Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BREXIT - L’Irlande et la France sur la même longueur d’onde

Par Vanessa Maurel | Publié le 14/05/2018 à 17:10 | Mis à jour le 14/05/2018 à 18:19
Photo : De gauche à droite : Simon Coveney vice-Premier ministre irlandais et Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères français
JeanYves Le Drian et Simon Coveney

Ce dimanche 13 mai Simon Coveney le Tánaiste ou autrement dit le vice-Premier ministre irlandais a accueilli le Ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian à Dublin. L’occasion pour eux de s’entretenir sur les relations internationales mais aussi et surtout sur le sujet du Brexit. 

Les deux politiciens, se présentant comme très proches sur le plan de leurs idées politiques, n’ont qu’une seule envie concernant le Brexit : protéger la sérénité et la paix entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande. Lors d’une conférence de presse commune, ils ont  rappelé que les négociations avec le Royaume-Uni étaient faites par l’intermédiaire de Michel Barnier et de l’Union Européenne. Simon Coveney a déclaré que « le Premier Ministre britannique a signé un contrat promettant qu’aucune frontière physique ne serait restaurée en Irlande, et qu’aucun contrôle physique douanier ne serait mis en place entre l’Irlande du Nord, la République d’Irlande et le Royaume-Uni ». Concernant le fait que le Royaume-Uni revienne sur ces décisions, le vice-Premier ministre irlandais a assuré qu’il ne serait pas « flexible » sur le résultat. « C’est signé. Le papier est signé. Nous ne serons en aucun cas flexibles sur le problème de la frontière. Par contre, si le Royaume-Uni souhaite y parvenir avec d’autres solutions, alors nous attendons ses propositions ». De son côté, Jean-Yves Le Drian a précisé que le dernier délai du Conseil européen concernant l’accord sur la frontière irlandaise se tiendra le mois prochain et que « la position de la France est claire. Nous soutenons l’Irlande et ses restrictions concernant la frontière physique, et nous voulons que les accords du Vendredi Saint (NDRL : accord de paix entre l'Irlande du Nord et la République d’Irlande signé en 1998) soient respectés ».

 

 

Source photo : Vanessa Maurel 

Vanessa Maurel

Vanessa Maurel

Étudiante en Master 1 de journalisme spécialisation sport à Nice. Amoureuse de l’actualité, je suis surtout une grande passionnée de hockey sur glace et du sport dans son ensemble
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire en Irlande ?

IDÉE SORTIE

Le TOKEN, ou l'art du retrogaming

Avec des compagnies telles que Riot ou Activision/Blizzard, l'Irlande est incontestablement devenue l'une des destinations privilégiées de l'industrie vidéoludique en Europe. Mais il n'est pas

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet