Lundi 23 novembre 2020

Les femmes Juges encore trop peu nombreuses en Inde

Par Capucine Canonne | Publié le 06/10/2020 à 01:00 | Mis à jour le 06/10/2020 à 10:40
Photo : Cour Suprême d'Inde - source : site officiel
femmes juges Inde

Aujourd’hui, à peine 11% des Juges du pays sont des femmes. Certaines Hautes Cours font bouger les lignes comme celle de Madras où, après le serment de nouveaux juges, il y aura le plus grand nombre de femmes juges dans le pays.

 

La 1ère femme juge en Inde s’appelait Fatima Beevi

Son nom restera gravé dans l’Histoire, comme la 1ère femme à être nommé Juge à la Cour Suprême de l’Inde : Fatima Beevi. Sa nomination est d’autant plus emblématique qu’il s’agit aussi de la 1ère femme musulmane à accéder à la magistrature et la 1ère à devenir Juge d’une Cour Suprême dans un pays asiatique.

Née en 1927 dans le Kerala au sein d’une famille nombreuse, elle poursuit ses études jusqu’à obtenir son diplôme de droit en 1950. L’une des 5 étudiantes de sa classe à l’époque, elle ne s’est jamais démotivée et commence sa carrière en tant qu’avocate. Au fil des années, elle gravit les échelons jusqu’à devenir Juge de la Haute Cour du Kerala en 1983. Le 6 octobre 1986, elle devient la 1ère femme à être nommée juge à la Cour suprême de l'Inde. Fatima décrit alors très bien cette réussite : "J'ai ouvert la porte" ; en effet, en étant nommée si haut, elle donne de l’espoir à toutes les femmes qui souhaitent faire carrière dans un système judiciaire dominé par les hommes.

Par la suite, après sa retraite de la Cour suprême en 1992,  elle devient membre de la Commission nationale des droits de l'homme en 1993 et présidente de la Commission du Kerala pour les classes défavorisées la même année. Plus tard, elle est nommée gouverneur du Tamil Nadu en 1997 par le président indien de l'époque, Shankar Dayal Sharma. Un poste « mouvementé » qu’elle décide de quitter en 2001. Agée aujourd’hui de 93 ans, elle œuvre toujours pour l’égalité des femmes dans le système judiciaire et les encourage à ne jamais abandonner face aux obstacles. 

 

Fatima Beevi india judge inde femme woman
Fatime Beevi, Juge femme en Inde

 

Le système judiciaire Indien encore très patriarcal ?

Selon Beevi (dans une interview accordée en 2016), la réponse est OUI : « Il y a beaucoup de femmes dans ce domaine maintenant, à la fois au barreau et dans la magistrature. Toutefois, leur participation est faible. Leur représentation n'est pas égale à celle des hommes. Il y a aussi une raison historique à cela.... Les femmes ont commencé à travailler sur le terrain tardivement. Il faudra du temps pour que les femmes obtiennent une représentation égale dans le système judiciaire. (…) Ce n'est pas à cause d'une quelconque pénurie de femmes compétentes qu'il faut nommer à la Cour suprême. Il y a des femmes compétentes qui peuvent être considérées et nommées. C'est à l'exécutif de le faire".

De nombreuses personnalités masculines et féminines du système judiciaire expriment régulièrement leurs inquiétudes et l’importance de la représentation des femmes dans la justice. En effet, l’absence de diversité des sexes dans les hautes sphères de la justice Indienne peut réellement aggraver les préjugés implicites qui existent dans les tribunaux. De plus, d’un point de vue international, l’Inde semble à la traine concernant les droits des femmes ; Une représentation plus proportionnelle dans le système judiciaire pourrait profondément entraîner une amélioration de la considération des femmes mais aussi apporter une plus grande confiance de la population Indienne envers la justice de leur pays.

 

cour suprême india inde

 

Quelle est la situation aujourd’hui ?

Les faits sont là. Depuis 1950, la Cour suprême de l'Inde n'a compté que huit femmes parmi ses juges et aucun des 46 juges en chef nommés n'était une femme.  En 2018, Seules 73 juges sur les 670 juges siégeant dans les différentes Hautes Cours du pays sont des femmes, soit à peine 11 %...Si l’on regarde dans le détail des Etats, certaines Hautes Cours n’avaient, en 2018, pas de femmes Juges au sein de leurs effectifs (les Etats Uttarakhand, Tripura, Manipur, Chhattisgarh et Himachal pour ne citer qu’eux). A l’inverse, le Sikkim est l'État où le pourcentage de femmes juges est le plus élevé (33 %), suivi de la Haute Cour de Delhi (27 %), de la Haute Cour de Madras (18 %), de la Haute Cour du Karnataka (16 %) et de Bombay (15 %).

 

juges femmes india inde
source : gvt Indien

 

En parlant de la Haute Cour de Madras, la Cour Suprême y a récemment autorisé la nomination de dix juges (Kannammal Shanmuga Sundaram, Sathikumar Sukumara Kurup, Murali Shankar Kuppuraju, Manjula Ramaraju Nalliah, Thamilselvi T Valayapalayam, G Chandrasekharan, A A Nakkiran, Sivagnanam Veerasamy, Ilangovan Ganesan et Ananthi Subramanian). Une fois leurs nominations officialisées, l'effectif total de la Haute Cour passera de 54 à 64 ; Le tribunal, qui compte déjà 9 femmes juges, en comptera dorénavant 4 de plus. La Haute Cour de Madras comptera alors le plus grand nombre de femmes Juges du pays.

Nous vous recommandons

CANONNE_fmt-carre

Capucine Canonne

Directrice de la publication et rédactrice en Chef de l’Edition lepetitjournal.com de Chennai. Jeune maman et expatriée en Inde, elle crée l'édition de Chennai en août 2019 ; un prolongement de ses expériences en radio, TV et presse écrite.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

TECHNOLOGIES

Les incidents de cybersécurité ont triplé ces derniers mois en Inde

En Inde, la cybersécurité reste une préoccupation, les criminels profitant des vides de sécurité dans l'infrastructure du réseau pendant que les autorités du continent se concentrent sur la pandémie.

Que faire à Chennai ?

INSOLITE

Pushkar ou la plus grande foire aux chameaux d’Inde

Tous les ans, quelques jours avant la pleine lune, la ville de Pushkar, au Rajasthan, se transforme en une gigantesque foire qui durera une bonne semaine. Les animaux y sont...impressionnants.

Vivre à Chennai

TECHNOLOGIES

Les incidents de cybersécurité ont triplé ces derniers mois en Inde

En Inde, la cybersécurité reste une préoccupation, les criminels profitant des vides de sécurité dans l'infrastructure du réseau pendant que les autorités du continent se concentrent sur la pandémie.

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.