Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CINEMA – Wonder Woman bat les records au box-office irlandais

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 03/07/2017 à 20:46 | Mis à jour le 04/07/2017 à 11:53

 

Un nouveau record pour « Wonder Woman ». Le blockbuster réalisé par Patty Jenkins devient numéro 1 au box office du Royaume-Uni et d'Irlande. Durant le premier week-end de sa sortie en juin, il rassemble 6 180 000 livres, soit plus de 7 millions d'euros de bénéfices. Le dernier succès des studios DC Comics n'a pas fini de remplir les salles de cinéma.

« Avec de bonnes critiques et un bouche à oreille incroyable, « Wonder Woman » est le film parfait pour commencer l'été », se félicite Josh Berger, président et directeur générale de Warner Bros Entertainment pour le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Espagne. L'adaptation au cinéma de l'héroïne Wonder Woman a permis à ce film d'action de devenir l'un plus bénéfique pour un long métrage réalisé par une femme. Une performance également observée au niveau planétaire ? sauf au Liban à cause de la position de l'actrice principale Gal Gadot sur le conflit israélo-palestinien. Au 25 juin, le long-métrage valait près de 573 millions d'euros ; 40 millions d'euros de plus que la comédie musicale « Mamma Mia ! ».

Il surpasse également le chiffre de « Man of Steel », réalisé en 2013 par Zach Snyder. A côté de la princesse des Amazones, Superman passe pour un débutant. Pourtant, dans les comics de DC Comics, les deux héros sont des adversaires de même envergure. Impossible de s'éliminer l'un ou l'autre.

« J'ai hâte que des femmes cinéastes puissent réaliser des films de cette taille, de cette importance et que ces films soient des réussites »

La réalisatrice Patty Jenkins est étonnée de la réaction des cinéphiles : « Je suis surprise par le succès du film. Mais je suis également surprise que ce succès reste rare. J'ai hâte que des femmes cinéastes puissent réaliser des films de cette taille, de cette importance et que ces films soient des réussites. » La créatrice du boum « Monster », avec Charlize Theron, s'attaque déjà au scénario du deuxième volet des aventures de Diana Prince [nom de code de Wonder Woman, NDLR]. Même si aucune annonce officielle n'a été formulée, « Wonder Woman 2 » est en route !

 Patty Jenkins sur le tournage de Wonder Woman © The Hollywood Reporter 

Mais comment s'explique ce tour de force ?

76 ans. C'est le temps qu'il a fallu pour admirer Wonder Woman sur grand écran. Lasso attaché à la ceinture, bouclier sur le dos, épée au poing, la réincarnation de la princesse Diana a su convaincre. Pour Jason et Anthony, employés au Dublin City comics, magasin de comics et de figurines collectors du centre de Dublin, « c'est un bon film, avec une actrice talentueuse, une histoire bien ficelée et des décors fantastiques ». Seul bémol pour ces deux fans de l'univers DC Comics, les effets spéciaux.

Anthony et Jason (c) Marie Boetti 

Même son de cloche chez Sub City Comics. Le gérant de la boutique, Robert, pense que le long-métrage est un « succès planétaire ». En cause, le personnage iconique. Le premier rôle féminin de super héros au cinéma. « Les comics sont un reflet de la société où les hommes et les femmes ne sont pas reconnus comme égaux, explique le quadragénaire, mais ce film ouvre désormais la porte aux personnages féminins dans l'industrie des super héros. »

Robert au Sub City Comics (c) Marie Boetti 

Si Robert croit que le monde des films comics s'est étendu désormais aux femmes, Jason considère que ces héroïnes ont toujours été présentes dans la culture. « Wonder Woman existe depuis 1941 et les médias veulent nous persuader que son arrivée à l'écran représente une rupture dans l'histoire », affirme le vendeur de Dublin City Comics. Selon lui, c'est simplement un autre film de super héros.

© CBS News 

Une femme à l'écran, l'ingrédient du succès

Trois films en 18 mois. Wonder Woman sait monopoliser les salles de cinéma. Après son apparition dans « Batman vs Superman : Dawn of Justice », elle percera l'écran aux côtés de Flash et Aquaman dans « Justice League », en novembre prochain. Le blockbuster de l'héroïne des années 50 marque le début d'une nouvelle vague. Celle des femmes dotées de pouvoirs et de capacités extraordinaires. En 2019, DC Comics mettra en avant le personnage de Batgirl, la compagne de Batwoman. Les studios Marvel préfèrent revisiter Captain Marvel. Dotée du don des dieux et héros grecs, c'est une des « surdouées » les plus puissantes.

Brie Larson © Time Magazine 

A croire qu'une femme en costume de latex devient la recette pour un blockbuster cuit à point. Mais cette formule n'est pas nouvelle dans le spectrum des bandes dessinées. Ellen Ripley dans « Alien », princesse Leia dans « Star Wars », Buffy dans « Buffy contre les vampires », ? Jean Grey, la télépathe à la chevelure rousse des X-Men, avait même son propre comic book. Cependant, elle n'apparait seulement au cinéma que dans« X-Men : Days of Future Past » en 2014.

Lynda Carter en Wonder Woman © Le Figaro 

Au fil des années, Wonder Woman essayait de prendre vie. Entre 1975 et 1979, l'actrice américaine Lynda Carter emmène l'héroïne sur les télévisions de la classe moyenne. Puis, des clins d'?il apparaissent comme dans la série « Supergirl », sortie en 2015 : dans une vidéo promotionnelle, la jeune comédienne Melissa Benoist porte les célèbres bottes métalliques de son aînée.

Marie Boetti (http://www.lepetitjournal.com/dublin) Mercredi 28 juin 2017

Crédit photo : Actu Ciné

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ASSOCIATION

STAFE - 2 millions d’euros pour les associations françaises

Le fonds de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) a remplacé la réserve parlementaire autrefois décriée par manque de transparence. Les subventions 2019 ont été attribuées.

Vivre en Irlande

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

La Semaine des Lycées Français placée sous le signe de la réussite

L'AEFE organise du 18 au 22 novembre 2019 la troisième édition de la Semaine des lycées français du monde : "De la maternelle à la terminale, l’enseignement français pour réussir" 

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet