Vendredi 22 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HELPERS - L'employeur d'Erwiana reconnu coupable de 18 chefs d'accusation

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 11/02/2015 à 23:00 | Mis à jour le 12/02/2015 à 08:34

Retour en page d'accueil - Découvrez nos autres articles

L'ancien employeur d'Erwiana Sulistyaningsih, une Hongkongaise de 44 ans, a été reconnu mardi coupable de violences et de maltraitance envers la jeune helper indonésienne dont le calvaire avait ému il y a quelques mois la société hongkongaise.

Après plusieurs jours de procès, Law Wan-Tung, a été placée en détention provisoire le 10 février. La juge Amanda Woodcock, qui a retenu 18 chefs d'accusation contre la mère de famille, dont menaces et coups et blessures aggravés, a préféré soumettre l'ex-tortionnaire d'Erwiana à une double expertise psychiatrique avant d'énoncer une sentence définitive. Le verdict sera rendu public le 27 février. Law risque jusqu'à sept ans de prison.

Bien qu'elle se dise prête à lui pardonner, Erwiana Sulistyaningsih, a déclaré quant à elle à l'issue de l'audience qu'elle espérait voir son ancien employeur écoper de la peine maximale.

Près d'un an après sa libération, la jeune femme de 23 ans reste traumatisée par les huit mois passés au sein de la famille Law. Au cours du procès, elle a décrit longuement les mauvais traitements qui lui étaient infligés quotidiennement: coups, brûlures, privations, isolement. L'Indonésienne n'avait alors pour toute nourriture que de faibles portions de pain et de riz. Elle n'était autorisée à dormir que quatre heures par jour.

"Je suis sûre qu'elle a dit la vérité", a déclaré la juge Woodcock au cours de l'audience, expliquant qu'Erwiana et les deux autres employées qui ont porté plainte contre Law Wan-Tung sont bien trop "simples" et naïves pour fomenter un complot destiné à soutirer de l'argent à ses anciens employeurs, quoi qu'aient pu prétendre les avocats de la défense durant le procès.

Au moment de sa fuite en janvier 2014, après huit mois de violences, la jeune domestique ne pesait d'ailleurs plus que 25 kg et avait les plus grandes difficultés à se déplacer, tant ses pieds devenus noirs à force de coups, la faisaient souffrir. De retour sur l'île indonésienne de Java, elle a été admise dans un état grave dans un hôpital de Sragen où elle est restée un mois.

Reposée, méconnaissable, la jeune femme se dit aujourd'hui heureuse. Heureuse que son cas ait été porté devant les tribunaux et qu'il puisse attirer l'attention des autorités hongkongaises sur l'exploitation des domestic helpers et les employeurs maltraitants. Heureuse aussi que la roue tourne enfin pour elle : la jeune femme a gagné en juillet dernier un cursus gratuit en économie et management à l'université de Yogyakarta. Elle a aussi déclaré cette semaine à la presse hongkongaise vouloir créer une fondation au bénéfice des employées de maison.

Florence Morin (www.lepetitjournal.com/hong-kong) jeudi 12 février 2015

En savoir plus sur l'affaire Erwiana Sulistyaningsih :

AFFAIRE ERWIANA - La jeune helper est de retour à Hong Kong avant l'ouverture du procès de son employeur

DOMESTIC HELPERS - Justice for Erwiana

DOMESTIC HELPERS ? Une jeune Indonésienne battue par son employeur dans un état critique

En savoir plus sur les domestic helpers à Hong Kong:

DOMESTIC HELPERS - Amnesty International dénonce la traite et l'esclavage des Indonésiennes à Hong Kong

DOMESTIC HELPERS - Un nombre croissant de Philippine rackettées par les agences de placement

DREAMSEEKERS- Indonesian domestic helpers by Gratiane de Moustier

DOMESTIC HELPERS - Le salaire minimum augmente                                                                      

HELPERS - "We are workers, not slaves"                                                                               

JUSTICE ? Pas de résidence permanente pour les domestic helpers

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet