Samedi 17 novembre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une équipe du CHU de Reims vient greffer des reins au Maroc

Par Olivier Delagarde | Publié le 06/06/2018 à 17:27 | Mis à jour le 06/06/2018 à 17:31
Photo : Crédit l'Union
Une équipe du CHU de Reims vient greffer des reins au Maroc, à Oujda - Olivier Delagarde

Grâce à l’action humanitaire d’hospitaliers du CHU de Reims, les personnes insuffisantes rénales d’Oujda au Maroc seront bientôt greffées.

 

Une équipe médicale du CHU de Reims part en mission humanitaire au Maroc le 24 juin prochain. Elle va réaliser les premières greffes de reins de l’histoire de l’hôpital d’Oujda, une ville située au nord-est du pays. « Cette aventure a commencé à la fin des années 2000. C’est une histoire personnelle au départ », raconte Yassine Ramdani, président de l’association France-Maroc dialyse et directeur adjoint de la maison de quartier Wilson à Reims. « À l’époque, j’ai appris que mon frère était atteint d’insuffisance rénale. J’étais déjà en France, lui vivait à Oujda où il n’avait pas de prise en charge pour sa maladie. J’ai voulu faire quelque chose alors j’ai créé une association pour venir en aide aux personnes comme lui ».

 

Yassine Ramdani est allé rencontrer la néphrologue Sylvie Lavaux au CHU : « Je lui ai proposé d’aller au Maroc faire un diagnostic des conditions de soin. Elle était partante ». Après avoir constaté les manquements et recensé les besoins sur place, la jeune association a cherché à récolter des fonds : « Nous avons profité des relations qu’entretenait l’ancienne région Champagne-Ardenne avec cette partie du Maroc pour demander une subvention. Avec l’argent, nous avons pu acheter des kits de dialyse pour les patients là-bas ».

 

Grâce à la collaboration des médecins du CHU rémois, des chirurgiens et des infirmiers marocains sont venus se former à la pratique de la dialyse. Une nouvelle étape va être franchie cette année avec les premières greffes destinées à lancer un service de greffes à Oujda. « Deux patients ont été choisis pour en bénéficier. Les donneurs, vivants, sont des membres de leur famille ».

 

Les analyses biologiques nécessaires pour étudier les compatibilités ont été faites dans le laboratoire de Reims « aux frais de notre association ». Les cinq médecins, dont un néphrologue (Philippe Rieu), un anesthésiste réanimateur (Jean-Marc Malinowsky), un urologue (Stéphane Larré), un chirurgien (Ambroise Duprey) et un assistant (Grégory Gatouillat) viendront bénévolement procéder aux interventions « mais c’est l’association qui prend en charge leur voyage et leur séjour ». Pour cela il faut des fonds. Sur son bureau, Yassine a un dossier de demande de subsides à destination de la région Grand Est. « En espérant qu’elle prenne le relais de la Champagne-Ardenne ».

 

(Avec Catherine Frey)

 

olivier delagarde lepetitjournal.com casablanca rabat

Olivier Delagarde

Journaliste - Rédacteur en chef des sites lepetitjournal.com Casablanca et Rabat
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.