Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2254

RENCONTRE - John Mahon, musicien de rue

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 17/01/2017 à 10:40 | Mis à jour le 17/01/2017 à 13:14

 

 

Vous l'avez certainement déjà croisé si vous êtes un habitué de Grafton Street. Chaque semaine, il joue entre 2 et 3 fois dans cette rue piétonne et animée de Dublin 2.

John Mahon, 23 ans, est un « busker », un musicien de rue dublinois. Et pour notre plus grand plaisir, ce guitariste a accepté de répondre à nos questions.

 

 

Lepetitjournal.com (LPJ.com) : Comment as-tu découvert la guitare ?

John Mahon (JM) : Quand j'étais tout petit, mon oncle possédait une guitare. La première fois que je l'ai vu, je suis resté bouche bée par cet instrument, alors que je n'avais pas la moindre idée du son qu'il pouvait produire. Ça m'a réellement impressionné.

Vers l'âge de 12 ans, un de mes voisins et ami avait une guitare. Quand il en a changé, il m'a donné son ancien instrument : je suis resté des semaines entières à m'entraîner à jouer un seul morceau, c'était « Back in black » d'AC/DC. J'étais vraiment fasciné par la musique, et je lui suis toujours. Cela fait donc 11 ans que je pratique cet instrument.

 LPJ.com : Comment as-tu appris à jouer ?

JM : J'ai eu différents professeurs tout au long de ma vie, actuellement j'étudie la musique à l'université de Ballyfermot (NDLR : Dublin 10, proche de Phoenix Park). J'ai un professeur absolument incroyable qui joue du jazz et m'apprend beaucoup.

LPJ.com : Que comptes-tu faire une fois tes études terminées ?

JM : Je termine mes études en mars 2017. Par la suite, je ne sais pas très bien encore. Je pense voyager mais je ne sais pas vraiment où. Ce qui est certain, c'est que j'apporterai ma guitare, et que je jouerai dans le(s) pays où je serai. Je ferai certainement comme à Dublin : en commençant à jouer dans la rue, on se fait très vite certains contacts, qui nous permettent de jouer dans des bars, des restaurants ou encore des mariages.

LPJ.com : Quelle est la principale différence entre jouer dans la rue et jouer dans un pub ?

JM : Quand on joue dans la rue, il faut intéresser les gens, attirer leur attention pour qu'ils t'écoutent et te donnent éventuellement de l'argent. À force, je commence par savoir le type de morceaux que je dois jouer pour qu'ils fonctionnent. Très souvent, les gens veulent écouter quelque chose qu'ils reconnaissent. Une chanson qui fait mouche à chaque fois c'est « Mr Sandman », de Chet Atkins, un des artistes que j'adore. Elle a une mélodie qu'on reconnaît très facilement.

Quand on joue dans un pub, les gens sont là, il n'y a pas besoin de les faire venir vers toi. Il peut y avoir un peu plus de pression car on attend quelque chose de toi, tandis que dans la rue si on n'apprécie pas, on continue simplement de marcher.

LPJ.com : À l'heure actuelle, pourrais-tu vivre de ta musique ?

JM : Je me produis environ 2 à 3 fois par semaine sur Grafton Street, car avec les études je n'ai pas le temps de le faire plus. Je gagne généralement entre 20 et 30? par jour, pour 2 à 3h de musique. Donc la réponse est non. Cette année j'ai joué environ 30 fois dans des bars, mais là aussi je ne gagne pas énormément d'argent. Ce qui rapporte le plus, ce sont les mariages, mais je n'en ai fais que 2 pour l'instant.

LPJ.com : Quand on joue sur Grafton Street, y-a-t-il des règles à respecter ?

JM : Oui, tout d'abord il faut payer une licence, qui coûte 80? par an. Ensuite, et cette loi est récente, il faut se déplacer d'au moins 100 mètres toutes les heures. Je trouve que c'est une bonne chose, car ça permet aux personnes travaillant dans les magasins de ne pas écouter sans cesse la même musique. C'est également bien dans la mesure où cela permet à tout le monde d'avoir accès aux meilleurs emplacements. Notamment celui vers le McDonald, qui est le meilleur « spot » dans la rue.

LPJ.com : T'imagines-tu pouvoir vivre de ta passion ?

JM : Oui je pense que c'est possible. Il faudra très certainement que je sois professeur de guitare en parallèle mais je pense pouvoir vivre grâce à la musique. De toute manière je ne me vois absolument pas faire autre chose. J'ai travaillé dans un supermarché une fois, j'ai tout de suite compris que ce n'était pas fait pour moi : je ne peux pas m'imaginer enfermé dans un bureau par exemple.

LPJ.com : Comment ta famille a-t-elle réagi lorsque tu as annoncé vouloir vivre grâce à la musique ?

JM : Je pense que dès le début, ils ont compris que c'était ce que je souhaitais faire. Je me souviens qu'étant petit je disais souvent que je voulais devenir musicien pour jouer dans la rue. Ça me fascinait. Mes parents m'ont toujours supporté dans cette passion, et n'ont vraiment pas cherché à m'en détourner. D'ailleurs, quand je compose un morceau, c'est à mon père que je le fais écouter en premier : il est très franc par rapport à moi, et si quelque chose ne lui plaît pas, il n'aura pas peur de me le dire.

LPJ.com : Combien de temps t'entraînes-tu chaque semaine ?

JM : Avant d'entrer à l'université, je me souviens que je passais parfois presque 3 heures par jour à jouer de la guitare ! Donc je pratiquais environ 20 heures par semaine, mais maintenant avec l'université ça doit plus se rapprocher des 10 heures (sans compter les moments où je joue sur Grafton Street).

LPJ.com : Dernière question, que beaucoup se posent : c'est vrai que faire de la guitare aide beaucoup avec les filles ?

JM : (il rit) Oui carrément, ce n'est pas un cliché ! Encore faut-il être un bon musicien ! Mais c'est certain que tu attires l'attention plus facilement, tu peux partir avec un avantage ! J'ai une copine actuellement, je dois avouer que ma guitare m'a aidé. Je me souviens qu'on avait été dans un parc,  j'avais ma guitare avec moi. J'ai commencé à jouer et on peut dire que ça m'a vraiment donné confiance en moi. Par contre le point négatif c'est que je dois toujours apporter mon matériel (NDLR : sa guitare, son ampli et son tabouret), c'est souvent lourd et encombrant, mais ça en vaut la peine !

Retrouvez John Mahon sur les réseaux sociaux :

Facebook : https://www.facebook.com/John-Mahon-478986782305445/?fref=ts

Soundcloud : https://soundcloud.com/john-mahon-2

 

Benjamin Monnet (lepetitjournal.com/dublin)

 Crédit photo : John Mahon

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire en Irlande ?

ESCAPADE à Dublin : la plage de Dollymount Strand

L'un des avantages de Dublin pendant l'été est de pouvoir visiter plusieurs plages, que ce soit en voiture, en bus ou en train. Il existe plusieurs options et l'une de nos préférées, très proche de Ho

Vivre en Irlande

Le café en Irlande : une passion grandissante

La passion grandissante entre les Irlandais et la consommation de café est indéniable. Rappelons tout d'abord que pour des raisons historiques évidentes, l'Irlande est traditionnellement un pays de bu

Sur le même sujet