Dimanche 7 mars 2021
Copenhague
Copenhague

Devenir propriétaire au Danemark: témoignage, une maison à Hvidovre

Par Amélie B. | Publié le 19/01/2021 à 18:45 | Mis à jour le 25/01/2021 à 09:35
Photo : @Unsplash
achat immobilier danemark

Suite de notre série d'articles sur l'accès à la propriété au Danemark : après Devenir propriétaire au Danemark : 10 choses à savoir où Anne Mette Toft-Vibe, spécialiste en droit immobilier a évoqué le processus d'acquisition au Danemark, trois familles partagent leurs récentes expériences d'achat immobilier. Aujourd'hui Isabelle M. (nom d’emprunt), son mari et ses 3 enfants arrivés à l’été 2019 et qui ont acheté dans la commune de Hvidovre située à 10km au sud-ouest de la capitale danoise. 

 

Quelle a été la genèse de votre projet ?

Nous sommes arrivés au Danemark sous contrat local (et non sous contrat d'expatriation) donc à priori pour une longue durée. Nous avions été propriétaires en France et il était évident pour nous qu’il fallait investir plutôt que de payer un loyer. Par contre, nous ne connaissions rien de Copenhague et de son marché immobilier. Nous avons donc décidé de louer et de prendre le temps nécessaire pour choisir notre futur quartier. Le contrat de location de la maison que nous avions trouvée était d’une durée maximale de 18 mois, donc 6 mois après notre arrivée nous nous sommes mis en recherche active. Nos critères étaient géographiques bien sûr, avec pour impératif de ne pas être à plus d’½ heure de trajet de l’école des enfants comme du bureau de mon mari. Frederiksberg, Valby et Amager sont donc devenues notre zone de recherche. Mais nous avons rapidement constaté qu’il serait difficile de trouver une maison qui réponde à tous nos besoins (au moins 4 chambres et 2 salles de bain) à Frederiksberg et même à Valby et dans notre budget. Quant à Amager, si on y trouve tous les niveaux de prix, la proximité des transports fait vite grimper les tarifs. Puis la crise du Covid est arrivée et nous avons pensé qu’elle entraînerait une baisse des prix ce qui n’a pas été le cas, bien au contraire puisque les gens profitaient du télétravail pour concrétiser leur projet. Enfin, Les maisons sont très anciennes et pas toujours en parfait état donc des travaux parfois importants étaient à prévoir. 

Après 6-7 visites, nous avons décidé d’élargir notre zone de recherche à la commune de Hvidovre qui se trouve à peine plus loin que Valby et qui est moins chère. Après à peine une dizaine de visites en tout, nous avons trouvé celle qui répondait à tous nos critères, à proximité d’un grand parc et à 1km de Valby. 

 

Combien de temps vous a-t-il fallu pour réaliser ce projet ?

Nous avons signé en avril donc à peine 4 mois après le début de nos recherches et nous avons emménagé fin juin.

 

De bonnes surprises et de moins bonnes ?

L’avocate ! Si nous étions au départ assez sceptiques sur l’intérêt d’avoir un avocat, il s’est finalement avéré très rassurant de pouvoir se reposer sur quelqu’un qui épluche toute la documentation (qui est exclusivement en danois). Dans notre dossier achat maison il y a une soixantaine de pièces jointes. Notre avocate parlait parfaitement français ce qui s’est avéré très utile. Elle a commencé à travailler pour nous comme conseillère dès nos premières visites, elle a épluché gracieusement le premier dossier en 2h. Dès le premier contact nous avons décidé de lui faire confiance et nous ne l’avons pas regretté. Elle nous a accompagnés durant les négociations et jusqu’à la signature finale. Elle a réussi à faire baisser le prix après la signature grâce à des réserves qu’elle avait émises. Finalement le montant de ses honoraires est tout à fait justifié. Elle nous a même aiguillés sur le choix des assurances habitation. 

Nos mensualités de remboursement de prêt correspondent à peu près à la moitié de ce qu’on payait en loyer, car la banque nous a proposé des taux intéressants. Mais il faut prendre en compte que nous avions vendu notre maison en France et que nous avions un apport conséquent. Cela varie donc d’une personne à une autre.

Attention aux taxes communales qui varient beaucoup d’une commune à l’autre, et sont plutôt plus élevées qu’en France. Il faut aussi rajouter les taxes foncières.

Par contre, autre point non négligeable, il n’y a pas de frais de notaire au Danemark contrairement à la France, mais seulement des frais d’enregistrement très faibles.

 

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure ?

Il existe des sites internets très pratiques dans le cadre d’une recherche immobilière :

Boligsiden bien sûr qui regroupe tous les biens à vendre dans un périmètre donné, l’historique des ventes, les prix des biens vendus dans le quartier.

DinGeo est une mine d’informations. En saisissant une adresse vous obtenez X les risques de présence de substances nocives dans le bâtiment, l’école de rattachement, la pollution des sols et de l’air dans le quartier, le niveau sonore lié au trafic dans la rue, le risque d'effraction, les options haut débit, la couverture mobile, la dureté de l’eau potable, la constitution des sols, le risque d’inondation, la classe énergétique, le montant du crédit des propriétaires actuels et même ce que votent les habitants du quartier.

Boliga, tout comme DinGeo, regroupe beaucoup d’informations dont l’historique des prix d’achat du bien et la trajectoire du soleil en fonction du jour de l’année et de l’horaire. Important au Danemark !

 

Avec toutes ces informations, plus les rapports techniques liés au contrat d’achat, on sait exactement ce qu’on achète ainsi que les travaux à prévoir. Un niveau de transparence qui va bien au-delà des quelques diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente en France.  



 

AM

Amélie B.

Après 20 ans en finance et trois expatriations, j'ai voulu tenter l'aventure du Petitjournal.com/copenhague car "pour aimer un pays il faut le boire, le manger et l'écouter chanter".
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Copenhague

BIEN-ÊTRE

Tricote-moi du hygge !

Le Hygge est un état d’esprit, une quête du bonheur dans les petites choses telles qu’une boisson chaude, un doux plaid, un feu de cheminée, une bougie. Et le tricot est hygge à bien des égards...

Que faire à Copenhague ?

VOYAGES

Les îles Féroé vues du ciel par Yann Couëdel

En attendant de pouvoir à nouveau voyager,  Yann Couëdel nous fait le cadeau de partager avec nous une vidéo qu'il a réalisée à la suite de son voyage aux îles Féroé l'été dernier.