REVUE DE PRESSE - En 5 minutes, l'actualité de la semaine du 21 au 27 janvier

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 27/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 27/01/2017 à 14:51

Lepetitjournal.com/francfort et lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim s'associent pour vous proposer chaque semaine une revue de presse. L'occasion pour vous de découvrir les infos de la presse allemande que vous avez peut-être manquées cette semaine.

(Photo ET lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

TERRORISME - Un homme de 21 ans soupçonné de préparer un attentat a été arrêté

La police allemande a déclaré dimanche avoir arrêté un jeune homme de 21 ans soupçonné de projeter un attentat en Allemagne. Il est pour l'instant placé en détention provisoire à Neuss, dans l'ouest de l'Allemagne et fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour avoir "projeté un crime grave contre l'État". Selon la police allemande, il prévoyait de planifier un attentat à la bombe visant la police et des soldats. Il a été confirmé que l'homme est lié à l'islamiste radical interpellé vendredi dernier en Autriche, un jeune homme de 17 ans qui a déclaré avoir prêté allégeance à Daesh. Les deux jeunes auraient ensemble fait des expériences pour fabriquer des explosifs dans un appartement à Neuss.

POLITIQUE - François Fillon en visite à Berlin

Le candidat de la droite aux élections présidentielles était en visite lundi à Berlin, pour son premier déplacement à l'étranger dans le cadre de la campagne présidentielle. A cette occasion, il s'est entretenu avec la chancelière allemande et a rencontré par la suite le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, et la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen. François Fillon a souhaité rassurer Angela Merkel sur sa stratégie budgétaire et sur ses projets pour renforcer l'Europe. Ils ont également dialogué sur la question de la défense européenne, François Fillon prônant ''une alliance européenne de défense'' et souhaitant que l'Allemagne ''s'engage aux côtés de la France'' en ce qui concerne le Mali.
Cette rencontre ne donna lieu à aucune prise de parole de la chancelière, qui ne souhaite pas commettre la même erreur qu'en 2012, lorsqu'elle avait déclaré soutenir Nicolas Sarkozy ''sur tous les plans'' lors de sa campagne. Cette prise de position avait alors compliqué le début de sa coopération avec François Hollande.
Comme Emmanuel Macron il y a dix jours, le candidat de la droite est allé déposer une rose blanche sur la Breitscheidplatz en hommage aux victimes de l'attentat du 19 décembre.

REFUGIES - Des Afghans rapatriés de force à Kaboul

Vingt-cinq ressortissants afghans ont été rapatriés de force mardi à Kaboul, suite à leur expulsion d'Allemagne où certains y résidaient depuis des années. Cet avion est le deuxième du genre en Allemagne, un premier rapatriement de 34 migrants afghans ayant déjà été effectué au mois de décembre. Un accord passé au mois d'octobre entre les autorités européennes et afghanes oblige en effet ces dernières à "reprendre" leurs ressortissants dont les demandes d'asile ont été rejetées et dont les recours ont été épuisés. Le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a justifié cette décision en arguant que la guerre était terminée en Afghanistan. Pourtant, le conflit persiste et les civils continuent d'être touchés par milliers selon l'ONU.
Plusieurs réfugiés, interrogés par l'AFP, ont confié n'avoir qu'une idée en tête à leur arrivée à Kaboul : "fuir ce pays en guerre" et repartir à tout prix vers l'Europe.

ATTAQUES - Un projet d'attaques antisémites et anti-réfugiés déjoué

Une importante opération de police a été menée mercredi matin dans six régions d'Allemagne et dans la ville de Berlin. Elle visait six personnes suspectées d'être des membres d'un groupuscule d'extrême-droite qui planifiait des attaques armées contre des juifs, des réfugiés mais aussi des policiers. Des raids et des perquisitions menés par près de 200 policiers ont permis de trouver des éléments concrets tels que des armes, des munitions et des explosifs qui témoignent de la préparation d'un projet d'attaque. Si les membres du groupuscule semblaient sur le point de passer à l'acte, le parquet fédéral d'Allemagne a toutefois reconnu qu'il n'existait pas en l'état d'éléments sur la préparation concrète d'une attaque.
Les personnes visées par l'opération de police sont proches des Reichsbürger, en français ''citoyens du Reich'', une mouvance néonazie qui compterait presque 10.000 membres et qui inquiète fortement les autorités allemandes en raison de son audience croissante.

POLITIQUE - Martin Schulz affrontera Angela Merkel aux élections fédérales de 2017

Contre toute attente, le dirigeant du Parti social-démocrate d'Allemagne, Sigmar Gabriel, ne se présentera pas contre Angela Merkel aux élections fédérales de 2017 et quitte la tête du parti. Il laisse la place à Martin Schulz, ancien président du Parlement européen, dont la popularité et l'expérience à l'international permettraient aux sociaux-démocrates de ne pas perdre leur position dans le jeu politique allemand face à des partis montants comme l'AFD, l'Alternative pour l'Allemagne, parti d'extrême-droite. Sigmar Gabriel a notamment annoncé avec franchise et honnêteté que ''s'il se présentait, il échouerait et avec lui le SPD".
Les élections fédérales allemandes se tiendront le 24 septembre 2017 et permettront de renouveler les 630 sièges du Bundestag et de désigner le nouveau chancelier ou la nouvelle chancelière.

AUTOROUTES - Bientôt la fin de la gratuité en Allemagne

Le gouvernement allemand a adopté mercredi 25 janvier le projet d'instauration d'un péage autoroutier pour l'ensemble des autoroutes allemandes. Cette adoption a pu être possible grâce à l'accord de la Commission européenne, qui jusqu'à présent avait jugé le premier projet d'autoroutes payantes non conforme avec le principe de la non-discrimination entre citoyens européens, car il ne faisait payer que les automobilistes étrangers. Cette fois-ci, conducteurs allemands et conducteurs étrangers payeront tous une vignette annuelle, mais dont le montant pour les Allemands sera de 130 euros maximum. Les Allemands devraient également pouvoir se faire rembourser les frais engagés sous forme de déduction fiscale.
La mise en place de cette taxe routière devrait avoir lieu prochainement, mais pas avant les prochaines élections fédérales de septembre. Elle devrait rapporter près de 500 millions d'euros par an à l'Etat allemand.

SECURITE - Des mesures pour contrer les attentats chimiques des terroristes

(Photo © Pixabay)

Le quotidien Bild a révélé les conclusions d'un rapport de l'Office fédéral de police criminelle d'Allemagne, intitulé "Une analyse des risques pour la population civile". Selon celui-ci, des terroristes disposeraient des moyens adéquats pour attaquer l'Allemagne par des attentats chimiques, en déversant des produits chimiques dans l'eau potable ou en contaminant des biens alimentaires. Les attaques pourraient également cibler l'industrie chimique, ce qui pourrait engendrer une catastrophe majeure en Europe. Le quotidien Bild souligne que ces empoisonnements pourraient être ''un scénario bien réel''. Le gouvernement, qui a déclaré début janvier qu'il allait adopter des réformes en matière de sécurité, reste extrêmement vigilant face à ces menaces.

DROIT - La loi sur l'insulte à un dirigeant étranger va être abolie

Le Conseil des ministres allemand a décidé mercredi d'abolir le crime de lèse-majesté, un crime tombé en désuétude jusqu'à l'an passé lorsque le président turc Erdogan l'a utilisé contre Jan Böhmermann, cet humoriste allemand qui avait récité un poème satirique à l'encontre du président turc sur la chaîne de télévision publique ZDF.
L'insulte à un dirigeant étranger est pour l'instant punissable en Allemagne d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à trois ans d'emprisonnement. Il appartient à la chancellerie fédérale d'autoriser les poursuites. Avec cette décision du Conseil des ministres, l'insulte à l'encontre d'un membre d'un gouvernement étranger restera punissable, mais au même titre qu'une insulte contre tout autre personne. Cette décision doit encore être adoptée par les députés du Bundestag.

SANTE - Des substances nocives dans les huiles d'olive

Les huiles d'olive vendues dans les grandes surfaces allemandes seraient de très mauvaise qualité : c'est le constat que dresse une étude réalisée par la Stiftung Warentest, une organisation allemande pour les consommateurs, qui a analysé 24 huiles d'olive différentes. Les tests ont révélé qu'aucune d'entre elles n'obtiendrait la mention ''bonne'' qualité, et que sur cinq huiles ''extra vierge'', deux d'entre elles ne devraient pas porter cette appellation. Certaines huiles contiendraient en outre une forte concentration d'hydrocarbures d'huile minérale, des composés dérivés principalement du pétrole brut qui s'accumulent dans le corps et qui peuvent provoquer des cancers. L'étude a également révélé les trois marques d'huile d'olive vendues en Allemagne les mieux notées sur les 24 analysées, qui seraient, dans l'ordre, la Gut Bio Olivenöl vendue chez Aldi-Nord, l'huile d'olive extra Primadonna vendue chez Lidl et l'huile d'olive extra vendue par la marque Netto Marken-Discount.

ENQUETE - Une piste ouverte en Allemagne sur le meurtre d'une Française tuée en Autriche en 2014

L'enquête continue sur le meurtre de Lucile Klobut, une étudiante française originaire du Val de Saône qui avait été assassinée en Autriche en janvier 2014 alors qu'elle y effectuait un séjour Erasmus. La piste se dirige maintenant vers l'Allemagne, des policiers ayant déclaré ce jeudi avoir relevé de fortes similitudes entre le meurtre de la Française et un crime commis au mois de novembre à Endingen, dans le sud-ouest du pays. Ce dernier visait une joggeuse de 27 ans et se serait déroulé sous le même mode opératoire, notamment avec l'utilisation d'un objet contondant.

DIPLOMATIE - Joachim Gauck en visite à Paris

Le président de la République fédérale d'Allemagne Joachim Gauck était en visite cette semaine à Paris. Après avoir rencontré François Hollande à l'Elysée mercredi, il a été reçu jeudi à la Sorbonne où il a reçu le titre de docteur honoris causa, pour honorer son parcours de défenseur de la liberté et de l'Allemagne. Joachim Gauck a alors donné un discours de remerciement, au cours duquel il a rappelé aux enseignants et aux élèves le prix qu'il attache à la coopération franco-allemande et à l'Europe, une ''richesse et une promesse qui méritent d'être commémorées et préservées''. Le président allemand a commencé son discours par un passage de la chanson Göttingen de Barbara, chanson symbolique de l'amitié franco-allemande.

Elise T. (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), samedi 28 janvier 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Heidelberg Mannheim !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale