Mardi 23 juillet 2019
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Casablanca : la ville blanche s’expose sur les murs

Par Olivier Delagarde | Publié le 13/05/2018 à 12:14 | Mis à jour le 14/05/2018 à 00:14
Photo : Crédit photo collectif Everyday Casablanca
Everyday Casablanca

Everyday Casablanca est un collectif indépendant de photographes casablancais crée en 2015. Créatifs affûtés, les photographes immortalisent le temps d’un cliché, le quotidien de la ville blanche.

 

Aux parcours bien différents et amenant chacun leur sensibilité, les photographes du collectif sont toutefois de la même génération. Everyday Casablanca se veut donc un projet visuel révélant les diverses facettes de la métropole dans toute sa diversité, son architecture, sa population et ses multiples couleurs. A ciel ouvert, en plein cœur de la médina, cette exposition est une belle occasion de découvrir ou redécouvrir la vie bouillonnante de Casablanca.

 

Everyday Casablanca est inspiré du projet Everyday Africa, lancé en 2012 et fondateur du concept international Everyday. Crée par 2 photographes afin de redorer le blason du continent africain, Everyday Africa a su entrainer des photographes dans les quatre coins du globe, qui, à leur tour ont repris le même concept pour lancer des projets similaires tels que Everyday Iran, Everyday Bronx, Everyday Cairo ou encore Everyday Everywhere.

 

Et c’est dans le contexte de l’événement « Smart City Casablanca », que le collectif a investi les murs des remparts Bab Marrakech, le temps d’une exposition à découvrir jusqu’au 18 mai.

 

Pour suivre le collectif :

https://www.facebook.com/Everyday.Casablanca/

olivier delagarde lepetitjournal.com casablanca rabat

Olivier Delagarde

Journaliste - Rédacteur en chef des sites lepetitjournal.com Casablanca et Rabat
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...