PATRIMOINE ARCHITECTURAL – La valorisation du patrimoine historique d’Ho Chi Minh Ville

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 14/03/2016 à 23:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 20:27

La compagnie générale des eaux de Saïgon (SAWACO) a annoncé cette semaine la démolition prochaine de sept châteaux d'eau de la ville, en raison de leur délabrement et du risque qu'ils présentent pour les riverains. Ces sept châteaux d'eau datent de l'époque coloniale française et sont inutilisés depuis longtemps, parfois depuis plus de 45 ans.

Les rues Lê Dai Hanh, 3 Thang 2, Nguyên Thai Son et Nguyên Van Dâu, entre autres, se trouveront donc éclaircies. Seul le château d'eau situé près de la place internationale (l'ancien « Lac de la tortue ») dans le 1er arrondissement ne sera pas détruit.
Ces démolitions posent une question plus générale sur le développement de la ville : l'équilibre entre modernité économique et préservation du patrimoine architectural. La population fait preuve d'un attachement aux bâtiments emblématiques.

Le « Tax Center » de la rue Nguyên Huê, construit en 1924 sous le nom de Grands magasins Charner, a vu par exemple nombre de comités et d'association se mobiliser autour de son sort. Il est en effet menacé d'être détruit, ou déplacé, en raison d'un projet de transformation et de construction d'un nouveau centre commercial.

Plus récemment encore, c'est l'avenir du chantier naval Ba Son, l'ancien arsenal de la ville, qui a fait débat. L'armée populaire, qui en est propriétaire, a attribué un contrat de développement immobilier au conglomérat Vingroup. Ce dernier, dans un communiqué laconique, a indiqué que le futur site inclurait un centre commercial, un complexe résidentiel ainsi que des « éléments de conservation du patrimoine ».

La construction de complexes immobiliers offre certes des perspectives financières auxquelles la conservation ne peut pas prétendre, mais modernité et patrimoine ne sont pour autant pas antithétiques. Les autorités municipales, conscientes de ces problématiques, souhaitent travailler désormais à la « valorisation » du patrimoine, notamment à des fins touristiques, plutôt qu'à défendre un idéal de « conservation » qui peut paraître suranné.

 

Service de presse du Consulat général de France (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 15 Mars 2016

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale