Vendredi 21 septembre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ELECTION LEGISLATIVE - Tout savoir sur le programme de Frédéric ELBAR

Par Parler Darija | Publié le 23/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 24/04/2017 à 07:13

 Frédéric ELBAR, candidat indépendant aux élections législatives de juin 2017 pour la 9ème circonscription des Français de l'étranger est, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, un enfant du pays. Marrakchi de naissance, il a fait ses études de droit à Nice et a exercé ses activités d'avocat d'affaire à travers toute l'Afrique : Cameroun, Tchad, Guinée Equatoriale, Maroc, Algérie?

Son statut de français résidant à l'étranger, ses nombreux voyages et aussi son expérience professionnelle lui ont permis de comprendre et maitriser les différentes problématiques afférentes aux français de l'étranger. C'est ainsi qu'est né un dévouement pour cette cause souvent oubliée par les politiques. Rappelons-le, Frédéric Elbar a été en 2010 Président de la commission chargée de réfléchir à la mise en place d'un statut des Français de l'étranger, puis a été élu en 2014 Conseiller consulaire par les Français de Casablanca... C'est dans cette continuité qu'il décide de présenter sa candidature à la députation de la 9ème circonscription.

Voici quelques éléments de son programme :

  • Créer au sein de nos communautés un réseau d'entraide et des groupes de lobbying.
  • Créer un statut pour les français de l'étranger qui interférera dans les lois nationales pour prévoir des dispositions spécifiques à ces français oubliés par la République.

 EDUCATION

  • Aider les classes moyennes de la communauté française à avoir accès à l'enseignement français en révisant la politique des bourses scolaires ;
  • Permettre aux Association de Parents d'Elèves à gestionnaires d'établissements conventionnés de « sortir » de la convention, ce qui permettra de recruter ses enseignants français sous contrat local et réduirait les coûts de l'AEFE ;
  • Intégrer notre enseignement français dans les écoles locales en créant des filières françaises. L'AEFE n'aurait alors qu'à apporter les enseignants et plus à prendre en charge les investissements et les frais d'administration.
  • Créer un enseignement supérieur français en partenariat avec les grandes écoles françaises.
  • Créer des filières professionnelles grâce à des partenaires publics mais également privés, et ce dès le collège ou le lycée.

 

 FISCALITE

  • Revoir les droits de succession pour les français de l'étranger en faveur de leurs héritiers résidant en France ou l'ayant été (au moins six ans au cours des dix dernières années). Revoir la loi l'article 750 ter du code général des impôts français ;
  • Modifier la fiscalité des français de l'étranger ayant un ou des biens immobiliers en France. Ils sont actuellement surtaxés à 35,5% alors qu'ils investissement dans leur pays d'origine.
  • Supprimer cette CSG et CRDS (en tout 15,5%) qui s'appliquent alors que les français de l'étranger résidant en Afrique ne bénéficient pas de la sécurité sociale ni des aides sociales françaises contrairement aux Français de l'étranger résidant en Europe.
  • Réduire l'imposition minimum actuellement à 20% à 10%. Pourquoi les non-résidents de France sont-ils imposés à un taux minimum forfaitaire de 20% sur plusieurs types de revenus qu'ils perçoivent de France et notamment sur leurs revenus fonciers.
  • Exonérer la plus-value de la vente d'un bien immobilier en France.

 

LA PROTECTION SOCIALE

  • Revoir le coût de la Caisse des Français de l'Etranger surtout pour les classes sociales moyennes et moins favorisées ;
  • Supprimer le ticket d'entrée à la CFE correspondant à un arriéré de cotisations de deux années lorsqu'on s'inscrit pour la première fois sous condition de ressources ;
  • Cesser de prélever la CSG et la CRDS sur les français de l'étranger et leur réclamer en plus de cotiser pour la CFE

L'allocation d'aide au retour à l'emploi

  • Permettre à ceux qui ont cotisé depuis l'étranger ou ayant des droits en cours de percevoir leurs allocations tout en cherchant un emploi dans leur pays de résidence (avec contrôle et suivi)

Pour en savoir plus sur sa vision, ses objectifs et sur la personnalité de ce candidat, retrouvez un maximum d'informations sur son site internet www.fredericelbar.com

 

Nadia Jacquot (www.lepetitjournal.com/casablanca) lundi 24 avril 2017.

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Actualités

Rabat Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une 9ème édition des Trophées de l’Africanité remarquée

C’est dans le cadre de la 15ème édition de l’Université des Jeunes initiée par le CDRT, que MBK Média Africa a choisi d’organiser cette année, les 9èmes Trophées de l’Africanité

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.

Sur le même sujet