Samedi 5 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Clémentine Latron : les chroniques illustrées d’une vie d’Expat

Par Aurélie Billecard | Publié le 12/11/2020 à 18:00 | Mis à jour le 13/11/2020 à 09:17
Clémentine Latron expat dessin

Clémentine Latron, illustratrice pour Courrier Expat, a sorti le livre Les Expats. Un ouvrage drôle sur la vie et les petites manies des Français à l’étranger. L’auteure nous confie comment son expérience d’expatriée a influencé son travail.

Clémentine Latron expat dessin

 

Vous avez écrit et illustré le livre Les Expats. D’où vous est venue cette idée ? 

J’ai beaucoup voyagé dans ma vie, notamment grâce à un Erasmus au Pays de Galles et à des stages en Espagne. À cette époque-là, j’avais un petit blog où je publiais des dessins sur les différentes expériences de la vie.

Il y a quatre ou cinq ans, une journaliste de Courrier International m’a contactée, car le média lançait la page parent Courrier Expat. Elle souhaitait que j’y tienne le blog Dessine-moi un expat, pour lequel je réalise un dessin sur la vie des expatriés une fois par semaine.

La maison d’édition First, avec qui j’ai déjà publié le livre Le Tour de France des expressions régionales l’année dernière, m’a proposé de faire un recueil d’illustrations. J’ai toujours voulu en faire un, et aujourd’hui, Les Expats est devenu une réalité.

 

Vous goûtez à la vie d’expatriée depuis que vous habitez à Amsterdam. Toutes vos vignettes se basent-elles sur vos expériences personnelles ? 

J’ai presque vécu toutes les vignettes que j’ai réalisées. De temps en temps, je vais utiliser l’exagération pour provoquer le comique. À part cela, je n’ai absolument rien inventé dans Les Expats.

Je me suis rendu compte que les illustrations qui fonctionnaient le mieux sur les réseaux sociaux ou sur mon blog étaient celles sur la nourriture. J’ai récemment posté une vignette sur le concept du goûter (même celui à l’âge adulte), n’existant qu’en France. Je suis étonnée par le nombre de réactions qu’elle a suscitées !

 

Clémentine Latron expat dessin

 

Quelle vignette avez-vous préféré dessiné et pourquoi ? 

Je ne crois pas en avoir UN préféré mais dans mes favoris il y a celui sur la tartiflette. Outre le fait qu'il me représente bien parce que je suis gourmande, c'est un de ceux qui marchent le mieux. Je pense que beaucoup d'expatriés sont passés par les gestes pour décrire une spécialité française. Ensuite, j'aime que ce soit un dessin très expressif mais sans aucun mot !

 

Qu’est-ce qui vous a le plus étonné dans la culture néerlandaise, en tant que française ?

Après six ans de vie aux Pays-Bas, nous pouvons dire que je me suis habituée au vélo ! À mon arrivée dans le pays, quand j’ai vu que tout le monde se déplaçait à vélo, je n’en revenais pas. On voit vraiment de tout ! J’ai déjà vu des cyclistes porter des appareils électroménagers, des sapins, promener leur chien,  ou même traîner une valise. Quand nous voyons cela pour la première fois, nous avons l’impression d’arriver dans un monde à part. Lorsque je me suis mise à cette ‘tradition’, j’ai eu le droit d’avoir un entraînement sportif 100% gratuit et quotidien !

Clémentine Latron expat dessin

 

Comment votre expatriation a-t-elle influencé votre travail d’illustratrice et d’écrivain ? 

Mon expatriation a beaucoup influencé mon travail, notamment avec mon blog sur Courrier Expat, qui m’a donné une forte visibilité. La plupart de mes clients aujourd’hui m’a surement repérée grâce à ma page sur le média.

Être à l’étranger m’a également permis d’avoir un regard extérieur sur la culture, la langue et les habitudes françaises. J’ai pris un certain recul qui m’inspire pour de nouveaux dessins.

 

Quels sont vos prochains projets à venir ? 

J’ai plusieurs projets mais, qui ne sont pas encore aboutis. J’ai quelques thèmes de livres que je pourrais réaliser. J’aimerais également lancer un site Internet pour vendre des cartes postales, des dessins, des carnets, mais rien n’est encore concret.

Nous vous recommandons

118706627_104533904718606_7858939562566256367_o

Aurélie Billecard

Étudiante en management culturel et journalisme, fille d’expatriés en Asie et en Europe pendant une dizaine d’années, elle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ALAIN DANIEL ven 13/11/2020 - 16:13

Excellents ces dessins. Le teste vélo dit tout sur la Hollande {:=D. Pas mal la problématique de la prononciation. Je suis passé par lá au Brésil où mon prénom Alain est prononcé bein différement. A tel point que quand à l'entrée d'yb bar ou d'un resto on me demande mon prenom je réponds Marcelo. Féliictations pour cette production. Une bonne préparation pour les futurs expats !!!

Répondre

Société

Délit d’écocide : un défi international pour sauver la planète

Le « délit d’écocide », visant à sanctionner les atteintes graves à l’environnement et dérivé d’une proposition de la Convention citoyenne pour le climat, est une problématique internationale.

Gastronomie

Stockholm Appercu
PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

Vincent et Jenny Caillard: Boulangerie-pâtisserie française à Göteborg

Cela fait maintenant plus d’un an que Maison Caillard a ouvert ses portes à Göteborg. Lepetitjournal.com/stockholm est allé à la rencontre de Vincent et Jenny Caillard.

Voyage

Zurich Appercu
Coronavirus

Les stations de ski restent ouvertes en Suisse

Le conseil fédéral a décidé vendredi de ne pas limiter le nombre de visiteurs sur les pistes de ski suisses à Noël. Ils imposent tout de même quelques restrictions.