Vendredi 21 septembre 2018
Cambodge
Cambodge
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le tourisme de masse s’accentue sur le site d'Angkor

Par Victor Bernard | Publié le 07/08/2018 à 20:00 | Mis à jour le 07/08/2018 à 20:00
Photo : Touriste à Angkor. Crédits : Roberto Trombetta / flickr creative commons
Touriste_à_Angkor

Le site archéologique d’Angkor a observé une augmentation du nombre de ses visiteurs de 9% sur les sept premiers mois de l’année par rapport à l’année précédente.

Le site d'Angkor, qui gagne chaque année des places dans le classement des monuments les plus visités au monde, génère des revenus d’une importance cruciale dans un pays dont 10% du produit national brut provient du tourisme. Selon l’entreprise étatique qui l’administre, les recettes du site touristique s'élèveraient à plus de 69 millions de dollars américains depuis le début de l’année, dont 3 millions sont reversés aux pédiatries Kantha Bopha. 

En 2014, la billetterie n’avait pas atteint les 60 millions de recettes sur les douze mois complets. Les autorités prévoient une totalité de 10 millions de touristes à l’horizon 2025. L’attractivité du site et la stabilité du pays depuis l’ouverture du site il y a 25 ans l’ont paradoxalement mis en danger. La pollution et le nombre de touristes piétinant chaque jour l’ensemble archéologique n’ont eu de cesse de fragiliser les différents types de grès, pierre principale du site.

L’Association pour la protection du site et l’aménagement de la région d’Angkor (APSARA) alerte sur l’afflux des visiteurs, qui sont désormais en très grande partie chinois. Les compagnies aériennes de l’Empire du Milieu desservent l’aéroport de Siem Reap à hauteur de 50 vols par semaines, et le nombre de touristes chinois augmente de manière exponentielle. Le directeur de l’APSARA, Sum Map, prévoit deux millions de visiteurs en provenance de Chine pour l’année 2019. C’est d’ailleurs avec le soutien d’un fond d’investissement basé en Chine que l’Etat cambodgien planifie de construire un nouvel aéroport près de Siem Reap.
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

J'AI TESTÉ POUR VOUS

Cocktails à domicile, une recette à succès

Tomoka Cocktail Company n’est pas un énième bar ouvrant ses portes à Phnom Penh. En effet, cette entreprise a importé au Cambodge un concept complètement nouveau, la livraison de cocktails.

Vivre au Cambodge

EDUCATION

Un nouveau directeur pour l’école française internationale

Ancien professeur des écoles en France, Benoît Gaudriot est arrivé au Cambodge durant l’été pour prendre ses fonctions en tant que directeur de l’école française internationale (EFI) à la rentrée 2018