Mercredi 21 février 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPAT - Un plan pour promouvoir l'enseignement français à l'étranger

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 16/06/2011 à 10:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 13:14

 

Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a présenté mercredi en conseil des ministres un plan de 420 millions d'euros par an (de 2011 à 2013) pour développer le réseau des établissements français à l'étranger

(photo AFP)

Après 3 années de concertation, Alain Juppé a pu présenter le plan de développement de l'enseignement français à l'étranger dont le réseau, composé de 470 lycées français dans 130 pays accueille près de 300.000 élèves, sous l'égide de l'AEFE (agence pour l'enseignement français à l'étranger). Plus de 6.500 personnels titulaires de l'Éducation nationale travaillent dans ce réseau, ainsi que 20.000 personnels recrutés localement. Environ 12.000 bacheliers chaque année sont issus de cet enseignement.

Le plan du gouvernement s'articule autour de 3 axes :
- Conforter le réseau et ses moyens
La recherche d'un meilleur équilibre financier est indispensable, alors que les familles cofinancent la scolarité et que l'AEFE voit régulièrement ses subventions baisser. Des moyens significatifs seront donc consacrés au réseau scolaire homologué : 420 millions d'euros par an pour 2011-2013. L'Etat entend faire un effort particulier pour l'aide à la scolarité des enfants français grâce aux bourses scolaires et la prise en charge (PEC) de la scolarité au lycée décidée par le Président de la République. Cette prise en charge ne concerne que les élèves de seconde, première et terminale et son montant est désormais plafonné (voir notre article).
Il faut dire que cette promesse électorale de Nicolas Sarkozy, dont le cout pour 2013 est estimé à 177 millions d'euros, fait toujours débat. D'une part, certaines entreprises privées, qui assumaient la charge des frais de scolarité, ne le font plus au détriment des contribuables, d'autre part, les élèves étrangers, qui représentent 55% des effectifs, pourraient être évincés.

- Une cartographie de l'enseignement français à l'étranger
Cet outil devrait permettre de mieux piloter la politique scolaire à l'étranger, et permettre d'élaborer une véritable stratégie de l'offre scolaire, et associer l'ensemble des partenaires français et étrangers de l'enseignement français dans le monde.

- Création d'un label ?FrancEducation?
Il sera attribué dès cette année une centaine d'écoles étrangères d'excellence qui donnent une dimension française à leur cursus. Attribué pour trois ans, il pourra être renouvelé en fonction du respect d'un cahier des charges défini par le ministère de l'éducation nationale (cours de langue et de culture françaises etc.).

Le plan entend également favoriser le développement filières d'enseignement bilingue, de ressources internet... Enfin, la France proposera aux bacheliers à l'étranger d'intégrer, dans les pays d'accueil et en France, les filières universitaires d'excellence créées par et avec les universités françaises.
MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 16 juin 2011

 

En savoir plus : site du ministère des Affaires étrangères

0 CommentairesRéagir

Famille

BLEU BLANC BOX

5 moyens de faire plaisir à sa mamie malgré la distance

Il n’est pas toujours évident d’être aux petits soins de ses grands-parents et en particulier de sa mamie lorsqu’elle vit seule ou si loin de vous. Pour vous venir en aide, Bleu Blanc Box a sélectionn

Retour en France

Shanghai Appercu
VIE PRATIQUE

Wechat, Alipay ...gardez vos habitudes chinoises en France !

Wechat, Alipay, Kuaidi...en France, comme en Chine, la révolution digitale est en marche. Petit tour d’horizon pour se sentir moins dépaysé lors de votre prochain séjour au pays.

Sur le même sujet