Samedi 17 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La représentation politique des Français de l’étranger menacée ?

Par Adrien Filoche | Publié le 16/07/2018 à 17:30 | Mis à jour le 16/07/2018 à 17:30
représentation politique, Français de l'étranger

Un amendement qui vise à la suppression des députés et sénateurs des Français établis hors de France a été déposé - avant d’être retiré - par plusieurs députés Les Républicains. 

Abroger le dernier alinéa de l’article 24 de la Constitution. Voilà l’objectif de 17 députés encartés Les Républicains ayant déposé un amendement en ce sens. Pour rappel, c’est cet alinéa qui prévoit depuis la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 (sous la présidence de Nicolas Sarkozy) la double représentation parlementaire, au Sénat et à l'Assemblée nationale, des Français établis hors de France. 

Sur l’ensemble des 11 circonscriptions de l’étranger, près de 1,8 millions d’individus sont inscrits au registre des Français établis hors de France, pour environ 1,2 millions d’électeurs enregistrés sur les listes électorales. C’est en quelque sorte le 4e « département » français le plus important en nombre d’électeurs inscrits, derrière le Nord, les Bouches-du-Rhône et Paris.

 

‘’Une manœuvre mesquine’’

‘’Une représentation spécifique au Parlement pour les citoyens établis hors de France ne semble pas obligatoire’’ compte tenu du projet d’élire 15 % des députés à la proportionnelle, précise un extrait de l’amendement. Les députés LR pouvaient aussi s’appuyer sur le fait que seulement 44 % des Français inscrits sur une liste électorale consulaire avaient participé au premier tour du dernier scrutin présidentiel.  

En Europe, l’Allemagne ou encore Royaume-Uni n’ont pas institué de représentation spécifique au Parlement pour leur ressortissants établies à l’étranger, tandis que l’Italie et le Portugal ont, comme la France, choisi de les inclure dans leur vie démocratique.

Pour Anne Genetet, députée LREM de la 11e circonscription des Français établis hors de France, la tentative des députés LR n’est rien d’autre qu’une ‘’manœuvre mesquine’’. 

‘’Fort heureusement, cet amendement a été retiré et les Français à l’étranger continueront à participer activement à la vie démocratique de notre pays’’, conclut la députée. Pourtant, à l’heure où chaque département va devoir réduire le nombre de ses représentants, le débat est loin d’être clos…
 

 

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ours vaudois lun 30/07/2018 - 17:20

L'élection de M. Son Forget s'est déroulée dans d'étranges conditions: impossible en dernière minute de voter par Internet, impossible de voter par correspondance suite à un "couac" administratif …. De toute façon il ne se préoccupe pas des problèmes de ses électeurs (CSG par exemple) mais fait beaucoup de cinéma. Triste démocratie!

Répondre
Commentaire avatar

Corto mer 18/07/2018 - 17:34

44 % des Français inscrits sur une liste électorale consulaire avaient participé au premier tour du dernier scrutin présidentiel (????? ) : - Combien de français résidant à l'étranger n'ont pas pu voter car ils n'avaient pas les bulletins de vote que l'état français n'avait pas acheminé, comme par hasard ? - De plus, combien de candidats ont vu leur candidature rejetée (pour des raisons mensongères) car politiquement incorrect ? - Combien de français résidant à l'étranger voient leur député ? - Combien de fois ces députés sont présents à l'Assemblée Nationale ? C'est une parodie, autant supprimer tous ces postes qui permettent à certains de se placer et qui coûtent très cher au contribuable alors qu'on lui demande sans arrêt de se serrer la ceinture.

Répondre
Commentaire avatar

Fabritz mar 17/07/2018 - 12:02

Vivre au paradis pour ne rien glander et investir ses emoluments astronomiques dans des hotels , restaurants, bateaux , etc.. avec la garantie d'une retraite "bien meritee" n'est tout simplement plus de ce monde mais la France est une exception .. Je suis desole que cette nouvelle administration manque de courage et surtout de justice. Un jour viendra ou la France assumera son etat de republique bananiere et sinon par les urnes inevitablement par un rejet de toutes et tous ses elus. Pour ma part, j'espere un ras-le-bol republicain avec des accents de revolution 1789. Cette annee sous Macron aura prouve que ce president est une parodie d'homme d'etat . Qui a remarque pour la premiere fois en 18 ans qu'il n'y pas eu de celebration du 14 juillet a Rio et s'il y en a eu une sans que notre communaute en fut avertie, ce serait une faute impardonnable , mais je pense que le consulat n'aurait jamais fait cela ! Alors helas, c'est surement l'effet macron alors ce geste indigne de notre France ne lui portera pas bonheur .

Répondre
Commentaire avatar

Corto mer 18/07/2018 - 18:22

Solidaire avec la communauté française dans sa grande déception. Dans un autre pays tout proche un français bénévole s'est mobilisé (pas le député bien sûr) pour offrir un beau 14 juillet a sa communauté alors que l'état français le renie. Quelle honte ! Mais tout va bien, nous sommes champions du monde (Mais de quoi ? De l'incompétence probablement !)

Répondre

Actualités Expat & Politique

FISCALITÉS

Exit Tax, le retour

Un amendement au Projet de Loi de Finance (PLF), portant le délai d’application de l’Exit Tax à cinq ans pour les patrimoines immobiliers supérieurs à 2,57 millions d’euros, sera soumis au vote de l’A

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ