Mercredi 25 avril 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BRUNO DE RENEVILLE - Bilan de sa présidence au French Business Council

Par Tiffany BUSSER | Publié le 14/04/2018 à 19:40 | Mis à jour le 15/04/2018 à 09:01
Bruno de Reneville

Bruno de Reneville achève cette année trois mandats efficaces à la présidence du French Business Council de Dubai et des Emirats du Nord, une association de droit local à but non lucratif. Ce breton de souche, dubaïote depuis maintenant une décennie, a assumé cette mission en plus de sa responsabilité opérationnelle au sein du groupe Sodexo. Déterminé et curieux, le citoyen du monde a éclairé le Petit Journal sur les perspectives du FBC et le bilan de ces années de mandat.

 

Lepetitjournal.com/ Dubai : Quel est la bonne raison d’être du French Business Council ?

 

Bruno de Reneville : C’est une chambre de commerce forte de près de 800 membres, représentant 450 entreprises. Le FBC s’emploie à tisser et promouvoir les relations Franco-Émiriennes, à développer le courant d’affaires des entreprises françaises qui souhaitent s’implanter sur Dubai et les Emirats du Nord, à offrir des services d’hébergement pour les VIE et start up dans ses 2 « business centers » . Nous proposons également des évènements de « networking » pour la communauté d’affaires francophile et faisons le lien avec les autres acteurs francais tels que le FBG à Abu Dhabi, les Conseillers du Commerce Extérieur, les services économiques de l’Ambassade de France et Business France à Dubai.

Le FBC est totalement indépendant et son budget est autonome.

 

Une équipe permanente de 15 collaborateurs est en charge des activités opérationnelles, Agnes Lopez Cruz est notre directrice operationnelle, les douze membres du comité exécutif sont élus chaque année par les membres. Le conseil d’administration élit donc un Président et un Bureau en début de mandat. Les membres élus du Conseil sont représentatifs du spectre des sociétés françaises présentes à Dubai, qu’il s’agisse de grandes entreprises, de PME ou d’entrepreneurs indépendants.

Il est important, à mon sens que les membres du Conseil soient partis prenantes des activités du FBC. Par exemple, ils participent aux comités sectoriels et font valoir leur expertise. Des réunions de CEO, CFO…  se tiennent chaque mois, nous organisons une centaine d’événements chaque année… Nos membres ont accès à des conférences données par les ambassadeurs des pays environnants comme Oman ou le Pakistan récemment ; des intervenants de la trempe de J.D Levitte (ambassadeur de France dignitaire depuis 2006 et conseiller diplomatique et sherpa de deux présidents de la République) viennent partager leur expérience.

Lorsqu’un membre dit avoir été passionné ou inspiré à l’issue de ces débats, c’est toujours gratifiant et on se dit qu’on a apporté de la valeur ajoutée à nos membres !

Même s’il y a toujours des grincheux, il me semble que chacun peut trouver au FBC de nouvelles ressources personnelles ou professionnelles

 

Quel est le rôle du président élu du FBC ?`

 

Le rôle du président est multiple. Je suis d’abord garant de la gouvernance des statuts et du Conseil. Il est le garant de la dimension stratégique partagée par les membres du Conseil ; pour cela nous organisons une session annuelle de travail et nous associons les équipes opérationnelles.

Nous nous réunissons tous les mois pour faire un point opérationnel en présence du Consul général de France à Dubaï et du Chef des services économiques auprès de l’Ambassade de France. Nous approuvons le budget annuel et suivons régulièrement nos comptes. Chaque initiative a un coût – qu’il soit financier ou en ressources humaines – il faut donc faire les bons choix. Le président et le Conseil ont donc aussi ce rôle d’arbitrage entre les projets proposés. Je suis donc de près tous les projets et délègue certaines responsabilités sur les membres du Bureau (Vice Président, Trésorier, Secrétaire General).

Nous avons aussi un lien privilégié avec les pouvoirs publics français, en premier lieu l’Ambassadeur et notre sponsor la Dubai Chamber of Commerce and Industry. J’entretiens donc des liens réguliers avec ces personnalités.

 

Vous avez déjà un emploi à plein temps en tant que Senior Vice-président Finance et  Stratégie du Groupe Sodexo, comment porter les deux casquettes ?

 

Oui, je travaille depuis vingt-cinq ans pour la société Sodexo ; je suis en charge des aspects finance et stratégie pour la Région Moyen-Orient Afrique. La présidence du FBC représente du temps, ma femme peut vous le confirmer ! car il faut rester impliqué. Un grand groupe vous permet une certaine flexibilité dans votre organisation du temps de travail, je dégage en moyenne une demi-journée par semaine pour accomplir mes tâches de président. Mais cela se répercute parfois sur le weekend et les loisirs !

 

Quel est votre bilan pour ces trois années de mandats ?

 

C’est une belle occasion de pousser des idées d’innovation, de progrès. En tant que Président, il est intéressant de piloter des initiatives apportant une impulsion nouvelle à une institution de 30 ans. En Avril, un nouveau business center « Hello France by FBC » verra le jour à Dubaï Silicon Oasis pour accueillir les PME et start up françaises. De tels projets comportent une part de risque en termes d’investissement mais ils répondent à une demande et développent notre présence en encourageant de nouveaux membres à nous rejoindre.

 

Nous avons aussi créé la remise d’un prix French Tech car le FBC participe au comité de pilotage de la « French Tech » à Dubaï. Cette remise des prix se fait lors de notre gala annuel en présence d’un millier de convives, l’un des plus gros évènements au Moyen Orient. L’année dernière le CEO du groupe Accor était notre invite d’honneur. Cette année ce sera une femme, je ne vous dis rien de plus, nous gardons le mystère pour le 19 avril.

 

Plus personnellement, j’ai pu enrichir mon expérience professionnelle et côtoyer beaucoup de personnalités dans leur environnement professionnel. J’ai parfois aidé des personnes à retrouver un emploi ou à opérer des tournants de carrière. C’est aussi une belle récompense humaine !

 

Un challenge particulier ?

 

De manière générale, pour remplir ma mission, je veille à créer de la cohésion et à développer une collaboration entre les différents acteurs ; ainsi en 2016 et 2017, nous avons signé une convention  pour mieux coordonner nos missions respectives avec Business France et une déclaration d’intention de coopérer avec le FBG (French Business Group, l’équivalent du FBC à Abu Dhabi ndlr). J’y tiens, car même s’il existe des réticences internes et externes à partager nos ressources humaines et financières (nous ne recevons pas de subventions), nous avons tout à gagner à travailler ensemble.

 

Un conseil pour les sociétés françaises qui s’implantent à Dubai ? Une mise en garde ?

 

Dubai peut être une excellente plateforme pour accélérer son développement. Il y a moins de contraintes ici. Ceci dit il faut avoir les reins solides car les financements pour les starts up / PME ne sont pas facilement accessibles depuis Dubai.

 

Quelle est la tendance pour les français ? Arrivée ou départ ?

 

Les services consulaires parlent plutôt de stabilité, ni croissance ni décroissance. Cependant les cadres expatriés européens sont plutôt en décroissance, remplacés par des profils moins chers. Il faut donc apporter de la valeur ajoutée. Les talents sont clés pour réussir

 

Quelle évolution à Dubai depuis votre arrivée il y a dix ans ?

 

Il me semble que Dubai, comme Singapour, a un bon « business model » mais il faut veiller à le garder compétitif en limitant les règlementations, les taxes indirectes. La région doit rester attractive et continuer d’investir dans les nouvelles technologies pour rester dans la course.

 

Votre Dubai ?

J’apprécie l’accès aux grands espaces qui nous entourent : la mer, le désert... J’ai plaisir à m’échapper sur l’eau en voilier, je garde toujours un petit coin de Bretagne !

 

Plus d'infos dur le FBC cliquez-ici

 

 

0 CommentairesRéagir

Actualités

HISTOIRE

FÊTE – Pourquoi célèbre-t-on Isra et Miraj ?

Vous vous réjouissiez sans doute de votre week end prolongé, et pensiez à tout ce que vous alliez bien pouvoir faire pour en profiter ! Cette année ça tombe juste pas comme vous auriez eu envie car Is

Communauté

INNOVATION

3 START-UP FÉMININES TOURNÉS VERS L’ECOLOGIE !

Comment être plus attentifs à l’écologie dans votre quotidien aux Emirats ? De nombreuses solutions pratiques existent aujourd’hui, mais elles se concentrent surtout sur les aspects les plus triviaux

Que faire à Dubaï ?

IDÉE SORTIE

TOP 5 DES TERRASSES de la saison !

Avant que la grande chaleur nous gagne à nouveau, il est encore temps de profiter des terrasses qui vous offriront les plus belles vues de Dubaï. Notre sélection pour savoir où trinquer ce soir !