Lundi 19 novembre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FABIENNE GAJDA - "J’ai pu redécouvrir Marrakech sous un autre angle"

Par Parler Darija | Publié le 14/08/2016 à 22:00 | Mis à jour le 11/08/2016 à 16:23

A l'occasion de la sortie de son premier ouvrage Au Pays des Marrakech'Chats aux Editions Les presses Littéraires, nous avons interviewé son auteure Fabienne GAJDA.

Bonjour Fabienne, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Fabienne GAJDA?BARIL, j'ai 48 ans. Je suis mariée et maman d'une grande fille. Je vis en région parisienne, dans le Val de Marne avec toute ma petite famille et mes nombreux chats. Très active, je pratique la plongée sous-marine, la marche. J'aime tout ce qui touche à l'art et à la création. La lecture m'est indispensable et je suis une grande passionnée de la nature et des animaux. J'essaie de voyager le plus possible, surtout sur le contient africain que j'affectionne tout particulièrement et j'adore les apéros dans le jardin avec les copains.

Comment est né le projet « Au Pays des Marrakech'chats » ?

L'idée est née lors d'un séjour à Marrakech il y a quelques années. A l'époque, j'ai réalisé des clichés de chats avec un petit appareil compact. Mon mari Pascal Baril, qui est photographe professionnel, a tout de suite aimé l'ambiance de mes images et m'a encouragé à poursuivre ce travail photographique. C'est alors que l'idée d'un livre s'est imposée. Je suis donc retournée à plusieurs reprises à Marrakech pour donner vie à ce projet, avec cette fois un matériel photographique professionnel ! J'ai souhaité un livre avec très peu de texte pour que chacun ressente et partage à travers mes images, ses propres émotions.

Qu'est ce qui vous a séduit dans ce projet ?

J'ai adoré me mettre dans la peau du photographe, apprendre les bases de la photographie. Composer une image, m'adapter au sujet, au décor et surtout à la lumière, être sur le terrain sans autre ambition que la recherche du plaisir et de le partager. Cela s'est fait tout naturellement, sans artifice. J'ai pu redécouvrir Marrakech sous un autre angle, profiter à chaque instant de sa beauté et de ses couleurs et
m'imprégner de son atmosphère si charismatique.

Avez-vous un souvenir à partager avec nous ?

Ce que je retiendrais, c'est l'étonnement et l'amusement des habitants de la Médina. Le fait de photographier les chats favorise les échanges. Les gens s'ouvraient spontanément à moi et j'ai pu être ainsi guidée à travers des ruelles et des endroits où je ne serais certainement jamais allé et cela m'a permis de faire des rencontres inoubliables.

Pourquoi cette passion pour les chats ?

Je crois que je suis tombée dedans quand j'étais petite. Ma vie est jalonnée d'histoires de chats. Mais avant tout, c'est leur singularité et la manière qu'ils ont d'observer le monde qui me fascine.

Avez-vous des projets ?

J'en ai quelques uns. Notamment un projet de livre en commun avec Pascal Baril, mais il est un peu prématuré d'en parler maintenant.
(www.lepetitjournal.com/casablanca) vendredi 25 septembre 2015



0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.

Sur le même sujet