Mercredi 21 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ETUDES – L’alternance allemande, un système de formation à suivre

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 02/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 13/08/2017 à 14:56

La formation en alternance allemande ou la « Duale Ausbildung » fait depuis longtemps parler d'elle : un jeune sur deux est passé par elle et le chômage des jeunes en Allemagne est un des plus bas d'Europe. Son succès est tel qu'elle s'exporte mondialement : l'Allemagne développe des coopérations avec d'autres pays, entre autre la France qui prend de plus en plus modèle sur celle-ci.

Ses caractéristiques et son succès

Qu'es-ce que ce système de formation en alternance ? Il s'agit d'une filière technique d'excellence. Le but de l'alternance est de permettre à des jeunes encore à l'école de passer plusieurs jours par semaine dans des entreprises, afin d'obtenir des compétences solides, professionnalisantes et adaptées à la réalité du travail en entreprise. On parle même de « tradition d'excellence » allemande. Un jeune sur deux en Allemagne ayant entre 15 et 24 ans fait des études en alternance : il passe 3 à 4 jours par semaine en entreprise, et 1 à 2 jours à l'école. Cela permet d'associer entreprises et formation dans le système éducatif.

La taxe d'apprentissage, taxe que les Allemands ne paient pas, coûte chaque année 1,779 milliard aux entreprises. L'apprentissage est donc à la charge des Länder. La rémunération pour un apprenti va de 200 à 1 800 euros par mois selon la branche, l'âge et le niveau de formation.

La formation technique est donc bien plus appréciée en Allemagne qu'elle ne l'est en France par exemple, et les Länder s'évertuent parfois à effacer les rivalités entre formations techniques et universités : le Bade-Wurtemberg propose ainsi un cursus de licence en alternance à l'université.

>> Lire la suite sur notre édition d'Heidelberg/Mannheim

0 Commentaire (s)Réagir

Installation

EXPATRIATION

Quelles sont les meilleures et pires villes où s'expatrier ?

Positionnée à la 67ème place sur 72 villes à travers le monde, Paris figure parmi les pires destinations de l’Expat City Ranking 2018 d’InterNations. Les 10 villes en tête du classement sont Taipei...

Famille

ADMINISTRATION - Ce qui va changer pour les jeunes français expats

Journée défense et citoyenneté, Identification nationale des Etudiants, numéro INSEE… Les jeunes Français de l’étranger ne reçoivent pas exactement le même traitement administratif que les autres. Sur

Patrimoine

CSG-CRDS des non-résidents: pas d'avancée au Sénat

Les sénateurs des Français de l’étranger, pourtant unanimes, n’ont pas réussi à arracher la fin de l’application des prélèvements sociaux à l'ensemble des Français de l’étranger, et pas seulement...

Retour en France

Nathalie Perakis-Valat, une âme d’artiste nomade

Parmi les belles rencontres de ma vie d’expatriée, il y a eu celle de Nathalie Perakis-Valat dont j’ai croisé la route à Shanghaï en 2013, puis furtivement à Singapour peu après. De retour à Paris...

Sur le même sujet