Samedi 23 juin 2018
Hambourg
Hambourg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BUNDESTAG – Les discussions sont terminées : Die Grünen refusent, le SPD accepte une coaltion avec la CDU/CSU

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 17/10/2013 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 02:53

Suite à de longues discussions entre les trois partis CDU/CSU, die Grünen et le SPD, un accord de coaltion a pu enfin être trouvé ! Le SPD formera la coalition avec la CDU/CSU, parti victorieux des dernières élections au Bundestag, le parti écologiste allemand, Die Grünen, eux, décident de rester dans l'opposition. Après des jours de négociation, un nouveau gouvernement devrait pouvoir bientôt se former. Mais avant cela, le SPD doit encore attendre l'approbation de ses adhérents. Comme expliqué précedemment, Sigmar Gabriel, le président du parti de centre-gauche allemand, avait annoncé qui si coalition il y a avec la CDU, elle devra, avant toute confirmation définitive, être soumise au vote de ses membres. Un discours devrait être tenu ce dimanche afin de procéder à cette consultation. L'annonce de la future coaltion a été faite hier sans que rien de concret n'ait pu encore être décidé concernant les points de discorde entre les deux partis, notamment la mise en place d'un salaire minimum ou encore l'augmentation de l'impôt sur la fortune.
Ces deux points étaient également ce qui a, en partie, poussé les Verts à refuser la coalition. A ceux-ci se sont ajoutés d'autres obstacles aux négociations, comme une politique européenne plus sociale ou encore des réformes énergétiques plus poussées que ce qu' a, pour le moment, proposé A. Merkel et son parti, la CDU. Malgré l'issue de la discussion, les deux partis, CDU/CSU et die Grünen ont annoncé avoir été étonnés de constater qu'une collaboration n'était pas si impossible que cela et que ces échanges constructifs étaient de bon augure pour la politique allemande. Les Verts restent, qui plus est, tout de même influents puisqu'ils font partie de la majorité rouge-rouge-vert au Bundesrat, l'organe de représentation des Länder, dont le poid peut s'avérer, dans certains cas, très important.
Pour ce qui est de la future coalition, les détails de la politique qui sera prochainement mise en place, arriveront au fil des jours.

Anaïs Gontier (lepetitjournal.com/berlin) vendredi 18 octobre 2013

A relire :

http://www.lepetitjournal.com/munich/accueil/actualite/164403-bundestagswahl-2013-un-plebiscite-remporte-largement-par-la-cdu-d-angela-merkel

http://www.lepetitjournal.com/munich/accueil/actualite/164784-bundestagswahl-2013-l-imbroglio-dans-la-formation-du-nouveau-gouvernement-allemand

http://www.lepetitjournal.com/berlin/accueil/breves/165294-bundestag-debut-d-une-negociation-difficile-entre-le-spd-et-la-cdu-pour-former-une-coalition

http://www.lepetitjournal.com/cologne/accueil/actualite/163075-bundestagswahl-2013-eclairage-sur-le-fonctionnement-des-elections-au-bundestag

0 CommentairesRéagir

Communauté

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

FAPÉE - Xavier Gonon : "Les parents d’élèves doivent être associés"

Entre contraintes budgétaires et volonté présidentielle d’en faire un instrument du rayonnement de la France dans le monde, l’enseignement français à l’étranger est à la croisée des chemins. Eclairage