Candidat aux Trophées des Français de Hong Kong

photo_profile.jpg
David
SIT
cat-food-beverage
Je dirais que ce qui me différencie probablement des autres entrepreneurs en F&B à Hong Kong est mon parcours et mes origines. Enfant de réfugiés politiques (mes parents ayant fui le régime sanguin des Khmers Rouges), j’ai grandi à ChinaTown dans le 13e arrondissement de Paris puis rejoint un établissement dans le 5e arrondissement de Paris pour mon lycée et ma prépa avant d’intégrer une grande école d’ingénieur pour finalement aller travailler en banque d’investissement. Ma passion pour le F&B m’a poussé à tenter l’aventure en 2019. Ayant maintenant cofondé 3 cocktails-bars, j’espère pouvoir continuer à ouvrir de nouveaux concepts à Hong Kong et mettre un pied dans la restauration pour mon prochain projet.

Je suis fier d’avoir été accepté et d’avoir la reconnaissance d’une industrie qui n’est pas ma vocation première, d’avoir la chance de travailler avec des équipes incroyables et talentueuses et de soutenir l’économie locale : non seulement nous avons gardé tous nos employés, mais nous avons décidé d’ouvrir 2 nouveaux bars pendant les moments difficiles (manifestations et Covid-19) ces deux dernières années, ayant confiance au potentiel long terme de cette ville. Je tiens également que les valeurs auxquels je crois soient respectées au sein de nos équipes et au sein de nos établissements, ces valeurs étant diversité, inclusion et durabilité (« sustainability »)

Je suis également fier d’avoir été sélectionné par le HK « Board of Directors » de CCF (Cambodian Children’s Fund) présidé par le CEO de Hong Kong Broadband. C’est une cause qui me tient particulièrement à cœur étant donné mon histoire familiale et je suis heureux de pouvoir aider cette ONG incroyable fondée il y a plus de 15 ans par Scott Neeson (ancien président de 20 th Century Fox) et j’espère pouvoir contribuer à offrir un meilleur avenir à tous ses enfants issus de milieux très défavorisés en leur apportant une opportunité d’étudier. Comme l’ancien prix Nobel de la paix Malala le dit si bien, « One child, one teacher, one pen change the world ». Je pense dur comme fer que l’éducation est la meilleure façon de casser de façon durable le cycle de la pauvreté. C’est d’ailleurs en grande partie grâce au système républicain français et grâce a son éducation gratuite et accessible à tous que je peux être la où je suis aujourd’hui.

https://www.cambodianchildrensfund.org/about/our-board