Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« DETOURNEMENT » par Sabine Blanchard à La Galerie

Par Alliance Française à Dubai | Publié le 10/09/2018 à 18:46 | Mis à jour le 11/09/2018 à 09:14
Sabine Blanchard

La Galerie, Alliance Française Dubaï, accueille du 19 septembre au 19 octobre une exposition de sculptures et de montages photos : « DETOURNEMENT » par Sabine Blanchard.

Objets du quotidien détournés de leur fonction, photos juxtaposées, associées : c’est une exposition très inspirée par la région du Golfe, en cette année du Dialogue culturel France-EAU, une exposition au design épuré et élégant qui nous donne à appréhender les objets et les lieux connus autrement, avec curiosité et fantaisie, ainsi que le souhaite l’artiste.

 

Résidente aux Emirats, Sabine Blanchard est une artiste française, née dans les Flandres où toute sa famille réside. Elle a étudié l’architecture à Tournai, a travaillé dans l’urbanisme à Bruxelles et Paris, et a vécu en Suisse. De par cette piste francophone et européenne, Sabine Blanchard se sent…?

« En France, je me sens toujours belge, « en contre pied » avec l’humour et de la dérision de mes racines. En Suisse, je me sens française par l’admiration de sa jeunesse inventive, totalement hyperactive. À Dubaï, j’essaie de porter la francophonie avec une immense fierté pour toutes ces qualités brassées ensemble ! ».

 

Puisque la francophonie est encensée par la créatrice, quoi de plus naturel que ce choix, La Galerie à l’Alliance Française, pour sa deuxième exposition solo dans le pays. Sabine Blanchard  a véritablement démarré sa carrière artistique aux Emirats, notamment avec la sortie du livre « Diary of a Parisian in Dubai », une compilation réussie de dessins humoristiques sur l’arrivée d’une expatriée aux Emirats.  Elle nous explique la démarche artistique de « DETOURNEMENT » et commente 3 de ses œuvres.

 

Détourner les objets du quotidien, est-ce une démarche que vous avez déjà utilisée avant votre arrivée aux Emirats en 2012?

« Non, on peut dire que j’ai vraiment commencé, en parallèle, ce genre du « détournement » à Dubaï, en Terra Nova, là où il est facile de s’expérimenter soi-même. On se sent enfin désinhibée, surtout venant de 12 ans passés en Suisse, très sage et plutôt statique. Le premier tableau était une tête de mort géante réalisée avec environ 6500 allumettes. Puis, je suis passée aux vis, et assez naturellement, aux objets plus gros, cages à oiseaux, arceaux. Il y a des moments « succulents » lorsque je commande 40 théières ou 90 gobelets à Satwa. Ou encore lorsque je repars avec des kilomètres de cordes sous le bras. Je suis plus habituée aux garagistes et quincaillers qu’aux marchands de tissus ! Les vendeurs me regardent d’abord d’un œil curieux puis je reviens pour leur montrer le résultat en photo. Leur sourire est un cadeau qui me donne la joie de rebondir sur d’autres expériences. »

 

 

« Ethnic » 

 

sabine Blanchard

 

« Je pense que j’ai un petit coup de cœur pour l’association de ces balais en croix, offrant un rendu ethnique. Ce sont des objets modestes et extraordinairement touchants une fois que l’artisanat est organisé autrement, détourné de sa fonction première. J’aime la double lecture de « l’objet simple à l’unité », totalement renforcé lorsqu’il participe à un graphisme d’ensemble : des cintres articulés ensemble deviennent des Mandalas par exemple.  La magie arrive quand l’infiniment petit devient infiniment grand, cela doit probablement participer à une déformation professionnelle de va-et-vient d’échelle ! »

 

« Puzzles » 

 

sabine blanchard

« Je me suis fait violence en mélangeant 3 boites de puzzles (Paris, New York, Pise) pour une création dégradée en noir et blanc. C’était une hérésie de mélanger des milliers de pièces mais j’y ai pris goût et je prépare une nouvelle série avec l’introduction de la couleur ! »

 

« Dubai Canal » 

 

sabine blanchard

« Pour la photo montage, quoi de plus amusant que de décaler les scènes, glanées en ballade sur l’eau ou face aux paysages de la région. Et surtout y extraire la poésie qu’elle recèle en changeant quelque chose dans l’espace-temps. Ne sommes-nous pas au pays « des mirages dans le désert » ? »

De nombreuses autres œuvres de Sabine Blanchard sont à voir à La Galerie. Et l’artiste ne va pas en rester là, bien sûr. Quels sont donc les projets en cours ?

« Après le rush de cette riche rentrée, j’envoie un manuscrit à la trame romanesque aux éditeurs.  Organiser les mots en mosaïque est un autre rêve !  Alors « Inshallah » comme on dit ici ! »

 

Sabine Blanchard
Etienne Ruggeri Studio le Carre

 

"DÉTOURNEMENT" une exposition par Sabine Blanchard à La Galerie, Alliance Française Dubai, Oud Metha

Dates – du 19 septembre au 19 octobre 2018

Vernissage le 19 septembre à 19h30

La Galerie est ouverte de 9h à 20h du dimanche au mercredi, jeudi et samedi jusqu' à 17h.

Entrée gratuite

Pour plus d'infos cliquez-ici

 

On peut suivre Sabine Blanchard sur Instagram

@sabineblancharddubai

 

Propos recueillis par Anne Cabanel

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Lifestyle

CULTURE

VOTRE GUIDE DE LA DUBAÏ DESIGN WEEK - Ce qu’il ne faut pas manquer.

Voici ma nouvelle rubrique déco pour le Petit Journal de Dubaï, avec à l’honneur cette semaine tout ce qu’il faut savoir sur la Dubaï Design Week ! J’ai repéré pour vous les nouveautés les plus intére

Vivre à Dubaï

GASTRONOMIE

OÙ déguster et trouver un vrai bon poisson à Dubaï ?

Du poisson frais, de bonne qualité, sans vider votre épargne ? Oui Dubaï est en bord de mer, mais parfois comme le dit l’adage ce sont les cordonniers les plus mal chaussés, et les étals des supermarc