Mercredi 15 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Élèves de lycées français : comment candidater à l’IÉSEG ?

Par IESEG | Publié le 11/02/2020 à 17:00 | Mis à jour le 11/02/2020 à 17:00
IESEG Grande Ecole

Vous êtes intéressé.e par les programmes post-bac de l’IÉSEG ? La célèbre business school propose de prestigieuses formations accessibles après le bac, garantissant une expérience académique internationale au sein d’une école de renom. Céline Verdrière, Responsable du service Recrutement France et Concours à l’IÉSEG, nous détaille les modalités d’admission pour les lycéens expatriés.

 

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous décrire le processus de candidature à l’IÉSEG pour un élève de lycée français ?

Céline Verdrière :Pour intégrer le Programme Grande École, qui est le programme « historique » de l’IÉSEG, l’admission est possible après le bac ou bien en admission parallèle. Pour l’admission post-bac, il existe deux procédures. La première concerne les candidats domiciliés et scolarisés en France métropolitaine, qui doivent passer le concours Accès (avec des épreuves écrites d’admissibilité et des épreuves orales d’admission).

 

IESEG
Céline Verdrière, Responsable du service Recrutement France et Concours à l’IÉSEG

Et pour les élèves expatriés hors France métropolitaine, il existe une seconde procédure spécifique, sur dossier, qui sera intégrée à Parcoursup en 2020. Les élèves de lycées français souhaitant rejoindre le Programme Grande École de l’IÉSEG pourront donc le choisir parmi leurs vœux sur Parcoursup, et sélectionner le campus de leur choix, à Paris ou Lille.

La sélection des voeux doit être réalisée entre le 22 janvier et le 12 mars, et leur validation entre le 2 et le 4 avril. Après l’étude du dossier, les résultats seront donnés le 19 mai 2020.

La procédure sur dossier permet ainsi aux candidats résidant loin de ne pas avoir à se déplacer en France pour les deux épreuves du concours.

 

Quels sont les éléments constitutifs du dossier de candidature sur Parcoursup ?

Les éléments évalués par la commission d’admission seront les résultats scolaires du lycéen, et les recommandations des professeurs. Une fiche Avenir doit aussi être complétée avec certaines informations, et une vidéo doit être réalisée par l’élève. L’objectif est de vérifier l’adéquation entre le parcours du candidat, son niveau académique, ses projets, ses envies et le programme que l’on va lui proposer.

 

En quoi consiste la vidéo de candidature à réaliser par l’élève ?

Il s’agit de répondre à quelques questions, concernant ses points forts, ce qui le distingue des autres candidats, ce qui le motive dans la vie, et comment il envisage son avenir professionnel. Il peut aussi s’agir de parler de certaines choses l’ayant marqué dans l’actualité internationale et d’expliquer pourquoi. Il n’y a pas de réponse type, et l'objectif est de rester soi-même. Comme nous n’aurons pas l’occasion de rencontrer l’élève durant un entretien, cela nous permet de le découvrir, et d’étudier cette prestation vidéo en parallèle des éléments de son dossier sur Parcoursup.

 

Quels sont les prérequis pour les élèves de lycées français ?

Je dirais qu’un minimum de 12/20 de moyenne générale est nécessaire pour avoir une chance d’intégrer le programme. Les élèves qui nous rejoignent sont principalement de bacs ES, S, STMG et STI2D ; il y a aussi quelques bacs littéraires, mais cela reste rare (les deux premières années, il y a beaucoup de cours de maths pour travailler les statistiques, très utilisées dans de nombreuses matières - négociation, finance, comptabilité, marketing, etc.). En ce qui concerne les langues, aucun niveau minimum n’est requis. Toutefois, un bon niveau d’anglais est demandé aux élèves souhaitant suivre le cursus mixte (avec un enseignement français-anglais la 1ère année, puis 100 % en anglais les années suivantes), ou bien le cursus anglophone, avec des cours en anglais de la première à la dernière année.

Si un élève de lycée français estime que son dossier scolaire n’est pas assez bon, il pourra choisir, plutôt que de postuler sur dossier, de venir passer le concours Accès en France.

 

Quels sont les éléments évalués en priorité par la commission d’admission ? 

Les notes seront bien sûr observées en priorité dans toutes les matières, et notamment dans les matières principales de leur filière, ayant le plus grand coefficient. Nous regardons aussi les appréciations des professeurs, qui sont très importantes, ainsi que la fiche Avenir, dans laquelle le candidat nous expliquera les motivations qui l’amènent à candidater à l’IÉSEG.

Nous recherchons avant tout des projets et des candidatures personnalisés, sans “copier-coller” à partir d’une autre demande d’admission. Nous voulons surtout comprendre comment chacun projette son avenir et pourquoi l’élève souhaite candidater dans notre école.

 

Auriez-vous des conseils à donner aux élèves de lycées français pour les aider à se distinguer dans leur dossier ?

Pour se distinguer dans sa candidature, il ne faut pas s’inventer un parcours très riche. Nous ne demandons pas aux candidats d’avoir tout fait et tout vécu. Nous sommes conscients qu’ils sont jeunes, entre 15 et 18 ans, et nous souhaitons surtout qu’ils restent eux-mêmes, avec leurs qualités et leurs défauts. Nous les encourageons aussi à s’ouvrir au monde, en restant au fait de l’actualité mondiale, pour développer leur esprit critique.  

Ajoutons aussi que concernant les lycéens passant un I.B (International Baccalaureate) dans une école internationale à l’étranger, une procédure spécifique leur est dédiée sur le site de l’IÉSEG.

 

Vous résidez hors France métropolitaine et souhaitez intégrer le Programme Grande École de l’IÉSEG ? Rendez-vous sur Parcoursup pour sélectionner vos vœux entre 22 janvier et le 12 mars.

Plus d’informations sur le site de l’IÉSEG.

 

Contact : lfe@ieseg.fr 

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

Expatrié et Ambassadeur de France malgré moi

Vivre à l’étranger revient souvent à devenir, volontairement ou non, un ambassadeur de son pays. Alors que le 14 juillet approche, nous avons recueilli les témoignages de ces Français expatriés