Mercredi 26 septembre 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ouverture d’un centre de vaccination contre la rage à Battambang

Par Victor Bernard | Publié le 26/07/2018 à 20:00 | Mis à jour le 26/07/2018 à 20:00
Photo : Le nouveau centre de vaccination de Battambang. Crédits : Institut Pasteur
37720921_2168258206728518_6892287595036803072_o

La deuxième ville du Cambodge a inauguré ce lundi 23 Juillet son propre centre de vaccination contre la rage.

Souffrant encore chaque année de 800 décès dus à la rage, le Cambodge s’est engagé auprès des autres états membres de l’ASEAN à éliminer tout type d’infection transmise par les chiens d’ici 2030. 50% des victimes ont moins de 15 ans. La rage représente l’une des rares maladies fatales sans vaccination dont le vaccin protège entièrement chaque patient.

Ce centre ouvert à Battambang est une étape importante dans cette volonté du ministère de la santé d’éliminer l’infection. Il permettra à tous les habitants des provinces occidentales de disposer d’un centre de vaccination dans les environs. Les nombreux touristes visitant la ville toute proche de Siem Reap et les sites d’Angkor Wat pourront également profiter d’une prise en charge plus rapide si nécessaire.

L’ouverture de cette antenne est le fruit de la collaboration entre l’Institut Pasteur du Cambodge et le département provincial de la santé. Son objectif est de vacciner en moyenne 10 000 personnes par an.

Un autre centre devrait s’ouvrir, cette fois à Phnom Penh Est, courant 2019.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Cocktails à domicile, une recette à succès

Tomoka Cocktail Company n’est pas un énième bar ouvrant ses portes à Phnom Penh. En effet, cette entreprise a importé au Cambodge un concept complètement nouveau, la livraison de cocktails.

Vivre au Cambodge

EDUCATION

Un nouveau directeur pour l’école française internationale

Ancien professeur des écoles en France, Benoît Gaudriot est arrivé au Cambodge durant l’été pour prendre ses fonctions en tant que directeur de l’école française internationale (EFI) à la rentrée 2018