Mardi 15 octobre 2019
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTE – Tout ce qu’il faut savoir sur la dengue

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 05/01/2016 à 23:00 | Mis à jour le 03/01/2016 à 05:21

Egalement appelée « grippe tropicale » ou « breakbone fever », la dengue est une maladie virale transmise par des moustiques du genre Aèdes. L'incidence (nombre de nouveaux cas pendant une période donnée) a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières décennies et selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), désormais environ la moitié de la population mondiale est exposée au risque. La dengue sévit dans les régions tropicales et subtropicales, mais on assiste aussi à des flambées explosives dans certains pays d'Europe.

Le Vietnam, et principalement la ville d'Ho Chi Minh, connait en 2015 une épidémie de grande ampleur avec 58 633 cas rapportés au 31 octobre 2015, dont 42 décès.

 

Causes et transmission:

La dengue est une arbovirose transmise à l'homme après piqûre par des femelles infectées, du genre Aèdes.

Aussi appelé moustique « tigre » en raison de sa silhouette noire à rayures blanches, il a la particularité de piquer pendant la journée, avec un pic d'activité tôt le matin et le soir avant le crépuscule.

L'être humain infecté par le virus de la dengue peut transmettre l'infection par l'intermédiaire des moustiques durant 4-5 jours (maximum 12 jours) après l'apparition des premiers symptômes. On distingue 4 sérotypes différents avec une immunité acquise après infection contre le sérotype infectant. Ainsi, une personne ne peut plus être infectée ultérieurement par le même sérotype. En revanche, les infections par les autres sérotypes accroissent le risque de dengue sévère.

 

Symptômes :

Après une période d'incubation de 4 à 7 jours, la dengue se manifeste brutalement par l'apparition d'une forte fièvre, accompagnée de céphalées sévères, de douleurs rétro-orbitaires, musculaires et articulaires, de nausées, vomissements et/ou d'une éruption cutanée.

Les symptômes perdurent 2 à 7 jours et disparaissent totalement, en laissant parfois une fatigue persistante. L'intensité des symptômes peut aller d'un simple épisode pseudo-grippal passant quasiment inaperçu, à un tableau sévère et invalidant nécessitant une hospitalisation.

Dans tous les cas, devant une fièvre d'apparition brutale accompagnée d'un des autres symptômes, un avis médical est nécessaire. Une surveillance en ambulatoire est le plus souvent suffisante, jusqu'à normalisation des paramètres cliniques et biologiques.

Chez certains patients, principalement les enfants de moins de 15 ans, la dengue peut se compliquer et devenir potentiellement mortelle: c'est la dengue sévère, autrefois appelée dengue hémorragique. Elle peut être rapidement d'évolution défavorable chez les jeunes enfants, ce qui justifie leur hospitalisation facile. Cliniquement, 3 à 7 jours après les premiers symptômes et conjointement à une baisse de la fièvre, apparaissent des hémorragies multiples, principalement gastro-intestinales, cutanées et cérébrales et un risque de choc hypovolémique. La mort peut survenir dans les 24 à 48 heures suivantes en l'absence de traitement rapide et adapté.

 

Traitement:

Il n'existe pas de traitement spécifique de la dengue.

Pour la dengue sévère, une hospitalisation urgente avec prise en charge par des médecins et infirmiers expérimentés permet de diminuer le taux de mortalité de plus 20% à moins de 1%.

Un vaccin contre les 4 sérotypes de la dengue -commercialisé par le laboratoire Sanofi-Pasteur- vient d'obtenir sa mise sur le marché au Mexique et aux Philippines. D'autres pays où la dengue est endémique devraient demander sa commercialisation. A suivre.

 

Moyens de lutte:

1/ Contrôler les moustiques vecteurs dans les zones concernées: éviter toute eau stagnante (coupelles de pot de fleur par exemple); Mettre à l'abri tous les objets susceptibles de se remplir d'eau de pluie ou d'arrosage; Nettoyer toutes les semaines les endroits où l'eau peut stagner (gouttières, siphons, vases..); Epandre des insecticides adaptés sur les conteneurs pour la conservation de l'eau à l'extérieur.
2/ Protection individuelle contre les piqûres de moustiques: vêtements amples et couvrants; Application sur la peau de répulsifs anti-moustiques, surtout pendant la journée; Dormir sous une moustiquaire; Utilisation de diffuseurs d'insecticides à l'intérieur de son domicile et de serpentins à l'extérieur; Pose de moustiquaires aux fenêtres.


Prochain article sur les gastro-entérites

 

 

International SOS Clinic (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 6 Janvier 2016

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet