TEST: 3691

Quelques expositions à ne pas manquer au musée d'art d'ARoS à Aarhus

Par Leslie Noygues | Publié le 02/02/2022 à 18:45 | Mis à jour le 09/03/2022 à 08:09
Photo : ©Leslie Noygues
Exposition au musée d'art d'Aros à Aarhus dans le Jutland au Danemark

ARoS est le principal musée d'art d'Aarhus et l'un des plus grands musées d'Europe du Nord. Sur son toit, on aime son panorama arc en ciel d'Ólafur Elíasson et à l'intérieur ses œuvres permanentes tout comme ses expositions temporaires qui nous font revenir avec joie.

 

Panorama arc en ciel de l'artiste Islando danois Olafur Eliasson
Le Rainbow Panorama d'Ólafur Eliasson à ARoS ©Leslie Noygues 

 

J. M. W. Turner – Sun is God – Jusqu’au 6 mars 2022

Classique. Et si prenant ! Nous sommes plongés dans ses peintures de paysages romantiques et ses peintures de phénomènes atmosphériques. Des formes, de la texture, des couleurs, de la vie… c’est quasi transcendant. L’équipe du musée a aussi choisi une playlist : musique classique, pop culture et guide de relaxation à écouter pendant la visite.

 

Shoplifter/Hrafnhildur Arnardóttir – Hypernature –  Jusqu’au 24 avril 2022

Une seule pièce. Magique. L'artiste islandais occupe une pièce du musée ARoS avec une grotte de stalactites psychédéliques et colorées de cheveux artificiels. C’est fou, c’est beau !

 

 

Lu Yang - Digital Descending – Jusqu’au 24 avril 2022

Fascinant et qui sort de l’ordinaire : Lu Yang utilise l'esthétique du manga japonais, Internet et la musique électronique en nous plongeant dans la culture pop japonaise, les religions et philosophies orientales. En questionnant l'identité de genre et la sexualité, la recherche sur le cerveau et la représentation corporelle dans la sous-culture du monde du jeu vidéo. Même pour les personnes non-adeptes de ce monde virtuel, c’est une expérience complètement inhabituelle qui s'offre à vous et qui ouvre de nouvelles perspectives.

 

 

 

Et d’autres œuvres dans les collections permanentes. Comme par exemple Far From Home. Qui peut susciter notre intérêt d’expatriés.

 

 

Exposition au musée d'Aros Far from home
Far from Home ©Leslie Noygues 

 

Sur le même sujet
Leslie Noygues

Leslie Noygues

Je suis française, d’abord Auvergnate puis Angevine. J'ai suivi mon mari qui a eu une opportunité professionnelle au Danemark, dans le Jutland central. Ce qui me guide c'est cette envie, ce besoin de toujours découvrir et de transmettre
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale