Vendredi 21 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BAISSE des frais de scolarité dans les écoles Dubaïotes.

Par J.C. | Publié le 25/04/2018 à 15:51 | Mis à jour le 28/04/2018 à 16:54
Dubai-frais-scolarité-baisse-annoncée

80%, c'est-à-dire une large majorité, des écoles Dubaïotes ont revu le montant de leurs frais de scolarité à la baisse. Cette baisse atteint 10 à 15% pour certaines d’entre-elles. Evidemment, toutes les écoles n’affichent pas des frais de scolarité identiques, ces derniers variant en fonction du cursus choisi mais aussi du quartier dans lequel se trouvent les écoles.

Ainsi, ce sont les quartiers de Nad Al Sheba, de Jumeirah Village Circle, et d’Al Sufouh qui affichent les tarifs les plus élevés puisqu’il faut compter en moyenne 65 152 AED par an. A l’inverse, ce sont à Deira, Al Qusais, Muhaisnah et Al Karama qu’ils sont le moins élevés avec une moyenne de 12 761 AED par année scolaire. Pour rappel, il y a 185 écoles à Dubaï dans lesquelles sont scolarisés près de 274 000 étudiants (dont un peu plus de 32 000 Emiratis).

 

3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Dubitatif jeu 26/04/2018 - 10:22

Est-ce que les ecoles francaises vont appliquer une baisse de leurs prix alors ?

Répondre
Commentaire avatar

dubai mar 19/06/2018 - 12:08

Bonjour, Désolée de vous répondre aussi tard mais je n'avais pas l'information. Aucune école n'augmentera l'année prochaine.

Répondre
Commentaire avatar

charmian dim 29/04/2018 - 18:52

en France les études dans les écoles; collèges et lycées de la république sont gratuites. les privées sont payantes mais sont loin d'être excessives comme aux UAE

Répondre

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Expat Mag

Singapour Appercu

J. Bonet et Y. Le Goff - Stop à l’exploitation sexuelle des mineurs

Si l’exploitation sexuelle des mineurs existe depuis des siècles, différents facteurs sont à l’origine de son aggravation et de sa sophistication à l’heure actuelle.