Vendredi 30 juillet 2021

MEDECINE - Entretien avec le Professeur Capdevila: 'Aider les patients dans la gestion de la douleur'

Par Lepetitjournal Dubai | Publié le 02/02/2016 à 10:14 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16

 

Entretien avec Xavier Capdevila, Professeur des universités-Praticien hospitalier et chef de service en Anesthésie-Réanimation au CHRU de Montpellier. 

Le 15 Janvier s’est tenue à l’Alliance Française de Dubai la remise des diplômes en Anasthésie régionale et Analgésie, dispensé par l’Université de Montpellier et la Dubai Health Authority. A cette occasion, le ministre de la santé de Dubai, le Consul général de France M. Majdi Abed, le Président de l’Alliance Française, M. Hussain Al Jaziri et les professeurs Xavier Capdevila et Philippe Macaire étaient présents.

Pouvez-vous revenir brièvement sur votre parcours : pourquoi avoir choisi de vous spécialiser en anesthésie/réanimation, par exemple ? 

L’anesthésie-réanimation est une discipline transversale qui a énormément évolué durant les trente dernières années. Nous cherchons à optimiser la prise en charge des patients pendant tout leur parcours à l’hôpital et les aider dans leur réhabilitation péri- et post-opératoire, comme la gestion de la douleur ressentie après l’opération. L’enjeu actuel est d’éviter les opiacés qui peuvent causer une addiction, comme c’est le cas aux Etats-Unis avec leur grande population « d’addict people ». L’anesthésie- réanimation est en constante évolution, et c’est passionnant ! 

En quoi consiste la formation en Anesthésie et Analgésie régionales que vous proposez ? 

Cette formation est dispensée par des enseignants de l’UFR et du CHRU de Montpellier, mais aussi par des experts internationaux ou locaux reconnus en partenariat avec la Dubai Health Authority et l’Alliance française Dubai. Les étudiants à qui nous enseignons viennent aussi bien du Moyen-Orient que d’Asie-Océanie, ou d’Afrique. Cette formation leur permet d’enrichir leur CV et de moderniser leur approche, tandis que certains souhaitent aller pratiquer à l’étranger et ont pour projet de s’expatrier. Depuis que nous dispensons des cours à l’Alliance Française de Dubai,  des étudiants y prennent même des cours de français pour aller travailler dans le monde francophone ensuite. Il faut dire que lors de la crise financière de 2008, beaucoup d’investisseurs et d’infrastructures médico-académiques américaines ont quitté Dubai, tandis que la plupart des français sont restés. Il existe parmi nos étudiants une certaine confiance en notre conception du partenariat et en notre qualité d’enseignement. Cette formation attire beaucoup de praticiens spécialistes.

Qu’est-ce que cela vous apporte d’interagir avec un public aussi diversifié et international ?

Je suis satisfait d’avoir pu contribuer à former plus de 400 personnes en quelques années, grâce au programme que nous avons développé. Enseigner est, en soi, une source de satisfaction personnelle. Il faut aussi souligner que la majorité des étudiants de ce programme salue la qualité de l’enseignement français, ce dont nous pouvons être fiers. La France a su rester très présente et active sur la scène internationale de l’enseignement et la recherche en médecine, même si nous avons une tendance générale à nous sous-estimer.

Le cours 2016 démarre ce lundi 1er février à l’Alliance Française de Dubaï.

www.lepetitjournal.com/dubai le 1 février 2016 

 

 

lepetitjournal.com Dubai

Lepetitjournal Dubai

L'édition de Dubaï de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

VOYAGES

5 incontournables de l'arrière-pays niçois à découvrir cet été

Loin de l’agitation touristique de la Côte d’Azur, l’arrière-pays niçois abrite de splendides villages surélevés au charme provençal et des sites naturels aux panoramas imprenables.