Mardi 20 avril 2021
Cambodge
Cambodge

LITTERATURE- A la découverte de Marguerite Duras

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 29/04/2008 à 01:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:15

Marguerite Duras est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, une ville de la banlieue Nord de Saïgon. Son ?uvre se distingue par la diversité de ses activités. Elle renouvela le genre romanesque et bouscula les conventions théâtrales et cinématographiques

En 1928, après avoir résidé tour à tour au Vietnam, au Cambodge et en France, la mère de Marguerite Duras, institutrice et veuve, rompt avec cette vie de nomade en achetant une des terres que l'administration coloniale incite à posséder. Trompée dans son acquisition, elle en sort ruinée et reprend l'enseignement. Cette expérience marquera profondément Marguerite et va lui inspirer nombre d'images fortes de son ?uvre. Après des études de droit, un mariage et son entrée dans la résistance, en 1943, Marguerite Donnadieu publie un premier ouvrage sous le pseudonyme de Marguerite Duras : "Les Impudents "(Editions Plon).
1944 est l'année qui marque l'arrestation de son premier mari déporté à Dachau. Marguerite s'inscrit alors au PCF, la Parti Communiste Français. Elle quitte le PCF en 1950 et publie "Un Barrage contre le Pacifique ", oeuvre d'inspiration autobiographique qui la révélera, puis en 1952 "Le Marin de Gibraltar ", et en 1955 "Le Square ".

En 1957 elle rencontre Gérard Jarlot, avec qui elle va collaborer pour de nombreuses adaptations théâtrales et cinématographiques. La multiplication de ses talents la fait maintenant reconnaître dans trois domaines : littéraire, cinématographique et théâtral. Elle met en scène des personnages puisés dans la lecture des faits divers. En 1969 elle passe à la réalisation cinématographique qu'elle poursuivra jusqu'à sa mort. Cette multiplication des activités fait reconnaître Marguerite Duras au niveau national mais c'est en en 1984 qu'elle est mondialement reconnue avec L'Amant qui obtient le prix Goncourt. Ce succès mondial fait d'elle l'un des écrivains le plus lu. Marquée par son alccolisme, elle n'a jamais nié son état et l'évoque au contraire dans La Vie matérielle. Marguerite Duras décéde le 3 mars 1996 à Paris.

Quelques ouvrages:

"L'amant " aux éditions de minuits
"Très vite dans ma vie il a été trop tard. A dix-huit ans il était déjà trop tard. Entre dix-huit et vingt cinq ans mon visage est parti dans une direction imprévue? J'ai un visage lacéré de rides sèches et profondes, à la peau cassée. Il ne s'est pas affaissé comme certains visages à traits fins, il a gardé les mêmes contours mais sa matière est détruite. j'ai le visage détruit "



"Dix heures et demie du soir en été "aux édtions j'ai lu
Tout y est, une atmosphère prenante, la chaleur, la touffeur de l'air, l'orage qui explose et la passion, celle d'un couple naissant et les derniers frissons d'un couple qui se défait. Cela pourrait être totalement désespéré, et puis non, bien au contraire, cela frémit de vie et d'émotions.



"Les petits chevaux de tarquinia "aux éditions j'ai lu
Comme une métaphore à cet état de l'amour agonisant pris entre son glorieux passé et un avenir incertain, le village des Petits Chevaux de Tarquinia incarne un monde terrestre transitoire : un coin de pwwwaradis aux attributs proprement infernaux. Sous le soleil estival, on ne bronze pas : on grille. On brûle.



(
www.lepetitjournal.com - Cambodge) mardi 29 Avril 2008{mxc}

"L'Amant "est disponible à Monument Books.

Monument Books, 111 Boulevard Norodom, Phnom Penh  <> www.monument-books.com


0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

CULTURE

L’Indochine de Marguerite Duras : une géographie intime

L’Indochine, le Cambodge, le Vietnam, Saigon sont des éléments majeurs de l’œuvre de Marguerite Duras. Découvrons quels sont les lieux où elle a puisé l’inspiration du Barrage contre le Pacifique.

Expat Mag

20 ANS DE LEPETITJOURNAL.COM !

lepetitjournal.com : 20 ans d’un réseau formidable !

En 2021, lepetitjournal.com, votre média à l’étranger, fête ses 20 ans. En cette année anniversaire, partons à la rencontre de ceux sans qui votre journal n’existerait pas : nos partenaires !

Sur le même sujet