Pass vaccinal dès 5 ans à Hong Kong : les Français réagissent !

Par Mathis Nicod | Publié le 14/09/2022 à 11:48 | Mis à jour le 15/09/2022 à 08:08
Photo : Le vaccin sera contrôlé pour les 5-11 ans à Hong Kong à partir du 30 septembre
Un enfant vacciné contre le Covid à Hong Kong

L’annonce est tombée lors d’une conférence de presse jeudi 8 septembre : le pass vaccinal est élargi aux enfants âgés de 5 à 11 ans. L'entrée en vigueur est prévue le 30 septembre avec une dose minimum puis deux doses obligatoires, pour tous, le 30 novembre. Sans le QR code prouvant la vaccination, les enfants ne pourront plus se rendre dans des lieux publics ni pratiquer d’activités extrascolaires. Nous avons voulu rencontrer les familles françaises de Hong Kong pour avoir leurs réactions.

Mise en place du pass vaccinal dès 5 ans dans 15 jours

Le pass vaccinal est une preuve de vaccin, obligatoire pour rentrer dans les lieux publics à Hong Kong tels les restaurants, piscines, bibliothèques, lieu de divertissements divers, salles de sport ou encore coiffeurs.
En place pour les plus de 12 ans, la vaccination est contrôlée grâce à un QR code regroupant les données sanitaires personnelles, dans l'application Leave Home Safe


Deux dates clefs sont à retenir quant à la mise en place de cette nouvelle réforme


Le 30 septembre 2022, date à laquelle l’enfant aura un pass sanitaire valide s’il a reçu la première dose il y a moins de 3 mois. S’il l’a reçue il y a plus de trois mois, une seconde dose est nécessaire.
Le 30 novembre 2022, date à partir de laquelle tous les enfants à partir de 5 ans devront avoir deux injections pour bénéficier du pass. De plus, les plus de 12 ans devront être vaccinés à hauteur de trois doses à la même date. Selon les derniers chiffres gouvernementaux, 91.2% de la population de plus de trois ans est vaccinée avec deux doses et 74.8% de la population de 12 ans avec trois doses.

Les rendez-vous pour les vaccins BioNTech ou Sinovac peuvent être pris ici

Selon les autorités de santé hongkongaises, le rythme des vaccinations doit s’accélérer pour empêcher le nombre de cas et de morts, respectivement portés à 7218 et 10 le 13 septembre. Depuis le début de la pandémie, 8 enfants entre 5 et 11 ans sont décédés.

Comment sera effectué le contrôle du pass des enfants ? 

Pour l’instant, les parents doivent déclarer la vaccination de leur enfant sur le site internet du gouvernement eHealth puis imprimer le QR code ou le photographier.

Une nouvelle fonctionnalité sera ajoutée à Leave Home Safe rapidement.

Quelles sont les réactions des Français de Hong Kong à cette annonce ? 

Pour certains, il n'est pas question de vacciner leurs enfants, même avec l’élargissement du pass : « Nous pensons que cela n’a pas d’utilité pour les enfants. Le Covid n’est pas une maladie très dangereuse pour eux, sauf cas particuliers » s'indigne Aymeric, père de deux enfants de 5 et 2 ans. « Imposer cela aux enfants alors qu’ils n’ont connu presque que le Covid [masque obligatoire dans la rue, test tous les jours avant d’aller à l’école], c’est exagéré ».

Nicolas, père d’un garçon de 2 ans est du même avis. Partisan de l’immunité collective, situation dans laquelle une population développe naturellement les capacités à résister à une maladie, il estime qu’Omicron « n’est pas grave au point d’imposer une campagne de vaccination de cette ampleur, en particulier pour les enfants ». Il raconte notamment que son fils a récemment attrapé la roséole, avec des pics à 40 de fièvre alors que les symptômes étaient moins graves cet été, lorsqu’il a eu le Covid.

Pour d’autres, les contraintes sont trop importantes et poussent à la vaccination : le fils de 6 ans de Laure est déjà vacciné avec deux doses. « Il fallait le vacciner parce que ça aurait pu lui poser problèmes plus tard. On voit les résultats aujourd’hui ». Elle reste toutefois réticente pour ses autres enfants, qu’elle souhaite vacciner au Pfizer. Pour le moment, ils ne peuvent pas participer aux activités extra-scolaires après l’école. « On se donne jusqu’à la fin de l’année pour voir si cette règle change. Sinon, on quittera Hong Kong et c'est dommage, car on aime la ville », déclare pour sa part Aymeric.
 

mathis nicod

Mathis Nicod

Mathis est étudiant à Sciences Po Aix en Provence. En stage pour 6 mois à Hong Kong, il participe à la rédaction d'articles et aux événements organisés par lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale