Mardi 22 septembre 2020

Profitez d’un weekend prolongé à Bhimtal, dans le Uttarakhand

Par Thibaut Dejean de la Batie | Publié le 24/07/2020 à 01:00 | Mis à jour le 24/07/2020 à 01:00
bhimtal Uttarakhand inde

Lepetitjournal donne la parole à Thibaut, grand passionné de voyages partout dans le monde, réalisés avec ou sans sa famille. Il nous raconte aujourd’hui un agréable weekend prolongé à Bhimtal à 320Km de New Delhi avec sa femme, Romy, et leurs deux enfants.

En Inde, les mois d'octobre et de novembre ont un point commun avec le mois de mai en France: une succession de jours fériés permettent d'enchaîner les ponts et de multiplier les escapades. Nos recherches de cottages nous ont amenés à Bhimtal.

Bhimtal s'est finalement avérée etre la destination idéale pour un week-end avec de jeunes enfants. Située à 22km au sud-est de Nainital et à 1370m d'altitude, on se trouve moins haut et à une heure de voiture de Delhi en moins que Nainital. Le coin semble aussi moins touristique et plus sauvage. En fait, ce n'est pas tant Bhimtal qui nous donne envie de revenir que les merveilleux petits coins de nature qui se trouvaient à proximité de notre cottage. Situé lui-même à 6km de la ville, de nombreux chemins permettent de quitter un bungalow au milieu d'un beau jardin pour partir marcher dans la forêt autour dotée de jolis petits lacs de montagne.

1er jour : promenade autour et sur lac de Naukluchiatal, au sud-est de Bhimtal

 

lac naukluchiatal bhimtal inde nord

 

2ème jour : les lacs de Garu Tal et de Sattal

 

lacs garu tal inde nord bhimtal

 

3ème jour : les cigales de l'Uttarakhand

 

Nous sommes retournés à Sattal pour découvrir un autre chemin qui part vers un site d'observation des oiseaux. Entouré d'insectes divers et variés, nous nous sommes soudainement retrouvés au milieu d'un concert de cigales que même les enfants pouvaient voir facilement sur l'écorce des arbres !

 

insectes lac bhimtal inde nord cigales

 

En conclusion, c'était un merveilleux week-end qu'on aimerait bien répéter. Seulement voilà, il faudra trouver une autre solution pour aller à Bhimtal. Pour profiter pleinement de deux journées supplémentaires et faire avaler neuf heures de voiture dans chaque sens aux enfants, nous avons fait le voyage de nuit [ndlr : Bhimtal se trouve à environ 320 km de l’aéroport de New Delhi]. Durant toute la nuit, nous avons doublé et croisé des camions occupant toute la largeur de la route, des voitures roulant feux de route allumés, des paysans à pied ou à velo sans éclairage (même à 3 heures du matin) d'innombrables chiens errants... Bien qu'elles soient des routes nationales, les routes de l'Uttar Pradesh sont souvent si défoncées qu'on roule à 30km/h pendant des heures en étant ballotés par les trous. De jour, les enfants n'auraient pas supporté ces contraintes. De nuit, notre vie ne tenait qu'aux quelques centimètres qui nous séparaient des véhicules arrivant en face à chaque doublement de camion. Il faudra donc essayer le train suivi du taxi pour revenir à Bhimtal...

 

Nous vous recommandons

Thibaut

Thibaut Dejean de la Batie

Thibaut est un féru de treks, seul ou avec sa famille. C’est son père qui l’a un jour convaincu de le suivre avec son frère. A travers son blog et maintenant lepetitjournal.com de Chennai où il vit actuellement, il partage ses expériences hors du commun.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ALERTE INFO

Affaire de contrebande d’or et vague de protestations dans le Kerala

Une vague de protestations a débuté le 11 septembre dernier dans le Kerala suite à une affaire de contrebande d’or pour laquelle le ministre de l’enseignement de l’Etat, KT Jaleel, a été interrogé.

Communauté

RÉTROSPECTIVE

Comment vivaient les Français en 1969 à Madras?

1969, Madras. Alain est un jeune étudiant parachuté en Inde à la fin de son cursus universitaire. Une expérience qui le marquera à jamais. Plus de 50 plus tard il partage ses souvenirs de Madras.