Mercredi 20 novembre 2019
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DECOUVERTE DE LA VILLE – Quatre rues portent toujours un nom français à Ho Chi Minh-Ville

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 02/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 03/11/2015 à 08:33

En vous baladant dans le centre ville, vous tomberez immanquablement sur la ???ng Pasteur, Calmette, Alexandre de Rhodes ou encore Yersin? Zoom sur ces quatre rues aux noms français qui demeurent encore à Ho Chi Minh Ville.

C'est en 1955 qu'est fondée la République du Vietnam (ou plus communément Viêt Nam du Sud), Etat créé après une colonisation française de près d'un siècle. Le Sud du Vietnam devient alors indépendant et se débarrasse de toute influence en renommant les rues de sa capitale Saigon pour effacer les traces de la présence des colons français. Les noms des héros vietnamiens qui ont lutté pour l'indépendance remplacent ainsi peu à peu les noms français qui rappellent un passé colonial douloureux?

Pourtant, quatre rues possèdent toujours un nom français aujourd'hui dans la ville, devenue Ho Chi Minh Ville en 1976: ???ng Pasteur, ???ng Calmette, ???ng Alexandre de Rhodes et ???ng Yersin. Ces rues rendent hommage à ces quatre Français : trois scientifiques et un missionnaire, qui ont tenu un rôle important dans l'histoire du pays.

Alexandre de Rhodes (1591-1660)
Alexandre de Rhodes fut le premier français à visiter la Cochinchine et le Tonkin. Prêtre jésuite et linguiste, il met au point la transcription romanisée et phonétique du vietnamien : le Qu?c ng? qui sera ensuite utilisé dans tout le pays. Ayant vécu vingt ans dans la région, Alexandre de Rhodes a grandement participé à la formation de la langue vietnamienne également par la codification de dictionnaires. C'est pour cet héritage que les Vietnamiens lui rendent hommage, expliquant sans doute qu'une rue d'Ho Chi Minh Ville porte encore à ce jour le nom du Français. La ???ng Alexandre de Rhodes est aujourd'hui une petite rue parallèle au boulevard Le Duan bordant le parc du 30/4, sous l'ombre des grands arbres, et perpendiculaire à la rue Pasteur.

Pasteur (1822-1895)
Louis Pasteur quant à lui est bien sûr célèbre pour avoir mis au point le vaccin contre la rage. Il est considéré au Vietnam comme un « bienfaiteur de l'humanité ». La ???ng Pasteur coupe la rue Alexandre de Rhodes au milieu d'un bel espace vert dans le quartier central de Ben Nghe : le parc du 30/4. Elle traverse le District 1 et une partie du District 3.

Proches collaborateurs de Louis Pasteur, les docteurs Albert Calmette et Alexandre Yersin ont eux aussi des rues baptisées à leur nom à Ho Chi Minh Ville.

Calmette (1863-1933)
On doit à Albert Calmette l'invention du vaccin contre la tuberculose. Albert Calmette est également le fondateur de l'Institut Pasteur de Saigon ouvert en 1891, le premier ouvert en outre-mer. Il travaille dans l'Institut à la préparation des vaccins contre la variole et la rage pour toute l'Indochine. La ???ng Calmette débute au parc du 23/9 non loin du marché Ben Thanh dans le District 1 et traverse un bras de la rivière de Saigon avec le pont Calmette jusque dans le District 4.

Yersin (1863-1943)
Alexandre Yersin, découvreur du bacille de la peste, est un célèbre bactériologiste et explorateur. Il est également le fondateur du second Institut Pasteur en Indochine en 1895, basé à Nha Trang. Il est notamment connu au Vietnam pour être à l'origine de la ville de Dalat et avoir ouvert l'École de médecine de Hanoï. La ???ng Yersin est la parallele à la rue Calmette et débute elle aussi au parc 23/9 pour descendre jusqu'au boulevard Vo Van Kiet dans le District 1.

Ainsi on retrouve dans les rues d'Ho Chi Minh ville ces quatre grands noms français qui ont marqué l'histoire du Vietnam.

Charlotte Rohmer (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 3 Novembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet