Dimanche 24 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLARS - Meurtres en série dans la Speicherstadt

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 03/05/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Les anciens greniers à thé, cafés et épices de la Speicherstadt sont régulièrement le théâtre de lectures de romans policiers. Entre le craquement des vieux murs et la brume qui monte des canaux, l'ambiance est au rendez-vous

Speicherstadt, l'enclave du crime (photo. LPJ)

Ce soir-là, 130 personnes ont gravi les escaliers étroits du vieil édifice de brique rouge qui abrite le musée de la Speicherstadt. Bärbel Dahms, maîtresse des lieux, cède rapidement la parole aux auteurs Petra Burg et Jürgen Kehrer, qui lisent à tour de rôle des extraits de leur dernier livre écrit à quatre mains. Parmi les auditeurs attentifs, on entendrait une mouche voler.

Une enclave en dehors du temps
Quelques auteurs internationaux de renom, tels Mary Higgins Clark ou Michael Connery, ont eu aussi déjà tenu des lectures au milieu de ces vieilles poutres. "Pour une lecture, l'atmosphère est très importante. Les meilleures lectures ont lieu dans des endroits improbables : des prisons, des salles de tribunal ? ", explique l'écrivain Jürgen Kehrer. "Des destins se sont noués dans ces pièces pendant des siècles !", renchérit sa collègue Petra Burg. "C'est une situation de frontière, un point de passage, de contrebande", ajoute-t-elle.
Jusqu'en 2003, l'accès à la Speicherstadt était encore contrôlé par un poste de douane séparant la zone franche portuaire de Hambourg du reste de la ville. Ce privilège commercial avait été obtenu lors de l'unification allemande en 1871: la Speicherstadt, construite en 1988 sur une île d'1,5 de long sur 200 à 250 mètres de large, se situait ainsi dans une zone franche contrairement au reste de la ville de Hambourg. Les marchands qui y entreposaient des denrées n'avaient donc pas de taxes à payer. 
"A l'époque, la Speicherstadt était encore plus mystérieuse, car elle était encore moins éclairée que maintenant", se souvient Bärbel Dahms. Experte du quartier, cette petite femme dynamique orchestre l'exposition permanente du musée de la Speicherstadt. Le public peut y apprendre toutes les subtilités du transport du café, du thé ou du tabac, tout en observant les grandes fenêtres par lesquelles étaient hissés les sacs jusqu'à leur lieu de stockage.

Le polar, une tradition hambourgeoise
Les Hambourgeois, friands de lectures publiques, semblent avoir un intérêt particulier pour les histoires à frémir se déroulant dans leur ville. "C'est incroyable le nombre d'écrivains de romans policiers à Hambourg", explique Gesa, une habituée. Il y a 10 ans, Bärbel Dahms avait été inspirée par le quotidien Hamburger Abendblatt, qui publiait des "cahiers noirs", des nouvelles policières se déroulant en alternance dans les quartiers de Hambourg.
Petra Oelker, l'une des auteures de polars hambourgeois les plus connus, a elle aussi été inspirée par la ville hanséatique. Cette ancienne journaliste a écrit huit romans policiers et historiques se déroulant à Hambourg, dont malheureusement aucun n'a été traduit en français. Les intrigues s'y nouent entre les marchands, les bourgeois et les marins de passage dans une atmosphère du XVIIIème siècle. L'un de ses romans "Tod am Zollhaus", "Mort à la douane", se prête particulièrement bien au cadre du musée de la Speicherstadt ? Les visiteurs perdus la nuit feraient bien de surveiller leurs arrières en quittant le musée ! 
Margot REIS. (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) vendredi 4 avril 2008

Y aller :
www.speicherstadtmuseum.de
St. Annenufer 2
20457 Hamburg
Tel. 040 / 32 11 91
U Messberg

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hambourg

Louer une voiture auprès de particuliers a Hambourg

À Hambourg, les propriétaires de véhicules qui n'utilisent pas leurs voitures peuvent les mettre disponible à la location via des plateformes en ligne de location de particulier à particulier. 

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet