Samedi 25 mai 2019
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VIETNAM - Investir et créer son entreprise

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 24/03/2014 à 17:00 | Mis à jour le 28/03/2014 à 03:18

Forte d'une réforme administrative, la mégapole vietnamienne s'appuie sur une organisation et des outils qui favorisent l'arrivée de capitaux industriels étrangers dans le poumon économique de la république socialiste du Vietnam.

Le Vietnam, future usine du monde ? Après la Chine, dont la compétitivité est rongée par les hausses de salaires, c'est la république socialiste d'Asie du Sud-Est qui ? avec le Bangladesh et l'Afrique, si le continent réussit à combler son déficit en infrastructures ? joue des coudes pour attirer les investissements industriels à la recherche de nouvelles bases de production low-cost.

Dans cette guerre économique, Hô Chi Minh-Ville, le poumon économique du Vietnam, est particulièrement à l'offensive. La plus grande ville du pays, qui se situe à près de 2 000 kilomètres au sud de la capitale, Hanoï, veut jouer de sa situation géographique : entre le delta du Mékong et à une cinquantaine de kilomètres de la mer d'Orient. Mais cette mégapole de plus de 7 millions d'habitants mise aussi sur une politique d'investissement très attractive et concurrentielle dans une république socialiste, à l'instar de son voisin chinois, au nord.

Accueillis à bras ouverts

À l'issue d'une réforme administrative, Hô Chi Minh-Ville a instauré 5 groupes de travail qui ont pour mission d'assister les entreprises étrangères dans leurs démarches d'implantation. ?Dès que le service du plan et de l'investissement reçoit une demande des investisseurs, il travaille tout de suite avec les organes et les localités concernés pour trouver une solution optimale pour les investisseurs. Nous pouvons aussi les aider à remplir toutes les formalités administratives. Ce n'est qu'un privilège parmi de nombreux autres que la ville accorde aux investisseurs étrangers?, explique Thai Van Re, le directeur du service municipal du Plan et de l'investissement d'Hô Chi Minh-Ville.

Sur le terrain, la mégapole du Sud s'appuie sur des zones industrielles (ZI) et zones franches (ZF), pilotées par un comité de gestion (Hepza).Et là aussi, tout est fait pour faciliter l'arrivée de l'entreprise étrangère. ?On a essayé de simplifier toutes les formalités administratives pour que les investisseurs puissent développer leurs projets dans les meilleurs délais. De plus, les locaux et les infrastructures doivent être prêts en temps voulu afin de satisfaire immédiatement les besoins des investisseurs?, assure Nguyen Bac Hoang Phung, vice-président du comité de gestion des zones franches et des zones industrielles de Hô Chi Minh-Ville (Hepza).

La capitale économique du Vietnam chercher à attirer les investissements dans quatre secteurs prioritaires : les technologies de pointe dans la mécanique, l'électronique et l'informatique, les produits chimiques et pharmaceutiques, ainsi que le traitement des denrées alimentaires.

Investissements en hausse de 72,7 %

Et visiblement, cette politique porte ses fruits. En 2013, les zones industrielles et franches d' Hô Chi Minh-Ville ont attiré 608,83 millions de dollars d'investissements, dont 363,15 millions provenant de l'étranger, en progression de 72,7 % par rapport à 2012. En 2014, la mégapole projette d'augmenter la part des investissements directs étrangers de 10 %. Pour attirer les capitaux des petites et moyennes entreprises japonaises, une ZI doit, par exemple, voir le jour d'ici la fin de l'année pour un coût d'aménagement de 31 millions de dollars.

De fait, c'est le Japon qui est aujourd'hui le pays étranger le plus présent dans la mégapole vietnamienne, avec 47,38 % des investissements étrangers dans ces zones, devant Singapour (26,27 %), et l'Australie (14,26 %).

Comment créer une entreprise au Vietnam ?

L'investisseur étranger n'est pas dans l'obligation de s'associer à un voire plusieurs investisseurs vietnamiens. Il peut créer une entreprise à capitaux 100% étrangers pour investir et exercer une activité professionnelle en toute sérénité.

La forme des investissements a tendance à porter davantage sur des entreprises à capitaux à 100% étranger que sur des entreprises conjointes.

Il y a joint venture de sociétés étrangères dans des sociétés vietnamiennes pour réaliser généralement des opérations d'acquisitions immobilières.

L'investissement à capitaux à 100% étranger reste limité pour certains secteurs d'activités : transport, culture, finance ou seule la joint venture est autorisée.

Un projet impliquant des capitaux étrangers est conditionné par l'obtention d'une licence d'investissement (autorisation et immatriculation d'une entreprise).

Les projets sont autorisés ou pas par différentes autorités en fonction de leurs caractéristiques : Le Premier ministre, le ministre du plan et de l'investissement, les comités populaires de province, le comité de gestion des zones industrielles...

Constitution du dossier

La procédure pour obtenir l'autorisation du gouvernement vietnamien de créer une entreprise légale nécessite la soumission d'un dossier complet, détaillé, cohérent mais également compétitif.

Il est primordial de savoir que chaque création d'entreprise est un investissement spécifique qui sera soumis à des exigences et à des règlementations spécifiques définies par le gouvernement vietnamien.

Un accompagnement par un avocat spécialisé ou une Agence de développement économique telle UBIFRANCE ou encore des structures d'aides aux créateurs comme FRANCE VIETNAM NETWORKING, sera utile aux entrepreneurs arrivant au Vietnam.

Marc LAMBART (www.lepetitjournal.com/hochiminhville)  mardi 25 mars 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Ho Chi Minh Ville ?

IDÉE SORTIE

Fête de la Bretagne à Hô Chi Minh Ville

La 11e édition de la fête de la Bretagne à Hô Chi Minh se tiendra les 24 et 25 mai prochain. Profitez de deux soirées sur le thème des chants marins et de la danse traditionnelle.