Samedi 19 septembre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Jerome Yau: "il y a un vide juridique pour les LGBT à Hong Kong"

Par Claudia Delgado | Publié le 24/08/2020 à 15:00 | Mis à jour le 25/08/2020 à 02:45
Photo : Pink Season, organisé par Pink Alliance
LGBT Hong Kong

Hong Kong a déjà parcouru un long chemin en matière de droits LGBTQ depuis les années 80, la communauté faisant le siège des tribunaux pour obtenir les mêmes droits que le reste de la population. Rencontre avec Jérome Yau, vice-président de Pink Alliance qui milite pour le marriage pour tous.

Je m’installe dans un café où je retrouve Jerome Yau. Il arbore un petit sourire, un regard perspicace et bienveillant.      

La lutte pour les droits LGBTQ

Quelle est la situation actuelle des droits pour la communauté LGBTQ à Hong Kong?

A Hong Kong il y une communauté LGBTQ très dynamique, avec l'un des festivals du film LGBTQ les plus anciens en Asie. Mais il y a aussi des difficultés, car Hong Kong n’a pas de protection juridique contre la discrimination basée sur l'orientation sexuelle et ne reconnaît pas le mariage homosexuel. C’est pour ça que la communauté se bat depuis longtemps. Cela dit, on a fait des progrès, surtout devant les tribunaux, comme dans certaines affaires historiques: celle de Leung vs le gouvernement en 2005, qui a aboutie a une parité concernant l’âge du consentement pour les couples gays (autrefois 21 ans contre 16 pour les couples hétérosexuelles); en 2017 un affaire judiciaire a accordée aux conjoints des couples du même sexe le droit de visa; et finalement en 2018 l’affaire Leung a permis la déclaration d'impôts commune aux couples homosexuelles et a alloué des prestations d’État aux conjoints de fonctionnaires. 

 

LGBT Hong Kong
Jerome Yau, PGD de Pink Alliance

 

Où se situe Hong Kong par rapport aux autres pays d'Asie?

Je dirais qu’on est à mi-chemin, Taiwan est le premier pays qui a légalisé le mariage pour tous et à avoir une loi pour protéger les personnes LGBTQ contre la discrimination, pour le reste de l’Asie, on s’en sort mieux qu’à Singapour et en Malaisie où l’homosexualité est encore illégale. Les Philippines et la Corée ont des groupes religieux très conservateurs qui s’opposent à ce qu’on légifère pour la communauté LGBTQ et au Japon il y a une communauté LGBTQ qui se mobilise beaucoup et qui est très visible, malgré le conservatisme de la société japonaise, donc je dirai qu’à Hong Kong il y a encore un bon bout de chemin à parcourir. 

Manque de protection juridique 

Quels sont les difficultés de la communauté LGBTQ à Hong Kong?  

L’absence de protection juridique, théoriquement un(e) employé(e) peut être licencié si son employeur n’aime pas le fait qu’il/elle soit gay ou lesbienne. J’ai entendu des histoires mais il n’y a ni mécanisme ni statistique pour les collecter, donc on ne peut pas savoir l’ampleur du problème. 

Quel est le sentiment général de la communauté LGBTQ?

Je crois qu’on va dans la bonne direction si on tient compte des sondages, le dernier étant celui de CUHK (Chinese University) en janvier, par lequel une majorité de la population pense qu’il devrait y avoir une loi pour lutter contre la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle.  Peut-être sommes nous encore loin des pays occidentaux en matière de législation mais je n’ai jamais constaté ici de violences comme en subissent ailleurs les personnes LGBTQ, notamment en se faisant agresser dans la rue. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de discrimination, seulement qu’ici c’est beaucoup plus subtil. 

 

LGBT Hong Kong
Pink Season, organisé par Pink Alliance

 

Construire des ponts 

Pouvez-vous nous parler de Pink Alliance? 

Pink Alliance a été créé en 1999 sous un autre nom et en collaboration avec le premier festival LGBTQ de Hong Kong et en partenariat avec d’autres groupes LGBTQ. Plus tard l’organisation a grandi et a été renommée Pink Alliance. Nous participons activement à différentes plateformes. Nous collaborons avec le gouvernement et les universités en matière de diversité et d’inclusion. Chaque année au mois de mai, nous organisons des évènements pour commémorer la journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie (IDAHOT). Je suis en charge de la stratégie. A Pink Alliance nous construisons des ponts par le biais de l’engagement et du dialogue. Nous demandons également aux entreprises leur soutien en faveur de l’égalité du mariage et d’afficher le logo de Equal Love HK comme preuve concrète de cet engagement. 

Quels sont les évènements organisés par Pink Alliance?

En 2011 nous avons lancé notre premier Pink Season, un événement qui a lieu en octobre qui ne s'adresse pas uniquement à la communauté LGBTQ mais aussi à ses alliés et où l’on parle de santé, de sport, de parcours professionnel, etc. L’année dernière nous avons organisé une compétition en plein air. C’est un évènement festif où l’on fait des rencontres et où l’on passe un bon moment. Chaque année, nous marquons la journée IDAHOT par des conférences et des ateliers. Il y a aussi le LGBT film festival en septembre, la Pride Parade en novembre et Pink Dot en octobre. Cette édition de Pink Season se déroulera en ligne et le programme rendu disponible sur la page de Pink Alliance 

L’éducation sexuelle à Hong Kong est-elle inclusive? 

Cela dépend des écoles, j’ai pu constater dans certaines écoles internationales que le sujet est abordé de manière très générale car chaque école choisit sa propre approche, et je perçois une bonne sensibilisation parmi ces étudiants. Le programme des écoles locales est très dépassé, et je crois que nos étudiants méritent mieux. Il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit, mais d’aider particulièrement à combattre le harcèlement scolaire.    

 

LGBT Hong Kong
Pink Season, édition 2019 

 

Le mariage pour tous à Hong Kong est-il envisageable?

Tout à fait, pour deux raisons, premièrement, la population confirme à chaque reprise lors de sondages qu’elle est prête à légaliser le mariage pour tous et avec le temps on ne peut que suivre cet élan, deuxièmement, il y a plusieurs affaires judiciaires en cours (en matière de reconnaissance des mariages de même sexe célébrés à l’étranger, de logements sociaux et des règles de succession pour couples homosexuels), et lorsqu’on se penche sur les différentes jurisprudences, il est très probable qu’elles se traduisent par une égalité du mariage. On aimerait que le gouvernement prenne l’initiative de légiférer sur le sujet mais on sait que ça n’arrivera pas, car en général il est toujours à la traîne par rapport à l’opinion publique et à Hong Kong il y a un manque de leadership de la part d’un gouvernement qui ne veut pas discuter certains sujets controversés, mais c’est justement parce qu'il s’agit d’un sujet controversé qu’on devrait en parler. C’est donc aux tribunaux de décider. Je suis sûr que dans les trois-quatre prochaines années on constatera un progrès significatif.

Quel est l'impact des changements politiques sur les droits LGBTQ?

C’est trop tôt pour le dire, c’est vrai que si on tient compte des antécédents, les législateurs pro-démocrates ont une tendance à soutenir la communauté LQBTQ mais ce n’est pas toujours le cas, également, la plupart des législateurs du camp pro-Beijing sont plus conservateurs mais il y a des exceptions, donc c’est très compliqué, cela transcende le spectre politique. Je crois qu’il faudra attendre pour voir la suite des choses.    

 

LGBT Hong Kong

 

Comment pouvons-nous soutenir la communauté LGBTQ?

Une chose que tout le monde peut faire est d’engager le dialogue si l’occasion se présente, afin d’expliquer pourquoi on soutient cette cause, non pas pour essayer de convaincre ni donner des leçons, simplement pour se comprendre mutuellement. Si l’autre personne n’est pas d’accord, ce n’est pas grave, chacun a droit à son opinion. Si quelqu’un veut s’engager, il peut joindre l’une des organisations pour participer de manière plus active ou simplement avec une donation, car la plupart des associations en ont besoin. Finalement avec des histoires, on aime écouter des histoires, bien évidement celles des personnes LBGTQ mais aussi celles des alliés, il est très intéressant de savoir pourquoi ça leur tient à cœur de soutenir cette cause et si quelqu’un veut partager son histoire, rejoignez Pink Alliance, nous aimerions entendre vos témoignages.  

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Claudia Delgado

Claudia Delgado

Mexicaine de langue française, Claudia est traductrice. Cela fait quelques mois qu’elle habite à Hong Kong et rédige des articles pour le Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Tel Aviv Appercu

Israël reconfinée pour trois semaines

Israël se reconfine ce vendredi 18 septembre à 14h, pour une durée de trois semaines. C’est le premier pays à connaître un deuxième confinement depuis le début de la Covid-19.