Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2256

ELECTIONS - Kenneth Merten, confiant dans la réalisation de bonnes élections

Par Lepetitjournal Haiti | Publié le 05/08/2016 à 08:03 | Mis à jour le 05/08/2016 à 12:53


Le coordonnateur spécial pour Haïti au département d'État américain, l'ancien ambassadeur, Kenneth Merten se dit confiant dans la réalisation de bonnes élections dans le pays.

« J'ai la confiance que les Haïtiens peuvent faire de bonnes élections. Si les élections sont bonnes, les États-Unis n'auront aucun problème avec le gouvernement haïtien », déclare Merten, lors d'une rencontre, le 29 juillet 2016, avec des journalistes haïtiens au département d'Etat américain (États-Unis).

Ce qui est important et primordial c'est que les Haïtiens ont besoin de voter et d'exprimer leurs droits, déclare-t-il, à ces journalistes en formation à la radio Voix de l'Amérique.

Le gouvernement américain est impatient de travailler avec un président démocratiquement élu qui représentera le peuple haïtien, ajoute-t-il.

La question du financement des élections

Les États-Unis ont confirmé récemment qu'ils n'accorderont pas de financement en faveur de l'organisation des prochaines élections dans le pays, à cause de la disposition haïtienne de reprendre les présidentielles de l'année dernière, entachées de fraude massive, selon le rapport de la Commission indépendante d'évaluation électorale (CIEVE).

 

Les États-Unis étaient obligés de faire un choix, soit de continuer avec les programmes sociaux qu'ils ont en Haïti, soit de donner un support financier aux élections, justifie Merten.

Ces programmes concernent notamment l'aide alimentaire, l'agriculture et l'accompagnement en santé publique.

Les dépenses consenties par le gouvernement américain aux dernières élections en Haïti s'élèveraient à plus de 33 millions de dollars américains.

Cette somme n'a jamais été gérée par le CEP.

Les prochaines élections présidentielles, législatives partielles et locales coûteront 55 millions de dollars, suivant le budget établi par le CEP.

Des discussions sont en cours dans la perspective de revoir cette somme à la baisse, indique la porte-parole de l'institution, Nicole Siméon, lors d'une conférence donnée, le mardi 2 août 2016.

Les premier et deuxième tours des scrutins sont prévus respectivement les 9 octobre 2016 et 8 janvier 2017.

Le président Jocelerme Privert multiplie des rencontres avec des représentants d'institutions publiques et privées autour de la réalisation de ces élections.

Parallèlement, l'Organisation des États américains (OEA) a salué la décision de l'exécutif haïtien de confirmer officiellement le rendez-vous électoral du 9 octobre.

L'Oea, qui recommande des changements dans le processus électoral, annonce qu'elle observera les joutes électorales, lors d'une intervention le mardi 2 août, à l'occasion de la publication d'un rapport sur les élections de 2015.

Les États-Unis pourraient apporter un support financier à une mission de l'OEA, après les élections en Haïti, fait savoir l'ex-ambassadeur américain.

Étant donné que les États-Unis croient que la reprise des élections n'est pas normale, il fallait, selon Merten, poursuivre les activités qui seront plus profitables au niveau humanitaire pour le peuple haïtien.

« Même quand nous ne donnons pas un support financier aux élections, cela ne veut pas dire que (?) que nous ne voulons pas qu'Haïti fasse des élections ».

« C'est normal pour un pays de financer ses propres élections », souligne-t-il.

« Les États-Unis donneront un support moral (...), des encouragements », indique-t-il.

Le coordonnateur spécial pour Haïti au département d'État américain se dit prêt à accepter des élections « acceptables, équitables, transparentes et crédibles ».

vendredi 5 juillet 2016

www.alterpresse.org

lepetitjournal.com/haiti

lepetitjournal.com haiti

Lepetitjournal Haiti

L'édition d'Haïti de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Haïti

Hong Kong
LITTERATURE

Interview de Dany Laferrière: Du Petit-Goâve à la Coupole

Déjà immortel et pourtant mouvant dans l’instant présent, l‘écrivain haïtien et canadien a emporté l’auditoire de Hong-Kong university de sa passion pour la langue française, « infiltrée dans sa chair

Sur le même sujet