Dimanche 20 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Fermeture de l'usine Bridgestone: une décision "révoltante", dit Le Maire

Par AFP | Publié le 17/09/2020 à 09:20 | Mis à jour le 17/09/2020 à 09:20

La décision du groupe japonais de pneumatiques Bridgestone de fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) est "révoltante", a affirmé jeudi le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, assurant que le gouvernement allait se "battre" pour trouver une solution.

La décision de Bridgestone "est une décision révoltante, avec une méthode révoltante et des conséquences révoltantes", a fustigé le ministre sur Cnews.

Le groupe japonais a annoncé mercredi la fermeture à l'horizon 2021 de son usine de Béthune employant 863 personnes dans la fabrication de pneumatiques pour voitures. Il a justifié sa décision par "des problèmes de marché structurels", une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coûts.

"Nous allons nous battre" a assuré Bruno Le Maire, dans un premier temps pour tenter de "développer une autre activité avec des pneus plus larges que ceux qui sont produits actuellement sur le site de Béthune".

"Et si jamais nous n'arrivons pas à cette solution là, (pour) trouver des solutions de réindustrialisation du site pour qu'il y ait, pour chaque ouvrier de Bridgestone, une solution qui soit une solution cohérente et acceptable pour eux", a-t-il ajouté.

Après l'annonce du groupe, le gouvernement et Xavier Bertrand avaient dénoncé de concert "la brutalité" de l'annonce. Dans un communiqué commun, ils en avait contesté "la pertinence et les fondements".

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

KRISS ven 18/09/2020 - 01:07

Ah ben dites donc il y va fort le Le Maire ! "…. une décision révoltante, avec une méthode révoltante et des conséquences révoltantes" Ben ouai m’sieur le technocrate depuis que le monde est monde gérer une entreprise c’est par principe faire des bénéfices et gérer des entreprises internationales c’est voir si les bénéfices ne seraient pas mieux ailleurs ? Ou les politicards sont idiots ou ils ne savent plus quoi inventer pour camoufler cette logique ! Ces bouffons de la politique se disent donc ici « révoltés » que d’un coté après avoir baissé leurs pantalons devant l’ultra libéralisme voulu par Bruxelles , ils trouvent de l'autre « révoltant » qu’une fois à poils ils se fassent empapaoutés avec " brutalité" ! N’est-ce simplement le grand amour du couple capitalisme et dividendes selon 1+1=2 ? Depuis quand les mathématiques sont-elles brutales ? « Laisser faire laisser passer » ? Serait-ce une nouvelle interprétation politicienne du sado-maso car on peut voir qu’ils se contorsionnent dans tous les sens « en même temps » pour compléter le Kâma-Sûtra européen ? Rigolos ces culs de basse-fosse! Alors un petit souvenir ! Le Peuple français a voté NON à l’Europe de Maastricht en 2005 et on en sait la suite en 2007…cela ne fut-il « révoltant » et « avec une méthode révoltante » faut donc pas être étonnés des «conséquences révoltantes » aujourd'hui ! Le Peuple avait dit non et il trinque oui à cause d' abrutis intouchables qui sont toujours là à palabrer voilà ce qui est REVOLTANT !

Répondre

Expat Business

SKEMA ALUMNI

Maxime Parra, un parcours 100 % entrepreneur dans la finance

C’est durant ses études à SKEMA Business School que Maxime Parra, passionné de finance et de marketing, crée sa première entreprise, New Trading, qui marque le début d’une longue aventure entrepreneur

Expat & Politique

TRIBUNE - L'élection du président de la BID

Tribune de la députée des Français de l'étranger, Paula Forteza : Élection du président de la BID : La France et l'Europe doivent s'opposer fortement à la tentative de passage en force de Donald Trump