Vendredi 16 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CLUB V.I.E. – Le réseau des anciens coopérants fête ses 10 ans au Quai d’Orsay

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 05/10/2016 à 18:03 | Mis à jour le 06/10/2016 à 12:46

 

Créé en 2006, le Club V.I.E est un lieu de rencontres, de partage, de réflexions et d'actions. Cette association anime le réseau des anciens coopérants et volontaires internationaux, installés en France ou à l'étranger. Retour sur 10 ans au service de l'international avec Antoine Vernholes, son président actuel.

Alors que la formule du VIE/A séduit de plus en plus les jeunes entrant sur le marché du travail, le Club V.I.E leur offre l'opportunité, une fois leur V.I. terminé, de trouver un réseau d'échange dédié à leur développement professionnel.

Le Club V.I.E : un réseau professionnel international

Les fondateurs du Club V.I.E sont eux-mêmes d'anciens volontaires, ils ont en commun le goût de l'international et de la mobilité. De retour de mission, ils ont souhaité partager et échanger sur cette expérience exceptionnelle. « La création du Club V.I.E. est partie du constat qu'il n'existait aucune structure pour les volontaires après leur retour, ne serait-ce que pour échanger des souvenirs, des conseils professionnels » explique Antoine Vernholes.

Dès ses débuts, le Club V.I.E avec l'aide de Business France (Ubifrance en 2006), acteur institutionnel qui organise l'offre et la demande de V.I.E. «Nous étions adossés à Ubifrance au début et cinq ans après la fondation, nous avons créé une association loi 1901 pour structurer davantage notre Club qui grandissait ». D'un réseau d'échange informel, le Club V.I.E est devenu une plateforme informative pour ses membres : « Ensuite, l'idée était de partager des informations sur des secteurs d'activités et des pays ».

Le Club est dès sa création tourné vers le développement professionnel de ses membres. Il profite de la formidable diversité des parcours professionnels et de formations des anciens coopérants. Un espace « emploi carrière » dédié exclusivement aux ex-volontaires internationaux et aux recruteurs a d'ailleurs été mis en place. Pour les fondateurs, « Il s'agissait aussi de créer une plateforme pour que les différentes générations de V.I.E. CSN et VSN (anciennes versions du V.I.E /A.) se côtoient et puissent échanger entre différentes générations de volontaires. ». Le Club compte environ 10% d'anciens CSN et VSN qui sont susceptibles de partager leur expérience dans un échange « intergénérationnel » avec les nouveaux membres qui viennent de juste d'achever leur volontariat.

Le V.I.E. (Volontariat International Entreprise/ Administration) permet aux entreprises françaises de confier à jeune, jusqu'à 28 ans, une mission professionnelle à l'étranger durant une période de 6 à 24 mois, renouvelable une fois.

Depuis sa création l'association tisse sa toile si bien que « le Club est aujourd'hui présent dans 57 pays. Dans chaque ville il s'allie aux associations présentes pour faire vivre la vie des communautés locales et expatriées». Des évènements sociaux, sportifs ou culturels, des soirées thématiques ou régionales, sont l'occasion d'échanges de bons plans, d'opportunités professionnelles ou de carrière, ou de conseils dans plus de soixante dix villes où le club est présent.« Plus de trois cents événements sont organisés par an à travers le monde, dont une centaine en France ». (Lire l'article de notre édition à Johannesburg : CLUB V.I.E. ? Echange, partage, soutien et accueil en Afrique du Sud et celui de notre édition à Singapour: CLUB V.I.E. - Accélérateur de contacts)

Antoine Vernholes constate qu'« un tiers des V.I.E /A. reste à l'étranger pour poursuivre leur carrière, ils sont autant de potentiel relais pour les Français qui souhaiteraient s'établir ».

Rétrospective sur ces dernières 10 années

Quelles évolutions en 10 ans du volontariat international ? Cette formule connaît un succès croissant. Antoine Vernholes a été témoin de la multiplication des offres mais aussi  des demandes de V.I.E « Si les postes de VIE proposés augmentent, le nombre de candidats augmente lui aussi, si bien qu'il est aussi difficile de trouver un VIE aujourd'hui qu'il y a 10 ans ».  Le VIE s'ouvre au delà des formations BAC+5 ou doctorat : « Même si c'est encore marginal, de plus en plus de titulaires de BTS ou formations techniques font des V.I.E. ». Au cours de ces dix années, il a aussi observé une diversification du profil des membres du Club,  « Le Club compte aujourd'hui autant d'hommes que de femmes » souligne-t-il.

Ces 10 années sont aussi l'histoire d'une coopération avec Business  France : « Ce partenariat de plus en plus étroit avec Business France,  nous permet un suivi des V.I.E. et de nous faire connaître auprès d'eux avant la fin de leurs missions». « L'instauration d'un climat de confiance est facilité par la stabilité du noyau dur du Club » nous explique le président Vernholes qui souligne le rôle crucial joué par « Marie-Eve Thevon (détachée de Business France, ndlr) véritable pilier du développement du Club depuis sa création ainsi que la bienveillance des responsables de la DVIE ». 

Les chantiers à venir 

Le Club V.I.E capte «environ 250 inscriptions par mois ». Une moyenne qui devrait encore augmenter si l'objectif ministériel de 10.000 V.I.E./A. par an est atteint en 2017 !

L'un des axes du développement du Club réside dans ?les partenariats au sein d'un écosystème français de l'international? notamment avec l'Union des Français de l'Etranger, qui a un réseau historique et un très bon maillage dans le monde ou avec les CNCCEF ?dont on connaît l'action de promotion des Conseillers du Commerce Exterieur?. (Lire à ce sujet notre article: ALAIN BENTEJAC ? "Les entrepreneurs français à l'étranger ne sont pas assez reconnus")

Selon Antoine Vernholes « nos profils et nos structures sont complémentaires, certains V.I.E. d'aujourd'hui sont de potentiels C.C.E. de demain, animés par la même passion de l'international ».

Enfin, les besoins de services et conseils des membres sont nombreux, tant pour ceux de France qu'à l'étranger et ?il faut contribuer à y répondre!?. C'est dans cette perspective que le Club met en place à l'occasion de cet anniversaire un accès premium pour les membres cotisants afin de leur offrir des conseils (patrimoine, juridique, etc.), des services (logement, travaux, transport) et un espace carrière où des recruteurs de profils rares et entreprises exportatrices postent leurs annonces.

Robin Marteau (www.lepetitjournal.com) vendredi 30 septembre 2016

Club V.I.E sur Twitter, Facebook et Linkedin

Site internet : WWW.CLUBVIE.FR

Le Club V.I.E. (Volontaires internationaux pour entreprendre) fête ses 10 ans mardi 11 octobre à 18h à l'Hôtel du Ministre des Affaires étrangères au Quai d'Orsay en présence de Jean-Marc Ayrault, de nombreux partenaires privés ou institutionnels et de chefs d'entreprises. L'évènement est réservé aux membres du Club. Pour vous inscrire et participer à l'événement, rendez vous sur le site du Club V.I.E.

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

3e Forum France – Pays arabes le 6 décembre à Paris

Faire avancer le partenariat franco-arabe, telle est l’ambition de la chambre de commerce franco-arabe qui organise le 6 décembre prochain à Paris, le troisième forum France-Pays Arabes

PVT/VVT

PVT, VVT, WHV…Tous ces termes regroupent un ensemble de visas temporaires qui permettent à leurs détenteurs de voyager et travailler dans certains pays étrangers.

voir plusZ

VIE/VIA

Le volontariat international en entreprise (VIE) vous permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission d'ordre scientifique, technique, commercial etc. dans une entreprise française à l'étranger.

voir plusZ
Sur le même sujet