Mercredi 28 octobre 2020
Hong Kong
Hong Kong

Anna, Marc, Charlotte, Clément: "Hong Kong est la ville du sport!"

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 22/09/2020 à 14:33 | Mis à jour le 22/09/2020 à 15:00
sport hong kong

Hong Kong rime souvent avec banques, cocktails sur les rooftops et gratte-ciels, mais elle est aussi une ville où les sportifs pourront s’épanouir et se dépasser. Portrait de quatre Français, férus de sport, qui ont trouvé en Hong Kong un lieu où il fait bon vivre.

La plupart du temps, lorsque l’on parle de Hong Kong à ses proches, que l’on mentionne les sentiers de trail, les installations sportives, les cours de tai-chi dans les parcs, la plupart des gens sont étonnés. Hong Kong reste aux yeux du monde cette mégalopole bruyante, surpeuplée, ployant entre le bruit et les gratte-ciels. Les nouveaux arrivants ne se doutent pas une seconde de la nature qui se déploie à l’arrière des ruelles, et cet amour pour le sport qu’ont les gens qui y vivent.

Pour en savoir plus sur cette Hong Kong sportive et passionnée, Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de quelques sportifs français à Hong Kong. Nous retrouvons donc Charlotte et Clément, passionnés de trailrunning, Marc, adepte des arts martiaux, et Anna, yogi. Ils nous parlent de leur passion, et de Hong Kong.

 

sport hong kong
Charlotte, à l'assaut des montagnes hongkongaies - Photo@Ian Corless

 

Arriver à Hong Kong et découvrir un sport

Nos interviewés ne sont pas tombés dans le sport par hasard. Mais Hong Kong leur a fait découvrir une nouvelle discipline, ou encore les a aidés à renforcer leur pratique.

C’est le cas de Charlotte: "En France, je faisais du judo étant plus jeune. Puis, en arrivant à Hong Kong, j’ai tout d’abord profité de la vie nocturne, de la fête. C’est au bout d’un an ici que j’ai découvert le trail." La jeune femme débute en effet les randonnées de manière légère. "J’ai commencé le trail avec la bouteille de Ricard dans le sac à dos. Maintenant, j’ai arrêté de fumer et je suis devenue végan… et je fais du sport jusqu’à deux fois par jour."

 

sport hong kong
Marc, devenu professionnel en kung-fu à Hong Kong

 

Pour Clément, arrivé à Hong Kong en 2007, son sport, c’était la planche à voile. Si le biologiste a toujours été un grand sportif, à Hong Kong, il se met à courir de plus en plus. "Hong Kong s’y prête assez bien. Les parcs sont très faciles d’accès. J’ai donc fait plus de courses que ce que j’avais l’habitude…"

La situation est la même pour Marc. S’il pratique déjà les sports de combat en France, à Hong Kong, il accroît drastiquement le nombre de ses entraînements: "Je faisais déjà du Kung-Fu en France, mais en arrivant à Hong Kong, tout a augmenté en intensité. C’est possible de faire du sport à plein temps!" Arrivé pour découvrir la ville du kung-fu, il se laisse surprendre par le port aux Parfums et devient professionnel en Wing Chun, le kung-fu traditionnel de Hong Kong.

Quant à Anna, c’est une touche à tout. A Hong Kong depuis trois ans, elle profite de son aventure hongkongaise pour tester pleins de nouveaux sports: wakesurf, kayak, paddle... Mais sa passion, c’est le yoga, qu’elle pratique de manière quotidienne. "Quand je suis arrivée à Hong Kong je pratiquais uniquement la musculation. Puis, à Hong Kong, j’ai découvert le Yoga qui a pris une énorme place dans ma vie. J’ai alors décidé de suivre une formation pour pouvoir l’enseigner." Anna est désormais Yoga Instructeur et donne des cours en dehors de ses heures de travail, en tant que hobby, sous le nom de @bannanasYoga.

Elle n’est pas la seule à avoir décidé de faire de sa passion, son activité, puisqu’après quelques années dans l’enseignement à Hong Kong, Clément fait un virage à 180 degrés pour ouvrir sa compagnie, Asia Sport Connection, qu’il gère avec sa femme, tandis que Marc vient d’ouvrir sa salle de sport, MGK Fight Club, à Discovery Bay.

"A Hong-Kong, tout est possible!"

Clément a toujours grandi avec le sport, mais en arrivant à Hong Kong, il passe du sport nautique au sport de montagne. "Le trail est devenu notre activité principale. Nous en faisions tous les weekends et nous participions à une vingtaine de trails par an. Mais c’est surtout le fait qu’il y ait une communauté de coureurs, plutôt petite, parmi laquelle nous nous sommes fait un cercle d’amis. Dans cette communauté, il y a vraiment un échange entre les gens. Les trailrunners sont très soudés. On peut ainsi se retrouver plusieurs heures sur un circuit avec de nouvelles personnes, ce qui donne la possibilité de bien connaître les gens."

 

sport hong kong
Anna a découvert le yoga à Hong Kong

 

Charlotte, qui est juriste dans une entreprise de sport (sur son temps professionnel), se lève tôt le matin pour pouvoir pratiquer. "Maintenant, j’entraîne parfois mes collègues. Je fais aussi partie de plusieurs groupes dont Asia Trail Girls, qui regroupe pas mal de filles qui font du trail running en Asie. J’aime l’idée de pouvoir s’entraider et promouvoir ceci au niveau des femmes."

Pour Anna, Hong-Kong a été la possibilité de s’ouvrir à pleins d’opportunités: "Dans le sport, (comme dans pleins d’autres domaines!) je trouve que Hong Kong nous ouvre la porte à de multiples de possibilités et opportunités. Le choix est très grand et chaque sport très accessible."

Marc a commencé à faire du combat pro à Hong Kong. "En France, je ne pouvais pas car il n’y avait pas les infrastructures. J’ai commencé à faire de la compétition amateure en Angleterre. Puis, à Hong Kong, j’ai eu la possibilité de faire des combats professionnels. Ce n’est pas une ville réputée pour être super sportive mais pour ceux qui veulent s’y mettre à temps plein, c’est possible. A Hong-Kong, tout est possible!"

"A Hong Kong, le sport national, c’est la randonnée"

Quand je demande à mes interviewés quels est selon eux le sport national, Marc et Clément plaisantent: "C’est le shopping!" avant de me répondre plus sérieusement.

Marc regrette que les Hongkongais soient si peu sportifs: "Les enfants font des cours de math, de musique mais délaissent les activités sportives. Je remarque aussi que les hongkongais sont peu compétitifs. Le sport est une activité permettant d’être fit, pas pour se dépasser."

 

sport hong kong
Clément est devenu professionnel de l'organisation de trails, à Hong Kong

 

Pour Clément, c’est la randonnée. "La randonnée est très pratiquée par les personnes à la retraite. Il y a peu de jeunes qui randonnent. La moyenne d’âge dans les courses trail, c’est 42 ans."

Anna confirme: "J’admire les seniors à Hong Kong qui utilisent le mouvement comme leur médecine (à tout moment de la journée). Je pense que c’est la clef pour une longue vie en pleine santé!". Pour la jeune femme, le sport national est également la randonnée: "La randonnée est un parfait moment de rencontre, où l’on peut discuter, et où l’on échappe de la ville pour être en pleine nature. Et que ce soit en loisir, en famille ou en compétition, tout le monde y trouve son bonheur."

Charlotte continue: "Il y a des gens de tous âges, tous horizons qui randonnent, sûrement parce que les montagnes sont accessibles facilement. On peut se lever le matin et en 10 minutes on est sur les sentiers. Tout est pratique. On peut commencer de la montagne et finir à la plage. Je ne connais personne qui n’a jamais fait de randonnée à Hong Kong."

"Si Hong Kong est une ville sportive, c’est grâce au dynamisme des gens."

Pour Clément, Hong Kong est un environnement très dynamique pour le sport. "On voit énormément de dynamisme ici dans le milieu du business. Pour le sport, c’est pareil. La proximité de la nature est exceptionnelle et y contribue. Il y a très peu d’endroits dans le monde où on a une grande ville avec la nature aussi accessible. Cette accessibilité incite à s’y mettre."

 

sport hong kong
Photo@Jen Loong - Unsplash

 

Il complète: "Le domaine du trail se développe énormément. En 2008, il n’y avait qu’une dizaine de courses trail running par an, au total. Aujourd’hui, on en dénombre plus de 200!"

Ce que Charlotte apprécie, c’est l’esprit autour du sport. "Le trailrunning, c’est une communauté très sympa où tout le monde s’entraide et je suis heureuse d’en faire partie." Mais, si Hong Kong est sportive, nous dit la coureuse, c’est grâce à l’énergie des gens: "Les gens se challengent beaucoup à Hong Kong. Si on est à Hong Kong c’est parce qu’on veut quelque chose de dynamique. On a choisi de vivre hors de sa zone de confort. On vit dans une autre langue, dans une autre culture. Les gens ont donc le goût du challenge. Je retrouve ça dans le trail.. Il y a une mentalité de dépassement."

Pour Marc, le sport est indispensable pour trouver son équilibre. "En France, le temps est limité. A Hong Kong, rien n’est limité, du coup le sport permet de se réguler."

La plus vieille course d’Asie est à Hong Kong

"C’est le Trailwalker 100, qui est la plus ancienne course d’Asie, une course par équipe de quatre." nous dit Clément. "Organisée depuis 1986, elle est également la 2ème course du monde  en trailrunning."

Le sportif continue: "Beaucoup de Hongkongais ne sont pas intéressés par la performance. A Hong Kong, ils n’ont pas d’appréhension d’arriver dernier, de prendre simplement du plaisir d’être sur la course. La course fait partie de l’hygiène de vie des participants tout en ayant un effet communautaire, de faire une sortie avec des amis. A Hong-Kong, il y a énormément de courses qui sont par équipes. C’est très typique de Hong Kong. En Europe, l’approche est plus individuelle, tandis que les locaux ont vraiment un esprit d’équipe."

 

sport hong kong
Photo@Big Dodzy - Unsplash

 

Pour Anna, "Hong Kong, le sport c’est plus un mode de vie et un moment social que l’on partage entre amis ou entre collègue. Le rythme de vie est très rapide, les gens ont un grand besoin de décompresser après (ou avant) le boulot!" Si Anna a choisi d’ailleurs de pratiquer le yoga, c’est pour trouver un équilibre entre son corps et son esprit. "Hong Kong m’a permis de découvrir de nombreux sports mais m’a surtout ouvert les yeux sur le besoin de lâcher prise et de prendre soin de moi. Et c’est ce que j’essaie de transmettre à mes élèves à travers le Yoga aujourd’hui."

Si Charlotte aime courir partout dans Hong Kong, c’est l’île de Lantau, qu’elle préfère. "C’est facile, il y a beaucoup de routes, de possibilités. On peut voir des animaux un peu partout à Hong Kong en courant (singes, vaches, serpents, porc-épic, sangliers…)."

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman et met bien volontiers son talent au service du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir