupe à base d'estomac de ruminants est un héritage ottoman, et existe en Roumanie ou encore en Bulgarie. "Elle lave l'estomac, requinque et revigore" explique l'universitaire turc Ahmet Insel à propos de cette célèbre soupe. La soupe à base de pieds de mouton - ayak paça çorbası - est également très appréciée des Turcs. 

 

 

Kokoreç ou le plat à base de tripes 

Photo Wikicommons

Le  kokoreç est  un plat très répandu en Turquie, composé essentiellement de boyaux frais d'agneau et d'abats (poumons, rognons, foie?). Après avoir été lavés, les intestins sont découpés et empilés sur une broche horizontale qui tourne devant un grill. La viande est par la suite découpée en petits morceaux. Y sont ajoutés de l'oignon haché et de la tomate concassée. Le tout est servi en sandwich ou en plat. En Grèce également, ce plat est extrêmement apprécié, souvent accompagné de jus de citron et traditionnellement consommé à l'occasion des fêtes de Pâques.  

 

 

Tavuk göğsü ou le pudding au blanc de poulet  

Photo Flickr/CC/a 1 u c a r d

Cette crème à base de blanc de poulet est un dessert populaire en Turquie. Pour finir un repas, essayez cette douceur composée non seulement de poulet, mais aussi de lait, de riz et de sucre. La légende raconte qu'une nuit, le sultan aurait eu envie d'un mets sucré. Les cuisiniers du palais n'ayant pas à portée de main les ingrédient nécessaires à la confection d'un dessert, ils auraient utilisé du poulet... donnant naissance à un dessert original et surprenant en bouche. 

 

 

Deve sucuğu ou le plat à base de chameau

Photo Wikicommons

Lors de la saison des combats de chameaux, tradition ancienne encore très ancrée dans la région égéenne, des stands de nourriture proposent aux visiteurs des mets à base de viande de chameau. Le deve sucuğu est une saucisse grillée et épicée, composée comme son nom l'indique de viande de chameau. Le pain destiné à accueillir les morceaux de viande sont placés sur le grill afin d'absorber le jus des viandes précédentes. Dans le pain, salade et oignon croquant viennent parfaire ce sandwich. Comptez environ 5TL tandis qu'un kilo de deve sucuğu coûte environ 20TL. 

 

Farida Ouriachi (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 28 décembre 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale