Mardi 28 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE GENIE DE LA LANGUE - Errare humanum est, diabolicum perseverare

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 25/10/2011 à 00:00 | Mis à jour le 20/11/2012 à 13:20



 

"L'erreur est humaine, persévérer est diabolique" : notre oreille n'est-elle pas sans cesse écorchée par les barbarismes, fautes d'orthographe et d'accord, mots mal employés, et j'en passe. A l'heure où les textos font force de loi, où le joli chapeau de l'accent circonflexe a tendance à disparaître, est-il si ringard de souligner qu'à mot juste correspond pensée juste ? Persévérer ?

Qui n'entend aujourd'hui à la télévision, à peu près tous les présentateurs de journaux télévisés, et la majorité des hommes politiques dire qu'ils "se rappellent de" ... Rappelons-le donc, on se souvient de quelque chose, mais on se rappelle quelque chose : se rappeler est transitif !!! ce qui veut dire tout simplement qu'il entraîne un complément d'objet direct et non un "de". De même, on se le rappelle, et on s'en souvient. La tournure d'antan "il m'en souvient", est archaïque d'accord, mais ce n'est pas la peine de jeter le bébé avec l'eau du bain.

Gauche-droite, féminin-masculin, agi-subi
b,d,p,q : chez les enfants, on constate souvent une panne de la "latéralité", avec confusion de ces quatre lettres - la queue selon chacune étant à gauche ou à droite, vers le haut ou le bas. Or cela peut être source dyslexie et des jeux peuvent entraîner à pallier (et non à pallier à) ce genre de confusions.

La chemise que l'on m'a remis(?), il n'est pas nécessaire de donné, je suis fatiguer, Gertrude est parti(?) ... on me dira que les actifs sont de plus en plus passifs et que la théorie des genres fait des ravages : le féminin ou le masculin ne seraient que du domaine de l'acquis, non de l'inné : eh bien, pour l'orthographe, ce n'est pas si faux ! Ce pêle-mêle féminin-masculin est-il neutre à l'heure où l'on voudrait que notre avocate devînt notre "Maîtresse" ou que je sois écrivaine distincte de mon homologue mâle, ce qu'à Dieu (Dielle ?) ne plaise.

Du vrai sens de certains mots
Enfin, les mots ne veulent plus dire grand chose : tout le monde se flatte d'être tolérant, mais tolérer, rappelons-le, c'est supporter ce que nous n'aimons pas - le froid ou la bêtise humaine.

Nous ne prendrons pour exemple de la connotation latente des mots que ceux d'intégration, si fréquent aujourd'hui, et d'assimilation, réputé sulfureux : le premier vient du langage mathématique, il s'agit de faire rentrer, de gré ou de force et sans y rien changer, la partie dans le tout. Le second, en revanche recourt à une métaphore physiologique : s'assimiler au corps social implique de faire tout pour ne pas être vomi par lui.

Neutres les mots ?

Elizabeth Antébi (www.lepetitjournal.com/cologne) Mardi 25 octobre 2011

A relire :

LE GENIE DE LA LANGUE - Wiki c'est quoi ?

LE GENIE DE LA LANGUE - Le dialecte des temps modernes

LE GENIE DE LA LANGUE - Les Faux-Amis

LE GENIE DE LA LANGUE - Le mot de la fin

LE GENIE DE LA LANGUE - L'Esprit du Vin

LE GENIE DE LA LANGUE - La Gauche est-elle sinistre ?

LE GENIE DE LA LANGUE - La Machine à écrire : un mythe englouti ?

LE GENIE DE LA LANGUE - Quand les lettres gambadent

LE GENIE DE LA LANGUE - Les points sur le « i »

LE GENIE DE LA LANGUE - Graph, Tag, Slam

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Hambourg

Francfort Appercu
RETRAITE

Les systèmes de retraite publique : comparaison France/Allemagne

Le projet de réforme des retraites en France soulève de nombreuses interrogations. L'occasion de se pencher sur le comparatif entre le système français actuel et le système allemand de retraite.

Que faire à Hambourg ?

Heidelberg Mannheim Appercu
GASTRONOMIE

La bûche de Noël comme à la maison !

Vous passez Noël en Allemagne et votre palais vous réclame des douceurs hexagonales en cette fin d’année ? Pourquoi ne pas faire vous-même votre bûche de Noël maison pour clôturer le repas festif ?

Sur le même sujet