Samedi 19 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPATRIATION – Parlez-vous l’Irlandais?

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 03/09/2019 à 23:00 | Mis à jour le 03/09/2019 à 23:15
EXPATRIATION – Parlez-vous l’Irlandais?

Quoi qu'on en dise, l'arrivée en Irlande représente un choc linguistique, surtout pour ceux qui n'ont connu que l'anglais scolaire enseigné en France. Même si beaucoup d'Irlandais sont très compréhensibles, parfois vous tombez sur une caissière, un chauffeur de bus, un barman, bref, un Irlandais que vous ne comprenez pas du tout.

Mais pas de panique : d'abord les Irlandais sont durs à comprendre principalement parce qu'ils parlent très vite. Demandez à répéter plus doucement et vous verrez, tout sera plus limpide. Ensuite, tout est une question d'habitude : en quelques mois, vous serez habitués et ne le remarquerez même plus.

Irish accent

Mais en attendant, pour éviter des situations délicates, voici quelques conseils :

Apprenez à distinguer les expressions courantes

Certaines expressions reviennent très souvent dans la bouche des Irlandais : retenez-les et apprenez à les distinguer dans la phrase, et vous aurez une idée du sens général !

- What's the craic ? cette expression est tellement connue qu'elle est devenue le symbole de la spécificité de "l'anglais-irlandais". Elle est en fait très simple à comprendre : craic est un mot "fourre-tout" qui sert à désigner les nouvelles, ce qu'il se passe, l'objet de la conversation, ou encore quelque chose d'amusant à raconter. Traduisez par : "quoi de neuf ?".

- Deadly: l'expression des jeunes Irlandais est exactement la même que celle des jeunes Français qui qualifient tout et n'importe quoi de "mortel". Un deadly buzz est un 'super moment'

- Grand : de manière générale, grand veut dire génial. Il est aussi utilisé dans différentes expressions : "I'm grand " signifie que vous allez super bien, mais "You're grand " est une phrase permettant de signifier que tout est ok, tout va bien (après une demande de votre part : "Est-ce que tout va bien ? Yes you're grand").

- Fire away/work away : ces deux expressions permettent de dire ''tu peux y aller, n'hésite pas''.

- Thanks a million/ Thanks a mil : tout simplement 'merci mille fois', mais en Irlande il est utilisé à tout bout de champ.

- To call in: aller chez quelqu'un

- Spuds: expression qui désigne les fameuses patates irlandaises.

- Wee: équivalent de little ou small, pour dire petit.

- Lads : cette expression est un peu l'équivalent de "gars", sachant qu'elle peut s'appliquer aux garçons comme aux filles. Si vous vous adressez à des proches Lads, ou "les gars" peut être employé pour les deux sexes. Par contre, si ce mot est écrit sur une porte, cela signifie que ce sont les toilettes pour hommes. Les toilettes pour femmes seront indiquées par l'équivalent féminin, Lassies.

- Glass of Guinness: étant donné que la demi-pinte est pratiquement un concept inconnu des Irlandais, si vous commandez une Guinness (ou toute autre bière d'ailleurs), on vous servira une pinte. Si vous ne voulez qu'un demi, il faut le préciser. L'alternative de half pint of Guinness est alors a glass of Guiness.

- Cheers : comme dans tous les pays anglophones, ce mot est utilisé pour trinquer. Mais les irlandais l'utilisent surtout à tout bout de champ pour dire bonjour, au revoir, merci, de rien, etc.

- "Em": leur "euh" national (vital quand vous cherchez vos mots, ce qui, il faut l'avouer, arrive souvent !)

Connaître les intonations irlandaises:

- Des voyelles atténuées: par rapport aux anglais ou aux américains, les irlandais accentuent très peu les voyelles. Par exemple, How are you, devient Ha ware ya.

- Arrondir les voyelles: souvent les voyelles irlandaises se rapprochent plus du "o". Ainsi, le son "ai" dans Ireland ou dans like se prononce "oi" ; de même, Dublin ressemble presque à "doblin ".

- Des consonnes durcies: contrairement aux américains, les irlandais insistent sur les consonnes. Les "r" sont prononcés distinctement. Si la consonne est en début de phrase elle est encore plus accentuée : le "d" se prononce "dj" (dites 'jew' au lieu de due) et le "t" se prononce "tch" (dites ?choob' au lieu de tube).

- Une exception pour les consonnes de fin de mots: en parlant vite, les irlandais ont tendance à tronquer la fin des mots : ainsi, le "ing" à la fin des mots n'est jamais prononcé (walkin', mornin'). Le "t" a tendance à disparaitre lui aussi.

La combinaison des voyelles atténuées et des fins de mots tronqués donnent parfois des expressions qu'il faut savoir reconnaitre : you se transforme en "ye/ya", et what se transforme en "whoah".

Faire son oreille !

Mais connaître théoriquement ces spécificités de l'irlandais ne suffira pas : il faut 'faire votre oreille'. Regardez la télévision (RTE), mais surtout, écoutez les irlandais parler entre eux ! Une alternative sympa est également d'écouter certains mots prononcés par des internautes sur le site forvo.com. Ici, un exemple pour 'craic'.

Enfin, si vous êtes dans une situation délicate car vous n'avez pas compris ce qu'un Irlandais vient de vous dire, n'ayez pas peur de l'avouer ! Vous êtes justement là pour apprendre, donc n'hésitez pas à lui demander des précisions ! Les Irlandais sont connus pour être sympathiques envers les étrangers, et ils seront sûrement ravis de vous expliquer telle ou telle expression.

Et vous ? Avez-vous des expressions de nos amis irlandais que vous souhaitez nous faire partager ?

Audrey Lalli (lepetitjournal.com/dublin), Rediffusion

 Crédits photos:

- Irish accent: larahsk / Foter / CC BY-NC-SA

- What's the craic: viewport / Foter /

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

proffo mer 11/09/2019 - 17:38

là vous auriez du dire plutot, 'parlez-vous l'anglais à l'irlandaise' car l'irlandais c'est notre langue nationale, et que l'accent irlandais est véritablement l'accent d'un peuple qui a du apprendre l'anglais pendant la colonisation du pays par nos voisins(le R qui se prononce distinctement remonte à l'ère élisabéthaine car eux la prononçaient de cette manière) Cela dit, on est pas mal à admettre que nous maitrisons mieux cette langue que les Anglais eux-meme, compte tenu de nos grands écrivains tels que Joyce, Yeats, Heaney...

Répondre