Mardi 19 juin 2018
Istanbul
Istanbul
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

1984-2015 – Istanbul vue de l’espace

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 28/09/2017 à 00:00

C’est devenu un rituel. La NASA (National Aeronautics and Space Administration) publie quotidiennement une “photographie du jour” de notre planète prise depuis l’espace. Celle de mardi, intitulée “Bosphorus Bridges”, montrait le détroit du Bosphore à Istanbul, avec une série de photos prises chaque année pendant 32 ans.

Grâce aux images satellites fournies par la NASA ainsi qu’à l’effet accéléré du time-lapse utilisé par Google, les plus curieux peuvent ainsi découvrir l’évolution depuis 1984 de la 25ème plus grande ville du monde. De 4 millions dans les années 1980, sa population est passée à environ 7 millions dans les années 1990 et 10 millions dans les années 2000. Aujourd’hui, elle est estimée à plus de 15 millions.

L’agence rappelle l’importance du Bosphore non seulement pour le tourisme mais également pour les relations commerciales entre la Méditerranée (via la mer de Marmara) et la mer Noire, point stratégique pour la distribution de produits pétroliers russes dans le monde. Sa galerie de photos montre aussi l'étendue de la déforestation subie par Istanbul ces 30 dernières années.

istanbul nasa

Aylin Doğan (www.lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 28 septembre 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 CommentairesRéagir

Actualités

FAMILLE

TÉMOIGNAGES - "Mes parents sont Franco-Turcs"

Nés d’un père turc et d’une mère française, Tangui, Ebru, Erol et Melodi nous racontent comment ils ont été bercés entre les deux cultures. Entre joie, difficultés et questionnement sur leur identité.

Communauté

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

FAPÉE - Xavier Gonon : "Les parents d’élèves doivent être associés"

Entre contraintes budgétaires et volonté présidentielle d’en faire un instrument du rayonnement de la France dans le monde, l’enseignement français à l’étranger est à la croisée des chemins. Eclairage