Vendredi 17 septembre 2021
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim

SPORT – A la découverte du softball avec Marion Maire

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 20/12/2016 à 23:00 | Mis à jour le 20/12/2016 à 21:38

Si le base-ball est un sport bien connu, le softball qui s'en approche l'est beaucoup moins. Pour en savoir plus, lepetitjournal.com/francfort a rencontré Marion Maire, qui joue en Bundesliga et qui a remporté cette saison avec son club de Stuttgart la coupe du Bade-Wurtemberg. 

(Photo @ Marion Maire)

Lepetitjournal.com/francfort : qu'est-ce que le softball ?

Marion Maire : le softball est la petite s?ur du base-ball. C'est un sport collectif où deux équipes s'affrontent ; l'une est en défense et l'autre en attaque. Dans chaque équipe, il y a neuf joueuses plus des remplaçantes sur le banc. Le but du jeu est de faire avancer les joueuses en attaque autour de quatre bases et de marquer le plus de points possible. Un match dure sept manches et il n'est pas possible de prévoir combien de temps il va durer. Dans une manche, chaque équipe est une fois en attaque et une fois en défense. Ce sport a été créé en 1887 aux États-Unis.

Comment est organisé ce sport en Europe ? Les joueuses sont-elles professionnelles ?

En Europe on ne peut pas parler vraiment de professionnalisme ; je ne pense pas qu'une joueuse puisse en vivre. Mais il y a des championnats du monde et des championnats d'Europe. En Allemagne, il y a trois niveaux : la Landesliga, la Verbandsliga et la Bundesliga avec un groupe nord et un groupe sud. 

Comment avez-vous découvert ce sport et depuis quand le pratiquez-vous ?

J'ai découvert ce sport complètement par hasard parce que je cherchais un nouveau sport et je suis allée à l'entraînement une fois à Francfort. J'ai été très bien accueillie, ça m'a tout de suite plu et depuis j'y joue. Cette saison est ma neuvième année !

Quelles qualités faut-il pour faire une bonne joueuse de softball ?

C'est un sport très complet. Il faut courir, lancer, taper dans la balle, la rattraper. Physiquement, il faut être endurant, savoir sprinter au bon moment. C'est aussi un sport très tactique, il faut notamment savoir envoyer la balle au bon endroit. Ça peut sembler ennuyeux si on ne s'y connaît pas mais il y beaucoup de tactique et de logique derrière ce sport.

Vous jouiez auparavant à Francfort mais depuis cette saison vous portez les couleurs du club de Stuttgart, les Stuttgart Reds, qui évoluent en Bundesliga. Comment se retrouve-t-on à jouer en Bundesliga ?

C'était aussi le hasard. J'ai rencontré une joueuse de Stuttgart qui m'a raconté que le club cherchait une joueuse à mon poste. J'ai donc demandé à faire un essai, le coach était satisfait, j'ai été bien accueillie et depuis je joue là-bas, même si je continue à m'entraîner en semaine à Francfort.

Quand se déroulent les matchs ?

En Bundesliga-Süd, c'est toujours le dimanche à partir de 13 heures.

Y a-t-il un système de montée et de descente ?

Oui, comme au foot. La première équipe de Verbandsliga peut monter et la dernière de Bundesliga descendre mais ce n'est pas obligatoire car certains stades ne sont pas aux normes et l'équipe ne peut donc pas évoluer en division supérieure.

Quel est le club phare de softball en Allemagne ?

Il y en a deux qui me viennent à l'esprit spontanément : Mannheim et Neunkirchen, qui dominent depuis quelques années.

Lire la suite dans notre édition de Francfort...

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet