Mercredi 19 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

JUGAADDICT - 3 ingénieurs partent à la rencontre d'innovateurs dans l'agroalimentaire en Afrique et en Asie

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 25/07/2016 à 12:02 | Mis à jour le 25/07/2016 à 14:26

Jugaaddict, c'est le projet mené par trois jeunes diplômés français d'AgroParisTech. Un voyage de dix mois à travers différents pays d'Afrique et d'Asie à la rencontre des innovateurs locaux qui relèvent des défis liés à l'alimentation. Le projet a pour but d'aider les entrepreneurs à développer et diffuser leurs innovations à plus grande échelle. Rencontre avec Thomas, Eloi et Etienne qui sont actuellement au Sénégal. 

 L'équipe Jugaaddict part à la rencontre d'innovateurs qui changent le monde de demain, ici en plein interview de M. Moturi, un entrepreneur Kenyan qui monte une filière de Moringa. Photo DR

L'accès à tous à une alimentation saine, sûre et suffisante

Après un périple en Inde, en Afrique du Sud et au Kenya, nous retrouvons Thomas et Eloi, deux jeunes ingénieurs à l'origine du projet Jugaaddict, à Dakar, où ils sont arrivés il y a deux semaines. L'occasion d'en savoir un peu plus sur ce projet lancé en décembre dernier.

Jugaaddict va permettre de "réinventer le système alimentaire d'aujourd'hui, grâce à l'innovation frugale", nous expliquent-ils. L'innovation frugale, c'est une démarche consistant à répondre à un besoin de la manière la plus simple et efficace possible en utilisant un minimum de moyens. L'art de la débrouille en quelque sorte. "Nous sommes intéressés par tout type d'innovation qui touche à la chaîne alimentaire : les système de stockage, d'irrigation, la production ou la logistique, l'agro-équipement, l'éducation ou encore la lutte contre le gaspillage par exemple", ajoute Eloi. 

Lorsque le trio rencontre des innovateurs locaux, ils essaient de s'immerger dans leur monde afin de mieux comprendre le contexte, le travail avec les différents acteurs impliqués, et toute la chaîne de production."On essaie d'apporter nos compétences, on apporte un regard extérieur qui peut faire avancer ces innovateurs locaux. On leur fournit également des contacts que nous avons sur place afin de leur permettre de s'associer avec d'autres entrepreneurs pour se développer", explique Thomas. 

Chaque rencontre est également l'occasion pour les trois ingénieurs de recueillir des témoignages, des informations qui leur permettra d'éditer un rapport à l'issu de leur voyage. "Nous faisons également des reportages et rédigeons des articles sur les entrepreneurs locaux afin de leur apporter une visibilité sur notre site web et nos réseaux sociaux", ajoute Eloi. 

Leur objectif : rencontrer plus de cent innovateurs en un an

Depuis le début de leur périple, Thomas, Eloi et Etienne ont déjà rencontré environ 100 innovateurs, dont environ 50 entrepreneurs qui proposent des innovations durables. 

Au Sénégal, ils ont déjà rencontré quelques entrepreneurs dont Natasha Gasc, de l'association Irrigasc, spécialisée dans le développement agricole durable au Sénégal. "Au départ, nous étions très axé local mais on rencontre de plus en plus d'occidentaux qui travaillent avec des locaux sur une innovation adaptée", ajoute Eloi. 

A leur retour en France, les trois jeunes ingénieurs analyseront toutes les données récoltées pour fournir un rapport complet. Pour l'instant, l'Inde reste leur pays coup de coeur : "c'est une sorte de gros chaos cohérent et organisé", explique Thomas. Ils termineront par ailleurs leur périple en Asie du Sud Est avec la Thaïlande et le Vietnam, avant de regagner leur terre natale. 

www.jugaaddict.com

 

 

Pauline Bouveau (www.lepetitjournal.com/dakar) lundi 25 juillet 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour recevoir toutes nos infos sur Dakar ! 

 

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet