Vendredi 26 avril 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DANSE – Stéphen Delattre met en scène la vie et la mort dans son nouveau spectacle ”L’ombre de la lumière"

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 06/05/2014 à 22:00 | Mis à jour le 14/05/2014 à 11:13

La Delattre Dance Company présente son nouveau spectacle "Die Dunkelheit des Lichtes" au théâtre Mainzer Kammerspielen sous la direction du directeur artistique et chorégraphe Stéphen Delattre. La première d'une série de quatre représentations sur le thème préoccupant de ?La vie et la mort? - que le chorégraphe partage avec Marco Goecke et Regina van Berkel - aura lieu le 8 mai à Mayence. Entretien du petitjournal.com/Francfort avec Stéphen Delattre qui avoue et se réjouit que sa petite taille lui ait finalement permis de faire de grandes choses !

(Crédit Photo Delattre Dance Company)

Stéphen Delattre : sa petite taille le projette au sommet
Originaire de Marseille, Stéphen Delattre est installé depuis 13 ans en Allemagne. Artiste complet, à la fois danseur, chorégraphe et directeur artistique, il a bénéficié d'un enseignement de danse classique de qualité à l'Ecole Nationale de Danse de Marseille avec Roland Petit, danseur-chorégraphe de renommée internationale.
Après des débuts à Cannes, il a réussi à s'imposer à l'international et notamment en Allemagne où il a créé, après avoir été soliste au Ballet de Mayence, la Delattre dance company avec son partenaire Martin Opelt en 2012. L'objectif à travers la Delattre dance company basée à Mayence est de promouvoir le ballet néo-classique et la danse contemporaine à l'étranger. ?Je suis assez petit et en France, avec mes 1,67 m, il était difficile de trouver du travail. Les critères physiques institués dans le domaine de la danse dans l'Hexagone sont draconiens? La taille minimum souhaitée chez les danseurs hommes est en effet de 1,80 m ! A l'étranger en revanche, la sélection est beaucoup moins sévère et j'ai d'ailleurs dansé en Corée, en Turquie, en Pologne, en Suède, en Russie, en Chine, en Italie, au Japon, au Canada??nous confiera Stéphen Delattre.

Producteur de nombreuses pièces pour des théâtres nationaux allemands, Stéphen Delattre a aussi été soliste au Ballet de Stuttgart et de Mayence, à l'English National Ballet et au Royal Danish Ballet. Son travail a été récompensé par le Prix de la critique chorégraphique à Hanovre en 2010 et il a même été nommé meilleur chorégraphe de l'année en Suède en 2012 avec ?Invisible traces?. Toujours en 2012, son ballet "Rain in her dark eyes? qu'il a créé spécialement à la demande de Marie-Agnès Gillot, célèbre danseuse étoile et chorégraphe de l'Opéra National de Paris, a été présenté lors des 20 ans des Benois de la danse au théâtre du Bolshoi.

(Crédit Photo Delattre Dance Company)

Son parcours international se trahit d'ailleurs par son accent indéfinissable qui laisse échapper cependant quelques sonorités chantantes du sud de la France. C'est non sans humour que l'artiste avouera ne jamais avoir pu incarner le rôle du ?Prince? pour danser dans ?La Belle au Bois dormant", le Prince étant dans la pensée collective automatiquement grand, blond aux yeux bleus. Sa petite taille et sa physionomie à l'italienne lui feront jouer des rôles de ?petit rigolo?, comme celui de Mercutio dans ?Romeo et Juliette?. Un mal pour un bien ? En tout cas aujourd'hui, Stéphen Delattre se dit très content de son orientation néo-classique mais aussi de son parcours international qui lui a permis de travailler avec de très grands professionnels de la danse et de développer sa propre compagnie artistique et son propre langage.
Une plateforme de 11 danseurs originaires de Pologne, France, Portugal, Grèce, Japon, Italie compose actuellement la Delattre dance company et expérimente des mouvements extrêmes. Un danseur allemand devrait bientôt rejoindre l'équipe ainsi qu'une danseuse israélienne.

(Crédit Photo Delattre Dance Company)

?L'ombre de la lumière" ou ?Die Dunkelheit des Lichtes?, un spectacle de danse qui fait s'interroger sur la vie et la mort et libère le corps et l'esprit des préjugés
La soirée qui s'articule autour de 6 pièces au total ? 4 de Stéphen Delattre et 2 respectivement de Marco Goecke et de Regina van Berkel - et dure 1 h 30, aborde avec beaucoup de poésie les thèmes des contrastes, du noir et du blanc, de l'ombre et de la lumière, de la vie et de la mort. Stéphen Delattre souhaitait proposer un sujet très général qui puisse concerner chaque spectateur. ?Il est important pour moi de trouver une ligne artistique susceptible d'intéresser la plupart des gens de la société d'aujourd'hui et de créer un lien émotionnel avec eux. Avec l'ombre de la lumière, la notion de contraste est développée et les danseurs par leurs gestes souples et déliés, libèrent le corps et l'esprit des idées préconçues sur la vie et la mort.?
?Je suis aussi ravi de pouvoir partager la soirée avec deux grands chorégraphes : Marco Goecke du Ballet de Stuttgart et Regina van Berkel connue pour avoir été longtemps danseuse étoile au ballet William Forsythes de Francfort. C'est du luxe de s'entourer de tels professionnels.?

Un spectacle plein de grâce et d'émotion à découvrir au Mainzer Kammerspiele de Mayence du 8 au 11 mai 2014.

Valérie Keyser (www.lepetitjournal.com/francfort), mercredi 7 mai 2014

Die Dunkelheit des Lichtes du 8 au 11 mai 2014
Delattre Dance Company
c/o Mainzer Kammerspiele
Malakoff Passage, Rheinstraße 4
55116 Mayence

Tickets par ici

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Darmstadt se prépare déjà à l'interdiction de rouler au diesel

Sans attendre le début de l'interdiction de rouler au diesel effective au 1er juin, la ville de Darmstadt a entrepris les premiers aménagements routiers afin de réduire la pollution par oxydes d'azote

Communauté

Heidelberg Mannheim Appercu

PAROLE DE BLOGUEUR – Oh là là les œufs mimosa !

Dans notre nouvelle série consacrée aux blogueurs, nous vous présentons notre blogueuse coup de cœur du jour, Caro Lime et son blog Oolala. Nous avons craqué pour sa recette des œufs mimosa de Pâques.

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros

Sur le même sujet