Mardi 19 janvier 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Caro Gaujour : une vie de licorne, atypique et drôle

Par Damien Bouhours | Publié le 07/02/2020 à 09:00 | Mis à jour le 07/02/2020 à 09:48
caro gaujour vie licorne

La créatrice du blog Ma vie d’Expat, Caro Gaujour revient avec un nouveau livre Ma vie de Licorne. Un ouvrage drôle et actuel sur les tribulations d’une maman trentenaire qui essaie de trouver un équilibre entre sa carrière, sa vie à l’étranger et sa tribu haute en couleurs. lepetitjournal.com est allé à la rencontre de cette serial expat, qui après 14 ans vécus aux Etats-Unis, au Mexique et en Turquie, est aujourd’hui de retour en France.

caro gaujour vie licorne

Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Caro Gaujour - J’ai autopublié, il y a trois ans, un premier livre qui était tirée de mon premier blog : Ma vie d’expat. Je savais que je voulais en faire un deuxième dans la continuité. J’ai commencé dans l’illustration en 2015 et en tant qu’autodidacte, un de mes rêves était de pouvoir publier un livre avec une maison d’éditions. Dans mon blog, je commençais à parler de maternité, de mes enfants, et cela ne touchait plus que les expatriés. J’avais donc envie d’élargir le sujet en présentant davantage une tranche de vie mais dans le contexte de l’expatriation.

 

Votre livre s’intitule Ma vie de Licorne, qu’est-ce que cela signifie ?

J’ai appelé ce livre Ma vie de licorne parce qu’avec mes filles, nous sommes envahis de licornes à la maison ! Plus sérieusement, c’était une façon de décrire mon avatar dans ce livre. Je suivais une coach en ligne qui parlait de « licorne » pour décrire des profils atypiques et artistiques. Je me reconnaissais bien dans ce profil. Je ne suis pas forcément habillée de paillettes et en rose tous les jours mais le fait d’être atypique, un peu à côté de la plaque finalement et dans mon monde, me correspondait bien.

 

Jongler entre sa carrière, les enfants, la vie de couple et une planète à la dérive, est-ce que cela demande beaucoup de sacrifices ?

Même si les hommes ont aussi des équilibres à trouver dans leur vie, c’est vrai que lorsque l’on est une femme, d’autant plus quand on est à son compte à la maison, il est difficile de trouver un équilibre entre sa famille, ses enfants et sa carrière. Par moment, j’aimerais pouvoir travailler plus mais je laisse ça de côté quand mes enfants sont à la maison. J’ai l’impression de devoir faire plus de compromis que mon mari. Peut-être aussi parce que je culpabilise plus en tant que maman et que je suis physiquement là à la maison lorsque je travaille. C’est aussi une chance d’avoir ce temps avec mes filles et cette flexibilité.

caro gaujour vie licorne
Editions Marabout, tous droits réservés

Est-ce qu’être expatriée ajoute de la difficulté ?

Il y a différents contextes d’expatriation. C’est vrai qu’en Turquie, je me suis retrouvée sans job et femme au foyer. Ce n’est pas péjoratif car c’est très difficile et très noble, mais c’est quand même compliqué de trouver sa place. En discutant avec d’autres mamans, je me suis rendue compte que l’on se pose beaucoup de questions sur ce que l’on vaut et sur notre nouveau statut. On peut donc se retrouver désorientée et d’autant plus que l’on est dans un pays inconnu avec pleins de nouveaux repères. Mais ça peut aussi être une opportunité d’ajustement pour trouver une autre voie que l’on n’aurait pas forcément autrement.

 

Quels sont vos prochains projets ?

Je vais commencer à travailler sur un autre livre. J’ai fait beaucoup de danse toute ma vie et mon projet serait de faire un guide de danse classique sur un ton humoristique. J’aime l’écriture autant que le dessin et donc je mélangerai textes et illustrations. Je pense aussi faire une suite des aventures de mon avatar, toujours en racontant son quotidien mais avec le prisme des émotions et de l’hypersensibilité.

 

Cliquez ici pour vous procurer Ma vie de licorne (Editions Marabout)

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Christine ven 07/02/2020 - 08:12

Vraiment très réussi ! Bravo Caroline, et j’attends le prochain avec impatience....

Répondre

Société

CESE: résolution adoptée pour construire la Francophonie contemporaine

Le CESE a adopté sa résolution « Construire la Francophonie contemporaine avec les citoyennes et les citoyens », en vue du 18e sommet de la Francophonie de Djerba en novembre 2021.

Ma Vie d'Expat

Singapour Appercu
Coronavirus

En 2020 – Humeurs de confinés à Singapour en période de Covid19

Comment l’oublier ? Le 6 avril 2020, Singapour avait mis en place un confinement total de la population durant plus de deux mois, afin de ralentir la propagation de l’épidémie de Coronavirus dans la c

Culture

Saison Africa 2020: 11 jeunes africains en Service Civique en France

Ils viennent de pays différents, ne parlent pas tous la même langue mais ont en commun leur appétence pour l’art. Onze Africains vont effectuer en France un service civique.

Voyage

Chennai Appercu
RÉTROSPECTIVE

Sur les routes de l'Inde du sud en 1969

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus. Une expérience qui le marquera à jamais. 50 ans plus tard il partage ses souvenirs de Madras sur lepetitjournal.com