Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LES PLAGES DE COTONOU - les lieux prisés par les expatriés le week-end

Par Lepetitjournal Cotonou | Publié le 01/09/2016 à 22:00 | Mis à jour le 14/09/2016 à 13:57

Après une rude semaine de chaleur quoi de plus naturel que de se rendre à la plage pour profiter un peu de l'air marin surtout lorsque l'on habite une ville balnéaire. A Cotonou aussi on peut se baigner et même faire du surf à condition bien entendu de rester prudent car les vagues et les courants sont au rendez-vous et les sauveteurs aux abonnés absents !

Voici quelques endroits que la rédaction dupetitjournal.com a sélectionnés pour vous.

A Cotonou

L'Eldorado

L'Eldorado Beach Club se situe dans le quartier Jack à Akpakpa, à quelques rues après la grande mosquée tournez à droite vers la plage. C'est un centre récréatif qui propose une piscine et des activités sportives et de détente (tennis, promenade à cheval, beach volley, pétanque, etc..). Le nouveau propriétaire envisage même de relancer les activités nautiques : voile et jet ski. La grande plage est très appréciée des familles car cette dernière donne sur une embouchure à l'abri des vagues où les enfants peuvent barboter en toutes tranquillité. Il est possible de louer une paillote pour s'abriter du soleil. Il y a également sur place un restaurant et une cafétéria. Le samedi après-midi et le dimanche à partir de midi rencontre une très forte affluence alors que l'Eldorado reste désert en semaine.

 

La cabane du pêcheur

La cabane du pêcheur est un restaurant tenu par deux belges qui se situe au commencement de la route des pêches dans le quartier de Fidjérossé à l'écart de la foule des maquis du bord de plage. Le prix des plats reste abordable entre 4,000 et 7,000 FCFA et vous pouvez déguster de la langouste pour environ 11,000 FCFA. Vous venez vous restaurer les pieds dans le sable avec la possibilité d'investir une paillote plus proche de la mer pour le reste de l'après-midi. Vos enfants y trouveront leur bonheur avec l'aire de jeux mise à disposition. La plage est nettoyée et il est possible de se baigner, même si la mer et les courants à cet endroit restent assez violents. Le restaurant est plein le dimanche et la qualité des plats reste bonne même si assez inégale.

 

Plus loin sur la route des pêches

Chez Wado

Chez Wado est le repère des surfeurs qui après leur baignade matinale du dimanche se retrouve pour déguster des grillades les pieds dans l'eau. Il se situe sur la route des pêches entre Cotonou et Ouidah juste avant le poste de police. Le must est le plateau de fruits de mer grillé dans un très beau cadre de bord de mer. Il est possible de rester également tout l'après-midi pour se baigner et siroter quelques boissons sans consommer au restaurant.

 

 

Les paillotes

En arrivant à Cotonou vous vous poserez peut-être la question de savoir où vous pouvez profiter de la mer en famille ou entre amis en toute tranquillité sans vous retrouvez dans le tumulte des maquis du bord de mer. Il existe de nombreuses paillotes à louer sur la route des pêches. Celles se situant à une dizaine de kilomètre de Cotonou après Wado et le poste de police sont investies par les expatriés français et francophones, mais la queue est parfois longue pour avoir le bénéfice d'en louer une. Ces dernières se passent de main en main à la suite de départ et se louent au mois (20,000 FCFA/mois). Elles sont réparées et nettoyées tous les dimanches avant l'arrivée des locataires. Chaque paillote comprend un barbecue en dur, une table avec des bancs en dur ou en bois pour 6 à 10 personnes et une cabine de change. Il y a la possibilité de louer des transats et des sièges. C'est aux paillotes que l'on retrouve le plus de surfeurs, même si la mer est dangereuse et bien entendu non surveillée, les baigneurs affluent.

 

 

Florence Bourreau (www.lepetitjournal.com/cotonou) vendredi 15 avril 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Cotonou

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Cotonou ?

L’ARTISTE SLAMEUR AMAGBÉGNON : « mon cœur déborde de joie, malgré les menaces car j’ai la satisfaction du devoir accompli »

Amagbégnon de vrai nom EKLOU K. Amagbegnon Branly est un artiste slameur béninois qui écrit des textes à l’encre de la culture Vodoun et des réalités sociales en français et en langues

Sur le même sujet