Lundi 26 octobre 2020

Le pain de singe : le super-aliment aux mille vertus 

Par Michèle de Vals | Publié le 13/03/2020 à 10:35 | Mis à jour le 13/03/2020 à 10:53
Baobab pain de singe sénégal

La poudre de pain de singe, est extraite du fruit du baobab. Cet arbre iconique qui caractérise les paysages du Sénégal, peut vivre plus de mille ans et offre de grands fruits ovales.

 

Un super-aliment aux mille vertus 

 

La poudre de pain de singe, est extraite du fruit du baobab. Cet arbre iconique qui caractérise les paysages du Sénégal, peut vivre plus de mille ans et offre de grands fruits ovales appréciés des hommes comme des singes, d'où leur surnom de "pains de singe". Sous une coque dure, ces fruits contiennent une pulpe dure et sèche, blanche et un peu farineuse. Particulièrement riche, le pain de singe contient six fois plus de vitamines C qu'une orange, deux fois plus de calcium que le lait, et une quantité importante de phosphore (6 fois plus qu'une banane) et de fer, sans compter les antioxydants. 

pain de singe baobab Sénégal

 

La pulpe de Baobab est ce qu’on appelle un super aliment : riche en Vitamines (A, C, B1, B2, B6 et PP), en minéraux (calcium, phosphore, potassium et zinc),  elle contient aussi plus de11 acides aminés essentiels.

En mesurant les scores antioxydants en comparaison avec plusieurs autres fruits, la pulpe de Baobab est 4 fois plus puissante qu’un kiwi, 10 fois plus qu’une orange, 15 fois plus qu’une pomme. Du fait de sa teneur riche en vitamine C et en bêta-carotène, la pulpe du fruit de baobab est un véritable antioxydant global. Elle protège des attaques des radicaux libres toutes les structures cellulaires. 

 

Un super aliment à tout âge

 

La poudre de pain de singe est très utile à tout âge : 

 

  • Pour une remise en forme générale, et pour conserver ou retrouver une bonne vitalité, seniors, enfants en phase de croissance, ou en cure après ou pendant une convalescence.
     
  • En cas de troubles du transit intestinal : c’est en effet un prébiotique puissant. La fraction soluble des fibres facilite le développement de bactéries utiles à notre organisme, notamment Bifidobacterium longum, B. infantis et B. bifidum.
     
  • C’est aussi un excellent régulateur du transit digestif : la fraction insoluble des fibres exerce un effet « pansement » qui favorise la régularité des selles et évite la constipation.
     
  • La pulpe est également un bon anti-diarrhéique et un excellent réhydratant. Ces vertus ont été reconnues par l’OMS. 
      
  • D’autres propriétés ont été mises en évidence : antalgiques et antipyrétiques.

 

  • Elle est particulièrement indiquée lors de toute convalescence, après un épisode infectieux, grippe, alitement, en tous cas de baisse de forme, une immobilisation, une intervention, un contre coup d’épisode affectif.

 

  • En entretien pour conserver un apport régulier et naturel de micro nutriments aux personnes soucieuses de leur santé.

 

Contre-indication : il n’y a pas de contre-indication. Très peu allergisante, ne contenant pas de gluten.

Prudence toutefois : en cas de diarrhée, si son efficacité ne se manifeste pas dans les quatre heures, une infection microbienne est alors fortement à suspecter. Il est conseillé de consulter.

 

Recette 

 

Au Sénégal, la poudre de pain de singe est préparée sous la forme d’une boisson rafraîchissante et revigorante, le jus de bouye.

jus de bouye baobab pain de singe Sénégal
©http://recette-africaine.e-monsite.com

 

Il existe mille et une façon de le préparer (chacun y va de son petit ingrédient secret !) mais voici une recette (piochée sur le site : http://recette-africaine.e-monsite.com) simple, testée et approuvée : 

 

Ingrédients :

  • 200 g de poudre de pain de singe ou graines de baobab
  • 1 litre d'eau
  • 50 g de sucre semoule
  • 2 sachets de sucre vanillés
  • 1 boîte de lait 1/2 écrémé gloria de 410 g.    

Méthode :

Délayer la poudre de pain de singe dans l'eau et laisser infuser pendant 3 heures. Au bout de ce temps filtrer plusieurs fois le jus au chinois.

Si vous utilisez des graines de baobab, les faire tremper la veille dans l'eau et les malaxer pour en extraire la chair. Puis filtrer au chinois.

Ajouter le lait et les sucres et bien mélanger.

Si le jus est trop épais le délayer à l'eau et rectifier le goût sucré.

Réserver au frigo pendant plusieurs heures, se boit très frais. 

Bon appétit !

Nous vous recommandons

Michèle de Vals

Michèle de Vals

Correspondante du site lepetitjournal.com de Dakar. Professeur des écoles de formation, comptant deux expatriations à son actif, avide de découvrir de nouvelles cultures afin de pouvoir en faire profiter un maximum de personnes.
0 Commentaire (s)Réagir