TEST: 2249

4L Trophy : De Biarritz à Marrakech

Par Sandra Camey | Publié le 05/03/2020 à 17:32 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
4L trophy Biarritz Marrakech

Jeunes et motivés, les 2130 participants du 4L Trophy ont parcouru 3 500km dans leur voiture Renault. 8 jours pour arriver jusqu’à Marrakech et se perdre dans le désert avec comme seul indicateur, une boussole.


Pour sa 23ème édition, le 4L Trophy partait le 20 février dernier de la Halle d’Iraty de Biarritz pour se finir à Marrakech le 28 février. 8 jours où 1 506 duo âgés de 18 à 28 ans ont parcouru 3500km en 4L pour vivre une expérience unique et humaine. Le but est de faire le minimum de kilomètres possible et de s’amuser un maximum !


Une course avant tout solidaire

Cette course met un accent particulier sur la solidarité et l’engagement éco-citoyen. Les Trophistes soutiennent l’association « Enfants du désert » et l’action en faveur de La Croix Rouge française, pour favoriser l’accès à l’éducation pour tous les enfants. Ainsi, ils acheminent, par exemple, des dons matériels et financiers, des fournitures scolaire, du matériel médical et informatique jusqu'au coeur de l’association. Le 4L Trophy a déjà pu financer la construction de 30 écoles primaires, des garderies, des aménagements pour enfants handicapés, des blocs sanitaires, des puits etc. Cette année, 20 000 enfants vont bénéficier d’une aide matérielle grâce aux dons apportés par les participants de la course.
 

4L Trophy

Le raid et ses 8 jours

ETAPE 1

- 19 & 20 février : rencontre des participants et élection de la plus belle 4L à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, c’est Tiffany et Sophie, l’équipe #365 alias « Les Tro’Fées du désert » qui ont remporté le concours.

- 21 février : Top départ, les Trophistes partent de Biarritz et sont attendus à 1160km, à Algéciras dans le sud de l’Espagne.

- 22 février : Accueil des derniers arrivés à la Casa Bernardo à Algéciras et départ en bateau pour le Maroc pour une partie des participants.

- 23 février : Les derniers bateaux arrivent à Rabat. Tous sont attendus à Boulaajoul dans le Moyen Atlas en fin de journée. Première découverte des paysages marocains fait de plateaux montagneux et passage par la forêt des singes par les participants. Arrivés au bivouac, c’est la vue de l’Atlas enneigé qui les attendait.

ETAPE 2

- 24 février : Liaison entre Boulaajoul et Merzouga, le grand Sud marocain, équipé uniquement d’un road book et de boussoles. 298,5km sont à parcourir dont 34km d’orientation dans les grands espaces désertiques. A Merzouga, les Trophistes remettent leurs dons aux écoliers des villages alentours.

- 25 février : Division des équipes en deux groupes, le premier faisant la boucle 1 (direction l’Erg Chebbi) et le deuxième, la boucle 2 (direction Oued Ziz).

- 26 février : Les groupes s'inversent et font la boucle non parcourue la veille. Les obstacles sablonneux mettent à rude épreuve les capacités d’orientations des copilotes.

ETAPE 3

- 27 février : Etape marathon mêlant pistes et routes et la traversée du col du Tichka pour arriver à Marrakech, à 600km de là où ils dormaient. 

- 28 février : Place Bas El Jdid à Marrakech, remise des prix et soirée de clôture.


4L Trophy Marralech Biarritz
 

La faculté de chirurgie dentaire de Lille à l’honneur

François et Thimoté sont les grands vainqueurs de la 23ème édition du raid, à bord de leur 4L n°710. Ils ont réussi le Biarritz - Marrakech en 705.265km, suivis de très près par l’équipe n°575 de Julien et Edouard, remportant la deuxième place avec 904km de plus. Ces deux équipes d’étudiants en faculté de chirurgie dentaire de Lille, ont montré que l’union fait la force et sont restés dans le top 10 des compétiteurs depuis le début de la course.

En troisième place, c’est Etiennes et Charles, équipage 310, étudiants dans les départements de l’Orne et de la Haute-Loire en école d’ingénieur, qui réussissent un score de 707.169km.

Mais comme diraient tout les Trophistes, tous méritent le prix de la solidarité.


 

Sur le même sujet
92156619_221550398957456_3872276264203059200_n

Sandra Camey

De formation scientifique et journalistique, elle s'expatrie à Berlin où elle étudie la photographie et les sciences politiques du Moyen-Orient. Aujourd’hui en écriture de mémoire sur les politiques environnementales au Moyen-Orient
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Casablanca !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com