Lundi 19 novembre 2018
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VISA ALLEMAND - Parcours du combattant pour les Africains

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 05/07/2018 à 09:55 | Mis à jour le 05/07/2018 à 10:01
Photo : (photo © Pixabay)
passeport allemand

Alors que le nombre de demande de visa augmente chaque année, son taux d’acceptation est lui en baisse de 131%. Les ressortissants du continent africain sont les premiers touchés par le nombre de refus. Peut-on parler de racisme ?

 

Les Africains doivent souvent s’y prendre à plusieurs reprises afin d’obtenir un visa qui leur permettra d’étudier ou de travailler. Cependant, la tâche n’est pas si ardue pour les demandeurs européens, asiatiques ou américains… Les chiffres sont évocateurs : 20% des demandes venant d’Afrique sont rejetées contre 13% des Européens (hors de l’espace Schengen) et 2% pour l’Amérique du Nord. Un dossier sur cinq est rejeté, quand pour les Asiatiques, seule une demande sur dix est refusée.

 

Un traitement égal des dossiers selon l’Allemagne

Selon Auswärtiges Amt, le ministère allemand des Affaires étrangères, toutes les demandes sont traitées de la même manière. Tous les demandeurs devraient également fournir les mêmes documents. De plus, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé en février dernier sa volonté combattre cette inégalité : « Nous voulons accorder aux jeunes du Ghana des occasions pour étudier ou se former en Allemagne. Je pense que nous devons combattre les migrations irrégulières tout en donnant la chance aux jeunes gens qui le souhaitent de voyager légalement »

 

Un traitement à deux vitesses

Cependant, l’Afrique est bien lésée dans le traitement des demandes de visa. Premièrement, la délivrance du visa dépendrait de la situation politique dans le pays du demandeur. Si la situation politique y est troublée, le demandeur de visa représente une menace pour l’Allemagne. Ainsi, l’ambassade allemande d’Afrique du Sud n’a rejeté que 6% des demandes contre 24% pour l’ambassade nigérienne. Le deuxième critère est le niveau de richesse du pays du demandeur. En outre, les pays d’Afrique étant majoritairement pauvres, ce qui explique les nombreux refus. Enfin, les pays seraient aussi traités différemment selon la présence d’un risque sanitaire ou non.

 

Agathe Bossard (https://lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), jeudi 05 juillet 2018

 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter

Suivez-nous sur facebook

Suivez-nous sur twitter

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

gabie mar 10/07/2018 - 11:53

Cela est du grand n'importe quoi c'est du racisme

Répondre

Actualités

Francfort Appercu
SOCIÉTÉ

Renvoi des migrants chez eux, entre retours volontaires et expulsions

Le ministère fédéral allemand de l’Intérieur va financer le retour des migrants prêts à quitter l’Allemagne s'ils se manifestent avant le 31 décembre et expulser ceux qui représenteraient un danger.